Zones Bleues

BLUE ZONES

Dan Buettner a étudié pendant une dizaine d’années les lieux où les gens vivent le plus longtemps tout en étant en santé. Il a appelé ces endroits des zones bleues. Parmi celles-ci, on retrouve  Okinawa au Japon, la Sardaigne en Italie, le Costa Rica, Loma Linda en Californie et plus particulièrement les membres d’un groupe religieux, les Adventistes du septième jour, qui y habitent et l’île de Ikaria en Grèce. Il a publié en 2008 un livre intitulé Blue zones : Où vit-on mieux et le plus longtemps. 

Les gens des zones bleues ont dix fois plus de chances d’atteindre l’âge de 100 ans que ceux des États-Unis. Les raisons de cette longévité seraient une diète basée sur les plantes, un environnement où l’on peut circuler à pied, des rituels permettant de décompresser quotidiennement; comme la méditation, la prière ou la sieste et une communauté tissée serré.

L’auteur détaille longuement chaque zone bleue, le style et les conditions de vie particulières à chacune. Il donne ensuite neuf suggestions pour que l’on puisse créer notre propre zone bleue.

  1. Pratiquer une activité physique régulièrement.
  2. Avoir une raison de se lever chaque jour.
  3. Prévoir et utiliser des moments de repos pour évacuer la tension.
  4. La règle des 80% implique de ne manger que jusqu’à ce que notre estomac soit rempli à 80% de sa capacité.
  5. Tous les centenaires rencontrés durant l’étude ne mangent que très peu de viande, ou même pas du tout.
  6. Éviter les abus d’alcool, consommer un seul verre quotidiennement
  7. Donner la priorité à la famille et passer beaucoup de temps ensemble.
  8. Tous les centenaires de l’étude faisait partie d’un groupe religieux dans leur communauté et y participait de manière active.
  9. S’entourer de personnes qui partagent nos valeurs.

L’état de l’Iowa aux États-Unis a récemment fait appel à Dan Buettner et à l’équipe de Blue Zones pour l’aider à devenir l’état américain le plus en santé. L’Iowa est présentement 16e et veut être au premier rang de l’index du bien-être Gallup-Healthways, d’ici 2016. Présentement, 70% de la population de l’état a un surplus de poids ou est carrément obèse. Ce programme de cinq ans, auquel 93 villes de l’état ont auditionné, choisira dix villes de plus de 10 000 habitants ayant un certain pourcentage de citoyens prêts à signer un engagement et des dirigeants municipaux  faisant montre de leadership.

Les quatre villes choisies jusqu’à présent sont Mason City, Waterlook, Cedar Falls et Spencer. L’engagement consiste à suivre une liste de stratégies démontrées comme améliorant la santé. Cela va de l’ajout de pistes cyclables à fournir des opportunités de bénévolat, en passant par l’augmentation du prix de la malbouffe pour qu’elle devienne moins attrayante. En tout, on demande aux participants de faire une vingtaine de changements à leur environnement.

Certaines recommandations rendent les mauvaises habitudes plus difficiles à pratiquer, comme restreindre les endroits où l’on peut fumer, d’autres favorisent la pratique de meilleures habitudes de vie, comme  rendre la nourriture santé moins coûteuse et plus facilement disponible que la malbouffe dans les épiceries, les restaurants et les écoles. Il est aussi prévu de modifier le design des immeubles pour améliorer la circulation des personnes et augmenter les opportunités de socialisation.

Si ces villes implémentent toutes les recommandations et que les citoyens profitent des installations, services et avantages disponibles, l’on prévoit réduire le coût des frais de santé de 30%. Pour guider les participants vers une meilleure hygiène de vie, on leur recommande de suivre les neuf règles mentionnées ci-haut.

L’engagement requis est très détaillé et les villes participantes pourront obtenir une certification Blue Zones si elles accomplissent les responsabilités auxquelles elles se sont engagées : cela implique entre autres une participation active d’au moins 20%  de la population de la ville, de 25% des écoles publiques, des restaurants indépendants et des magasins d’alimentation, de 50% des plus gros employeurs de la communauté ainsi qu’un engagement politique actif de la ville.

Je trouve l’initiative de l’état de l’Iowa très positive et il est très encourageant de voir que 93 municipalités ont appliqué pour faire partir du projet car il est évident qu’il doit y avoir une volonté politique de changer les choses pour que cette expérience fonctionne. Les villes qui réussiront pourront se vanter d’être des endroits où il fait bon vivre et travailler, où les gens sont plus heureux et en santé et cela attirera sûrement de nouveau habitants et employeurs. J’aimerais bien habiter un endroit aussi dynamique, mais en attendant, je vais me construire une petite zone bleue personnelle.

 

Les graines d’un vieillissement en bonne santé se sèment tôt.     –   Kofi Annan 
Il faut définir le cadre d’une longévité en bonne santé. Vieillir n’est pas une maladie.    –   Etienne-Emile Baulieu

Partagez!

Exprimez vous!

*