Tirons notre courage de notre désespoir même

dignité

Ce soir, j’ai regardé l’émission Tout le monde en parle pour la première fois depuis longtemps. J’avais cessé de la regarder après le traitement que les animateurs avaient fait à Nelly Arcan.

J’ai fait une exception aujourd’hui car je voulais voir l’entrevue avec Isabelle Gaston. Pour les gens téléportés d’une autre planète et qui ne connaîtrait pas son histoire, Isabelle Gaston est la mère d’Olivier et Anne-Sophie, les deux enfants que leur père Guy Turcotte a sauvagement assassinés il y près de trois ans. Isabelle Gaston est médecin et Guy Turcotte était cardiologue.

Guy Turcotte  a été jugé criminellement non responsable pour cause de troubles mentaux au terme d’un procès hautement médiatisé.

Depuis, Isabelle Gaston tente tant bien que mal de continuer à vivre. Cet homme a selon elle agit par vengeance parce qu’elle l’avait quitté. Les jurés en ont décidé autrement. Ce jugement a soulevé un tollé de protestations du public.

J’admire beaucoup cette femme. Je l’avais vu il y a quelques mois dans une émission avec Josélito Michaud. Ce soir, c’était la deuxième occasion. Je la trouve d’un courage et d’une dignité extraordinairement remarquable. Elle a une lucidité qui a manqué aux jurés et qui semble aussi être manquante chez les commissaires qui devront décider de la remise en liberté de Guy Turcotte.

Dans tout ce drame épouvantable, on semble considérer Isabelle Gaston comme dérangeante. Certaines personnes pensent qu’elle parle trop aux médias. Elle n’est pas une victime selon le gouvernement, seulement une proche des victimes. Je défie quiconque de trouver une souffrance plus grande pour une mère que de voir ses deux enfants massacrés et tués par leur propre père.

Les commissaires l’ont froidement semoncée et l’ont empêchée de lire la lettre qu’elle avait écrite en disant qu’elle essayait de refaire le procès. Ils auraient au moins pu écouter sa souffrance et montrer un peu de compassion.

Ce procès restera longtemps dans la mémoire des gens. J’aimerais beaucoup connaître les sentiments des jurés à présent. Sont-ils toujours convaincus qu’ils ont pris la bonne décision? Comment peut-on être vraiment certain que Guy Turcotte ne s’en prendra pas à Isabelle Gaston à sa sortie?

Ce qui m’inquiète au plus haut point c’est qu’il n’a jamais fait montre d’aucun remords. Si je tuais mes enfants de manière aussi atroce dans un moment passager de folie; je serais complètement détruite lorsque je reprendrais contact avec la réalité. Je serais anéantie, rongée de remords et je ne crois pas que je pourrais vivre avec moi-même. Je ne pourrais sûrement pas envisager de me remarier, d’avoir d’autres enfants et de redevenir médecin. C’est aberrant! Comment peut-il effacer de sa conscience ce qu’il a fait? Comment peut-il envisager refaire sa vie après avoir tué deux petits enfants, comme si de rien n’était?

Une société qui permet de tels égarements sans les sanctionner, déresponsabilise des criminels qui ne devraient plus jamais être en liberté. Pourtant, Guy Turcotte sera libre un jour et il entend bien effacer de sa mémoire ce petit incident de parcours.

Puisse la réelle victime dans cette histoire, Isabelle Gaston, trouver un jour un peu de bonheur malgré toute l’horreur que lui a fait vivre ce psychopathe.

Dans le titre: Tirons notre courage de notre désespoir même.   –   Sénèque
Perdre la vie est peu de chose et j’aurai ce courage quand il le faudra. Mais voir se dissiper le sens de cette vie, disparaître notre raison d’existence, voilà ce qui est insupportable. On ne peut vivre sans raison.    –    Albert Camus

Vous aimerez peut-être:

  • Je suis tombée par hasard sur la vidéo ci-dessous aujourd'hui. Elle date de juin 2011 et étant de nature sceptique lorsque l'histoire semble tro ...

  • Lorsque l’on décide de poursuivre un but ou un objectif, il est inévitable que nous rencontrerons des difficultés. Il y aura des sommets, des cr ...

  • Bronnie Ware, une infirmière australienne, a travaillé plusieurs années dans le domaine des soins palliatifs. Ses patients étaient ceux qui reto ...

Partagez!

Exprimez vous!

*