Sur-ménage?

maniaque du ménage

Dans notre famille, chacun a une vision bien particulière de l’entretien d’une maison. Tendre Moitié favorise tout ce qui est à l’état naturel, la pelouse ne souffre pas d’un excès de zèle avec la tondeuse, les arbres et arbustes sont encouragés à pousser dans tous les sens et les mauvaises herbes n’existent tout simplement pas; chaque plante a le droit d’exister et qui sommes-nous pour décréter qu’une telle espèce est  »mauvaise »?

À l’intérieur, il ne remarque jamais la poussière ou que les planchers auraient besoin de l’aspirateur ou d’un nettoyage. Par contre, il garde un oeil sur une des deux salles de bains et la nettoie de lui-même périodiquement. Il ignore complètement la deuxième, je crois qu’il considère que c’est la salle de bains des filles. Du côté de la cuisine, il a pris le contrôle du lave-vaisselle et tout doit être placé à sa manière, que ni Charmante Ado ni moi, ne comprenons, alors il a de facto hérité de cette tâche.

Il pense assez  souvent à faire le lit, mais il ne lui viendrait jamais à l’idée de changer les draps, pour la simple raison qu’il ne se souvient pas de la date du dernier changement et qu’il considère cela comme des informations superflues qui ne valent pas la peine d’être retenues. Il garde en tête toutefois les dates des changements d’huile pour les voitures, sans aucun problème.

Je l’ai déjà vu faire la lessive quelques fois durant nos 14 ans de mariage, mais il refuse de la plier. Voir Tendre Moitié tenter de plier un drap est complètement hilarant. Il doit y avoir un gène pour cela et il est absent chez lui.

Charmante Ado elle, est… une ado. Tout ses vêtements sont attirés comme des aimants par le plancher de sa chambre. Parfois, après son départ, je rentre dans sa chambre pour déposer quelque chose et je vois une pile de vêtements  sur son lit ou dans un coin. Ils ne sont pas sales, elle les a tous essayés avant de choisir ce qu’elle porterait cette journée-là et ce qui n’a pas été retenu se ramasse dans la pile.

Elle utilise une quantité incroyable de serviettes lorsqu’elle prend une douche et elle les sème de la salle de bains jusqu’à sa chambre, comme le Petit Poucet. Elle n’ a pas encore l’instinct de décréter (ou l’envie de réaliser) que quelque chose devrait être nettoyé et rangé mais elle est capable de remarquer lorsque c’est propre et en ordre. C’est seulement, qu’elle n’a jamais envie de le faire à ce stage-ci de son adolescence.

Je ne m’en fais pas trop avec ça car je crois bien que j’étais pire qu’elle à son âge. Selon mes deux amours, je serais un tantinet maniaque sur le ménage. Il est vrai que j’ai une petite frénésie de nettoyage lorsque quelqu’un vient à la maison (comme aujourd’hui, alors que l’instructeur de basketball de Charmante Ado venait nous rencontrer), mais j’ai beaucoup relâché mes critères ces dernières années.

D’abord avec quatre chats et deux chiens, ça ne peut pas ressembler à un décor de magazine. Même avec la Roomba qui est programmée pour patrouiller quotidiennement, il y a du poil. De plus, avec la chatière, les chats vont et viennent à leur guise et ramènent de la poussière, du sable et des feuilles mortes, qu’ils s’empressent de répandre sur trois étages.

Cette semaine, avec Tendre Moitié et moi sur le carreau à cause de la grippe, il n’y a pas grand entretien qui s’est fait. J’avais déjà suggéré il y a quelques semaines d’établir une liste de tâches pour chacun afin de répartir le tout plus équitablement. Ce ne fût pas l’enthousiasme délirant, mais ce n’était pas un refus non plus.

Le problème est d’en arriver à un accord sur le minimum qui doit être fait chaque semaine. Mon idée d’un minimum est beaucoup plus élaborée que celui de Tendre Moitié et Charmante Ado. J’essaie d’être plus zen, mais il y a quand même certaines choses qui sont incontournables . Ça va nous prendre une petite réunion de famille pour qu’on se mette d’accord sur la fréquence et la profondeur de chaque tâche, sinon les draps ne seront jamais changés.

Ce que j’espère accomplir, c’est de leur faire comprendre la quantité de travail que l’entretien d’une maison implique et peut-être en arriver à ce que chacun fasse sa part pour que le résultat soit potable pour tous, même pour la maman un peu trop exigeante mais qui se soigne.

 

L’homme n’est que poussière, c’est dire l’importance du plumeau.   –   Alexandre Vialatte
Ma femme est tellement méticuleuse qu’elle est capable de ranger la poussière par ordre alphabétique!   –    Brad Weltzer

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*