Une grande famille

planéte

Bruce Lipton est un biologiste spécialisé dans les cellules souches, qui a enseigné à la faculté de médecine de l’Université du Wisconsin et a fait de la recherche à l’Université Stanford.

Il écrit aussi des livres; The Biology of Belief et Spontaneous Evolution: Our Positive Future (and a Way to Get There from Here).

Contrairement à ce que la science a longtemps cru, nous ne sommes pas les victimes de nos gènes avec un sort prédéterminé par une loterie génétique.

Selon le docteur Lipton, nos gènes ne contrôlent pas notre vie. Ce qui  contrôle notre destinée, ce sont notre environnement et notre perception de cet environnement. Les gènes répondent aux informations qu’ils reçoivent de leur environnement.

Selon les recherches qu’il a faites sur les cellules souches, des cellules identiques génétiquement se développeront de façon différente selon l’environnement où elles se situent. L’épigénétique est le domaine qui étudie comment l’environnement et l’histoire individuelle influe sur l’expression des gènes.

Dans les médias, l’on voit fréquemment des articles déclarant que tel gène a été identifié comme étant la cause de tel cancer ou telle maladie.  Malheureusement, rien n’est si simple.

Pour le docteur  Lipton, notre réalité est créée par nos croyances. Pour changer notre réalité, il faut changer nos croyances. En changeant notre environnement, nous pouvons changer notre manière de penser. Nous avons la liberté de changer notre perception du monde.

La fonction de l’esprit est de créer une cohérence entre nos croyances et la réalité que nous vivons. Ce qui est programmé dans notre esprit, nos croyances, vont influencer notre comportement pour qu’il se conforme à ces croyances.

Nous pensons généralement que nous vivons notre vie en accord avec nos souhaits et désirs. Toutefois, la neuroscience révèle un fait étonnant; la part créative et consciente de notre esprit ne contrôle notre vie que 5% du temps. 95% de notre temps est contrôlé par notre subconscient qui contient nos croyances, nos habitudes qui y sont programmées.

Dans le fond, nous menons notre vie principalement en mode pilote automatique.

Ce pilote automatique a une bonne raison d’exister. Lorsque nous apprenons à marcher, tout notre être est concentré sur ce processus et il requiert toute notre énergie et notre attention. La même chose survient pour tout nouvel apprentissage. Par la suite, lorsque nous maîtrisons la tâche, une habitude est créée et notre subconscient automatise la procédure. Ce qui semblait extrêmement difficile est maintenant facile au point de ne pas avoir à y  penser consciemment.

Notre subconscient n’enregistre pas seulement les fonctions motrices requises. Il enregistre aussi les perceptions, le comportement et les réactions. Les programmes fondamentaux emmagasinés dans notre esprit ne sont pas nos souhaits ni nos désirs, ils sont  des comportements que nous avons copiés de notre entourage, principalement de nos parents, à un très jeune âge.  Nous répétons les comportements que nous avons téléchargés inconsciemment.

L’esprit conscient lui, apprend à travers l’inspiration; lire un livre, regarder un film, avoir une conversation intéressante.

Le subconscient n’est pas créatif et cherche à automatiser les procédures et à former des habitudes.

Il nous arrive d’être fortement affecté par une lecture ou un discours, mais nous n’arrivons pas à modifier notre comportement ou notre vision des choses de façon durable. Notre esprit conscient n’arrive pas à enregistrer par-dessus les programmes existants.

Selon le Dr Lipton, il y aurait des techniques qui permettent d’effacer les croyances qui nous limitent dans notre vie.  Être capable de modifier des croyances qui ont contrôlées toute une vie aurait un impact profond sur notre santé en particulier.

Notre santé est basée en grande partie sur notre perception, nos croyances et nos attitudes. On croit maintenant que le cancer et les maladies cardiaques sont causés majoritairement par notre style de vie. La médecine actuelle se résume souvent à nous procurer des médicaments chimiques pour nous permettre de continuer un style de vie néfaste.

Il serait beaucoup plus efficace de modifier le style de vie. Quels programmes avons-nous enregistrés qui nous gardent dans des habitudes nuisibles à notre santé?

Un organisme primitif comme la bactérie, vit en communauté et est toujours en communication  avec les autres bactéries. Les organismes vivants ne vivent pas en isolation. Plus un organisme est complexe, plus grande est la coopération.

Pour le Dr Lipton, un humain n’est pas un individu ou une entité isolée. L’humain est une communauté de plusieurs milliards de cellules. La nature ne se soucie pas de l’individu. Dans une perspective évolutive, ce qui compte c’est l’ensemble, l’humanité. Il précise : ‘’Nous ne sommes pas des entités individuelles, nous faisons partie d’un superorganisme collaboratif.’’

Il croît que nous reconnaîtrons un jour que chaque humain est une cellule faisant partie d’un seul corps. Nous entretuer ou se terroriser l’un l’autre devient alors un geste autodestructeur.

Les cellules qui attaquent d’autres cellules d’un même corps représentent les maladies auto-immunes. L’humanité en ce moment souffre très profondément d’une maladie auto-immune.

Ce scientifique reste confiant dans l’avenir. Il croit que l’internet nous permet de devenir une véritable communauté et que nous finirons par réaliser que nous ne sommes qu’un.

Selon lui, si nous arrivions à fonctionner principalement avec notre esprit conscient, sans nos croyances néfastes du subconscient, nous verrions une grande différence dans notre vie.

Nous créons notre propre vie, nos réalités et nos expériences ne sont pas des accidents.

Dans l’intérieur de notre corps vivent en permanence des milliards de microbes. Pourtant, quand on les regarde au microscope, ils font tous semblant de ne pas nous reconnaître.              –   François Cavanna 

Vous aimerez peut-être:

  • L’édition du 9 février 2013 du Wall Street Journal affichait un article assez intriguant sur la dynamique familiale, en faisant un parallèle ave ...

  • Un livre publié en 1998, The Nurture Assumption: Why Children Turn Out the Way They Do, par Judith Rich Harris soutient que les parents n’ont pa ...

  • Charmante Ado est officiellement une ado aujourd'hui car elle fête ses 13 ans. Je constate qu'elle a développé un des stéréotypes des adolescent ...

Partagez!

Exprimez vous!

*