Si tu es pressé, fais un détour

pressé

Lorsque nous sommes en retard ou pressés, nous avons tendance à être beaucoup moins agréables avec les autres. Nous devenons incapables de laisser passer une voiture devant nous ou de tenir la porte pour la personne derrière nous.

Dans notre société, le rythme est de plus en plus rapide et nous devons courir pour être en mesure de faire tout ce que nous voulons faire. Tout le monde considère normal que l’on soit toujours à la course, hors d’haleine et bousculés.

Parfois, nous arrivons à prendre une pause mais elle est de courte durée et nous voilà repartis à nous dépêcher afin de rester en selle dans le carrousel de la vie.

Le problème avec toute cette précipitation, à part une hypertension causée par le stress, est que cela nous rend sujets à faire des erreurs. Lorsque nous sommes pressés, nous ignorons souvent des signaux importants et nous finissons par perdre notre précieux temps dans des voies erronées parce que nous n’avons pas su voir la signalisation.

L’autre problème est que la hâte nous rend insensibles aux autres. Nos bonnes manières disparaissent sous prétexte que nous avons priorité car la situation est urgente pour nous. Lorsque  tout le monde est pressé et se considère en situation d’urgence, cela ne fait pas une société soucieuse des autres ni très agréable à vivre.

Être à la course semble être incompatible avec l’empathie et la compassion. Pensons aux situations où nous étions en retard et où une connaissance a croisé notre chemin. Cette personne souriait et était contente de nous voir. Nous pensions plutôt que nous allions être encore plus en retard et que ce n’était vraiment pas le moment. Au mieux, nous avons coupé court à la rencontre en plaidant notre retard. Au pire, nous avons été brusques et nous nous sommes esquivés. Ce n’était certainement pas une rencontre positive pour cette personne.

Lorsque nous nous hâtons, nous avons le sentiment d’arriver plus rapidement quelque part, mais à quel prix? Nous prenons des risques et faisons des erreurs en nous dépêchant. Nous savons que nous ne pouvons pas montrer de la considération pour les autres lorsque nous sommes si pressés.

Est-ce que nous pourrions ralentir le rythme et prendre le temps de traiter avec les gens qui nous entourent ou que nous rencontrons en chemin? Les gens pressés croient parfois que cela leur donne de l’importance, parce qu’ils ont tant de choses à faire. Avoir l’air occupé et débordé est une marque de statut pour eux.

Un petit indice que toute cette hâte n’est pas très saine est qu’après avoir bousculé quelqu’un à cause d’un rendez-vous ou d’un retard quelconque, l’on se sent souvent coupables et pas très fiers de nous. Après coup, on se dit que finalement, ce rendez-vous n’était pas si important que cela et on se sentira mal d’avoir été brusque.

Nous ne pouvons pas passer notre vie en mode urgence, à courir sans cesse. Cela ne peut que nuire à nos relations avec les autres. Prenons le temps qu’il faut pour notre bien-être et remettons le reste à plus tard.

Dans le titre:  Si tu es pressé, fais un détour.  –  Proverbe japonais
L’homme pressé refait deux fois la même chose.   –  Proverbe persan

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*