Santé animale

microbes

Charmante Ado alors qu’elle était Charmant Bébé et Grande Patronne.

Si j’en crois une étude publiée récemment, Charmante Ado aurait un système immunitaire du tonnerre.

Cette étude publiée dans le journal Pediatrics, affirme que la présence de chats ou de chiens dans un foyer durant la première année de vie d’un bébé, renforce le système immunitaire et permet à l’enfant de grandir plus en santé. Ces enfants seraient malades moins souvent que ceux qui vivent dans une maison sans animal.

Contrairement à la croyance populaire, un environnement complètement propre ne serait pas l’idéal pour les bébés. En partageant notre foyer avec un animal, nous permettons à notre système de défense d’apprendre à résister aux différents virus et bactéries. La présence d’un chat ou d’un chien dans une famille réduirait ainsi le risque de gastro-entérites chez les jeunes enfants.

D’autres études ont aussi démontré que la saleté et les microbes que les animaux transportent à l’intérieur de la maison, stimulent notre système et augmentent le nombre de bactéries, levures et autres créatures microscopiques utiles qui vivent à l’intérieur du corps d’un jeune enfant en plein développement.

Une étude présentée en juin dernier lors d’une réunion de l’American Society for Microbiology, démontre que des souris qui ont été nourries en partie de poussières provenant de maisons abritant un chien, étaient moins sujettes que les autres souris à attraper le virus respiratoire syncytial, virus qui croit-on, joue un rôle dans le développement de l’asthme chez l’enfant.

L’étude mentionnée dans le journal Pediatrics a étudié la santé de 397 enfants en Finlande, nés entre septembre 2002 et mai 2005. Lorsque les bébés ont eu neuf semaines, les parents ont commencé à tenir un journal hebdomadaire pour documenter la santé de leurs enfants. Ils y ont noté entre autres, les nez qui coulent, la toux, les otites et la prise d’antibiotiques. Lorsque les enfants ont atteint l’âge d’un an, les parents ont eu à remplir un questionnaire.

Les chercheurs ont constaté que la présence de chats et de chiens était associée à une diminution de la fréquence d’une panoplie de maladies. L’effet était plus fort pour les chiens que pour les chats. Les bébés vivant avec un chien avaient 31% plus de chances d’être en bonne santé que ceux qui n’en avaient pas, alors que les bébés vivant avec un chat avaient un avantage de 6% par rapport aux autres bébés ne vivant pas avec des félins.

Les enfants vivant avec un chien étaient 44% moins sujets à développer une otite et avaient 29% moins de chances d’avoir à prendre un antibiotique durant leur première année de vie.

Étrangement, même si le fait de partager sa maison avec un chat ou un chien est bénéfique pour la santé, cet avantage est plus important lorsque les animaux ne sont pas en permanence dans le foyer.

Dans les foyers abritant un chat passant plus de 16 heures à l’intérieur de la maison, on a observé que les bébés étaient en bonne santé 70.8% du temps. Si le chat passait moins de 6 heures dans la maison par jour, les bébés étaient alors en santé 78.2% du temps. En comparaison, les bébés n’ayant pas de chat dans leur foyer, étaient en santé 66.1%  du temps.

Les résultats sont similaires avec les chiens. Les enfants dont les chiens passaient la majeure partie de leur journée à l’intérieur étaient en bonne santé 72.2%  du temps, alors que les enfants dont les chiens passaient moins de six heures  à l’intérieur étaient en santé 75.7% du temps. Dans les foyers sans chien, les bébés étaient en santé seulement  64.8% du temps.

Selon les chercheurs, une explication plausible pour ces constatations serait que les animaux passant plus de temps à l’extérieur, rapportent plus de saletés dans les maisons, donnant ainsi l’opportunité aux bébés d’être en contact avec ces microbes. Ce contact pourrait causer la maturation plus rapide du système immunitaire.

Le contact avec les animaux domestiques permettraient donc de stimuler le système immunitaire, ce qui permet de mieux se défendre contre l’infection.

Je dois dire que Charmante Ado n’a jamais eu ni otite ni maladie respiratoire plus grave qu’un simple rhume, et cela très rarement. En fait, son seul problème de santé depuis sa naissance est le rhume des foins qu’elle semble avoir hérité de son papa. J’ai par contre connu une famille de quatre enfants dont la mère détestait les animaux qu’elle trouvaient ‘’sales’’ . Si un de mes chats la frôlait lorsqu’elle venait chez moi, elle disait que c’était ‘’dégueulasse’’.  Je l’ai entendue une fois, à travers la porte, interdire à ses enfants de toucher à un animal alors qu’elle était sur le pas de notre maison. C’était dommage pour les enfants, qui étaient attirés par les animaux. Ces enfants étaient souvent malades, otites, rhumes, bronchites, gastro-entérites, ce qui mettait la mère en furie, car elle leur fournissait la meilleure alimentation qui soit, sa maison reluisait de propreté alors que j’étais disons, moins diligente sur la nourriture et le ménage.

N’oublions jamais que la saveur du vin et du fromage dépend du type de micro-organisme qui les infecte.   –  Martin H. Fischer
L’idéal serait d’être d’une bonne santé contagieuse.    –   Robert Sabatier

Vous aimerez peut-être:

  • Notre société semble se diriger de plus en plus vers une culture de l’incivilité. Les manifestations récentes, ou bien le ton et les mots employ ...

  • Comme promis il y a quinze jours, voici une mise à jour de notre projet de remise en santé. Tout d'abord, je suis bien contente d'annoncer que ...

  • Nous vivons de plus en plus vieux. L’espérance de vie moyenne a atteint 79 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes au Canada. Pourquoi cer ...

Partagez!

Exprimez vous!

*