Une deuxième chance

gentil toutou

Hier soir, nous étions invités chez des clients de Tendre Moitié que je n’avais rencontrés qu’une fois pour quelques minutes. Ce couple a acheté une maison à la campagne avec quatre acres de terrain. Nous sommes arrivés alors que de gros flocons de neige tombaient parmi les arbres. La maison est magnifique, beaucoup de boiseries et un style à la fois canadien et suisse.

Moi qui ne suis pas une bête sociale, je me suis retrouvée à participer à la conversation avec intérêt. Ce couple a longtemps été famille d’accueil pour la SPCA et ils ont maintenant deux chiens qu’ils ont sauvés de l’euthanasie.

Le premier est une femelle  berger allemand de quatre ans qui devait être euthanasiée parce qu’elle aurait mordu un homme. Il n’est pas très clair s’il a vraiment mordu le mollet ou s’il a seulement retenu en serrant un peu. Il semble qu’il a été élevé avec des  coups de pieds, par un homme brutal. En fait cette chienne est terrorisée par les pieds des hommes.

Nos hôtes ont ce chien depuis deux ou trois ans et elle est superbement dressée au point d’avoir gagné plusieurs concours de dressage et d’obéissance. Elle n’a jamais mordu personne depuis qu’ils l’ont, mais ils sont toujours prudents lorsqu’elle rencontre un homme pour la première fois. Il lui avait mis une muselière à notre arrivée, mais après que Tendre Moitié les eut assurés qu’il n’avait pas peur du chien, et sur son insistance, ils ont retiré la muselière.

La chienne est venue voir notre petite famille tour à tour et elle s’est attardée aux pieds de Tendre Moitié, pour finalement les lécher puis s’éloigner. Il faut dire que nous sommes une famille très portée sur les chiens et cette chienne a dû sentir qu’un homme comme Tendre Moitié ne représentait aucun danger. Elle est restée bien sage toute la soirée, en venant quémander quelques caresses à chacun, à tour de rôle.

Ce couple n’a jamais rencontré la personne supposément mordue alors ils ne savent pas trop si c’était réellement le cas ou juste un avertissement du chien. Ils ont quand même pris le risque et accueilli un chien ‘’endommagé’’  en espérant lui donner une deuxième chance. À quoi bon acheter un chien pur race, ce qui n’est pas donné, extrêmement fidèle et intelligent, si c’est pour l’élever à coups de pieds?

Le deuxième chien est un Golden Retriever de dix-huit mois qui vient d’une famille qui avait quatre enfants. Il semblerait que les enfants adoraient le chien, mais que la mère était hyper contrôlante. Le chien était attaché en tout temps, même dans la maison, car  ‘’il n’obéissait pas’’ . La mère voulait le faire euthanasier mais le mari a insisté pour le confier d’abord à ce couple pour une évaluation du chien et voir s’il n’avait pas de problèmes psychologiques.

Après trois jours, ils n’ont trouvé absolument aucun problème avec le chien, le trouvant même obéissant, intelligent et cherchant à plaire. Le pauvre chien vivait toujours au bout d’une laisse ou d’une chaîne, ne pouvait jamais courir ou jouer et aurait dû rester immobile comme une potiche dans la maison pour satisfaire la mère.

Ils ont annoncé  à ces gens que leur chien était parfaitement normal et que c’était plutôt eux le problème. Pour faire une histoire courte, le père a réussi à convaincre la mère de laisser le chien chez nos hôtes où il pourrait avoir une vraie vie de chien. La femme toujours contrôlante, a finalement accepté, mais elle refuse de donner les papiers d’enregistrement du chien, ce qui fait qu’elle est encore légalement la propriétaire. On se demande ce que cela lui donne, car elle a déclaré avoir découvert qu’elle n’était pas une personne à chiens et qu’elle n’en aurait plus jamais.

Durant notre passage, le chien était enjoué comme tout jeune chien, sociable comme peuvent l’être les Golden Retriever et ma foi tout à fait normal. On nous a raconté que les enfants de la famille ont demandé à venir voir le chien il y a quelque temps et le chien a été content de les voir et a joué avec eux. À la fin de la visite, tout le monde est sorti et la mère a suggéré d’attacher le chien pour ne pas qu’il coure après la voiture, car elle était convaincue qu’il essaierait de repartir avec eux, sa première famille.

Nos hôtes ont dit qu’ils ne pensaient pas que cela serait nécessaire et le Golden Retriever s’est assis près de ses nouveaux maîtres et a regardé la voiture partir sans broncher. Il s’est ensuite dirigé vers la porte pour rentrer chez lui, à l’endroit où on lui permet d’être un vrai chien et non un bibelot.

Ce fut une soirée très agréable. Ces gens ont des carrières de haut niveau en finance et en informatique et sont à trois et cinq ans de la retraite. Ils adorent les chiens et veulent faire du dressage auprès de chiens dont plus personne ne veut. Ils ont suivi des cours aux États-Unis, en Arizona en particulier, dans un sanctuaire pour chien maltraités et ils rêvent de faire la même chose ici.

Pendant que vous lirez cet article, notre Toutou Parfait sera sur la table d’opération. Espérons que tout se passera bien. Je vous en donne des nouvelles mercredi.

Parfois, nous avons tous besoin d’une seconde chance.   –   Joel Osteen

Vous aimerez peut-être:

  • Je suis tombée récemment sur un vieil article datant de 2004 sur la chance et les gens chanceux, ce qui m’a amenée à lire un livre du psycho ...

  •   Ce sera court aujourd'hui. Ma grippe empire au lieu de s'amenuiser et j'ai déjà été dans une meilleure forme. Tendre Moitié l'a aussi at ...

  • Nous avons, Charmante Ado et moi, débuté un programme d’exercices. Le programme complet comporte cinq différentes routines, qui font travailler ...

Partagez!

Commentaires

  1. Gabrielle a écrit:

    Tels maitres, tels chiens je ne sais plus si c’est dans les Aristochats ou les 101 dalmatiens où les maitres sont caricaturés comme leur animal (ma mémoire flanche) mais j’aime beaucoup ce pied de nez. Pour moi tous ces animaux maltraités devraient avoir enfin de la chance d’être dans une famille responsable et capable de les aimer, les animaux de compagnie ne naissent pas agressifs ceux sont les humains qui leur donnent ce comportement et si un jour ils peuvent montrer les dents et s’en servir c’est peut etre tout simplement qu’ils se défendent quoi de plus légitime. Ils ont une qualité qu’aucune personne ne peut se vanter d’avoir : une humeur constante et un bonheur toujours égal quand il nous retrouve le matin ou après une heure d’absence. Je n’ai que des animaux ayant souffert et je dois dire qu’ils ont tous changé, certains ont mis du temps, sont restés craintifs mais aucun n’a été agressif et ils sont reconnaissants. Merci à toutes ces familles qui recueillent ces betes innocentes mais victimes de la bêtise des humains irresponsables.

    • Je suis bien d’accord avec vous. Les chiens ont une humeur beaucoup plus égale que les humains. Ces deux chiens que j’ai rencontrés hier étaient visiblement heureux et sans stress. Ils sont bien tombés cette fois-ci avec ces humains et connaîtront une comme ils le méritent.

Répondre à Opus Annuler la réponse.

*