Riche et célèbre

célèbre

L’argent est certainement un élément primordial dans nos vies. Il nous permet de combler nos besoins de base comme la nourriture, les vêtements tout en nous procurant un endroit où habiter. L’argent nous permet aussi de vivre des expériences intéressantes et enrichissantes. Les biens personnels ont une certaine valeur pratique ou esthétique, ils nous procurent aussi du divertissement et nous permettent de faire des activités physiques.

Rechercher la richesse et l’accumulation de biens matériels en croyant que cela nous apportera quelque chose de profond et de significatif relève de la fantaisie. Croire que la richesse et le matérialisme nous rendront plus heureux, plus attrayants, plus populaires et que nous aurons un statut plus élevé est utopique selon une étude approfondie. Au contraire, les gens qui attachent de la valeur au succès financier sont moins heureux, ont une estime de soi plus basse, sont plus déprimés et anxieux et ont des relations moins satisfaisantes,

Les enfants de nos jours, sont inondés de messages par les médias, allant des magazines remplis de célébrités avec leurs demeures somptueuses, aux personnages des téléréalités. Les jeunes captent très tôt le message que la seule manière de se distinguer est d’avoir plus d’argent et plus de possessions.

Une étude récente a révélé que 81% des jeunes interrogés plaçaient ‘’être riche¨ au premier ou au deuxième rang de leurs aspirations. Ils ne savaient pas, par contre, comment s’y prendre pour y arriver, confortables dans leur illusion que ‘’tout est possible’’.

Il semblerait que les personnes qui ont la plus grande influence sur les valeurs matérielles que développeront les enfants, sont leurs parents, leurs pairs et la culture populaire. La perception qu’aura l’enfant des conflits entre ses parents déterminera son attachement aux choses matérielles. Plus les conflits impliquant des questions matérielles seront nombreux, plus l’enfant attachera d’importance à l’argent et aux possessions.

Les médias modernes comme YouTube, Facebook et Twitter ont transformés la publicité. Il y a maintenant des jeux sur de nombreux sites Web de compagnies; tels que Mattel, Hasbro et MegaBblocks. De nombreux jeunes ‘’aiment’’ et suivent les pages Facebook de compagnies qui cherchent à les fidéliser comme consommateurs.

Une étude américaine récente a examiné les valeurs exprimées durant les émissions télévisées les plus populaires auprès des jeunes entre neuf et onze ans. Les données couvraient la période de 1967 à 2007.

Les résultats révèlent peu de changements des valeurs pour les émissions diffusées entre 1967 et 1997. Durant cette période, les valeurs les plus souvent exprimées étaient l’appartenance à la communauté, la compassion, l’image, la tradition e la popularité. Les cinq valeurs le moins fréquemment présentées étaient la célébrité, la condition physique, l’hédonisme, la spiritualité et le succès financier.

Dans les émissions de la dernière décennie, on a pu voir un changement dramatique des valeurs projetées. Les valeurs les plus fréquentes étaient la célébrité, la réussite, la popularité, l’image, le succès financier, le pouvoir et l’égocentrisme.

Les valeurs que l’on retrouve le moins souvent dans les émissions pour jeunes, sont maintenant la spiritualité, la tradition, la sécurité, le conformisme, la compassion et  l’appartenance à la communauté.

Une analyse plus poussée des données révèle qu’entre 1997 et 2007, on a vu les personnages principaux devenir de plus en plus centrés sur le thème de la célébrité. L’ambition, se comparer aux autres, chercher de l’attention, la vanité, le glamour et le matérialisme sont des valeurs plus en plus présentes dans ce type d’émissions.

Il semble que ce changement drastique des valeurs présentées aux jeunes, coïncide avec la nouvelle technologie. Que l’on pense à Hanna Montanna, iCarly ou Big Time Rush, plusieurs émissions de jeunes ont pour thème central, des adolescents ayant atteint la célébrité en faisant carrière comme artiste populaire.

Toutes ces émissions envoient le même message, que la célébrité est le seul objectif et qu’apparemment, tout le monde peut y arriver avec très peu de préparation ou de travail. On aimerait bien croire que nos jeunes ne croient pas à ces sornettes mais quelques études semblent démontrer le contraire.

Selon une étude préliminaire faite auprès des enfants de moins de dix ans, devenir célèbre, riche et beau arrivent en premiers lieux de leur liste de choses souhaitables.

Les forces produisant ces messages sont puissantes. Notre seule alternative est de limiter l’exposition de nos enfants à ces valeurs superficielles tout en leur présentant des valeurs positives pour contrebalancer. Il faut aussi enseigner à nos enfants à ne pas se laisser séduire par ce type de messages, sinon, une fois arrivés à l’âge adulte, la désillusion sera brutale lorsqu’ils devront faire face à la réalité. La poursuite de la richesse et de la célébrité ne peut pas être l’unique objectif de nos jeunes et il faut leur faire prendre conscience que ce qu’on leur fait miroiter est une chimère.

L’estime vaut mieux que la célébrité, la considération vaut mieux que la renommée et l’honneur vaut mieux que la gloire.   –   Sébastien Roch, dit Nicolas de Chamfort
Pourquoi vendons-nous du bonheur aux lecteurs du magazine, si nous sommes profondément malheureux, esclaves de la célébrité? – Paulo Coelho

Vous aimerez peut-être:

  • Lorsque nous quittons cette vie, nous pouvons d'une part laisser une empreinte durable, ou de l'autre être complètement oubliés. Qui se rappelle ...

  • Debout jusqu'à deux heures du matin pour vérifier ma soudaine intuition que les différents revenus de Tendre Moitié entraîneraient  une facture ...

  • Charmante Ado avait l'an dernier économisé un bon montant d'argent qu'elle gardait à la banque. Puis elle a découvert les merveilles de la carte ...

Partagez!

Exprimez vous!

*