Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort

saule pleureur

Le saule pleureur est mon arbre préféré. Tendre Moitié m’en a offert un pour mon anniversaire il y a deux ans. Il grandit tranquillement sur notre terrain devant la maison.

Aristote, philosophe, écrivain et enseignant, voyait l’univers dans un état de mouvement constant, toujours changeant, toujours en évolution. Selon lui, une chose restait constante en tout temps, ce qu’il appelait l’entéléchie.

L’entéléchie représentait pour Aristote un état de perfection, de parfait accomplissement.

Aristote croyait que tout sur notre planète possède sa propre entéléchie, que c’est une force vitale qui anime et guide un organisme à l’auto-accomplissement.

Selon Aristote, il ya toujours une raison pour tout ce qui arrive. Nos expériences sont conçues pour nous former, nous définir et, espérons-le, nous aider à réaliser notre potentiel.

Nous pouvons utiliser l’adversité pour nous aider à dans ce sens. Aristote appelait cela le nous poetikos, ou l’intellect agent. L’intellect agent nous permet de consciemment utiliser ce qui nous affecte pour le percevoir d’une toute autre manière. Alors, comme un arbre, nous plions face aux coups du sort, mais ce qui aurait pu nous briser ne nous détruira pas.

Bien sûr, quand les choses vont mal, c’est toujours tentant de tout arrêter, de céder et abandonner, pour finalement devenir amer, plein de ressentiment, de colère, rancunier ou déprimé.

Le libre arbitre nous donne le choix de puiser dans notre conscience pour altérer notre perception des choses. On peut alors transformer nos souffrances et nos peines en les percevant de façon plus positive, en considérant nos luttes comme des leçons précieuses qui nous aident à devenir plus forts.

Il y a des évènements de ma vie et des choix que j’ai fait qui auraient pu me décourager ou me porter à abandonner. Je choisis plutôt de les voir comme des leçons, de l’expérience acquise, chèrement parfois, mais toujours utile pour mes décisions futures. Ces coups durs qui ne nous ont pas abattus nous ont appris à ne pas refaire les mêmes erreurs.

Dans le titre: Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort.   –  Friedrich Nietzsche
Le succès ne consiste pas à ne jamais faire d’erreurs, mais à ne jamais faire la même deux fois.    –  George Bernard Shaw

Vous aimerez peut-être:

  • La résilience est le trait le plus essentiel pour devenir plus fort, résistant et compétent dans tout ce que l’on entreprend.  La résilience nou ...

  • Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai de la difficulté à définir le bonheur. Est-ce un état permanent, continu, ou bien seulement de petits m ...

  • On dit souvent que l’argent n’apporte pas le bonheur mais nous agissons tout de même comme si c’était le cas. Cela pourrait sembler raisonnable ...

Partagez!

Exprimez vous!

*