Regarde droit devant

devantDéjà un mois depuis le début de notre plan santé. Cela se passe merveilleusement bien et j’ai déjà perdu 17 livres (un peu moins de 8 kilos).

Hier, nous avons passé la journée sur la route car nous sommes allés visiter une université avec Charmante Ado et sa meilleure amie. Le passage à l’université ne se fera que dans deux ans, mais Charmante Ado est très organisée et a des objectifs bien précis. Le programme qu’elle désire suivre ne se donne pas dans notre région, alors elle devra aller vivre en résidence universitaire. L’endroit lui a beaucoup plus et les appartements étudiants sont très sympathiques.

Tous nos repas ont donc été pris au restaurant durant ce court voyage. Même en faisant les meilleurs choix possibles, la nourriture était évidemment plus grasse et plus salée que ce que nous mangeons depuis un mois.

Il est évident que l’on finira par dévier de notre routine alimentaire lors d’occasions spéciales. Il y aura toujours les voyages, les vacances, les repas d’anniversaires et autres célébrations particulières.

J’aime manger et la nourriture non-santé peut avoir très bon goût ! Je crois que se priver de tout ce qui nous fait plaisir pendant une longue période ne peut que nous mener à l’abandon. Je me permets donc de légères déviations culinaires, mais je m’assure de retourner à ma routine dès que l’occasion spéciale est terminée.

La perfection n’est pas requise pour avoir des résultats. Ce qui est important, c’est de faire montre de constance et avoir une vision à long terme.

Quelques jours moins bons du point de vue nutritif ou ne pas faire d’entraînement physique pendant une semaine, ne ruinent pas tout notre programme. Il y a des conséquences aux choix que nous faisons et il faut les accepter. Un mauvais jour devient une mauvaise semaine puis un mauvais mois. Trop souvent, on ‘’triche’’ durant nos vacances et on ne recommence jamais notre routine précédente ; on n’enregistre plus ce qu’on mange, on ne mesure plus rien et c’est l’abandon, jusqu’à la prochaine prise de conscience.

Au lieu d’abandonner, il serait préférable de se concentrer sur ce nos objectifs plus lointains, l’endroit où nous voulons être dans un an. Il y a 365 jours dans une année. Si nous sommes consistants pendant 300 jours, on aura des résultats formidables.

Alors, plutôt que se dire qu’on recommencera notre programme lundi prochain car nous avons ‘tout gâché’’ en ‘’trichant’’, il faut essayer de penser à long terme et cette petite déviation apparaîtra comme très minime dans un an. Il faut juste se remettre en selle et persévérer.

Ce n’est pas facile de voir au-delà de notre désappointement et notre prétendue faiblesse, mais ces sentiments sont temporaires. La détermination peut les effacer et les résultats à long terme seront au rendez-vous. Pensez au plaisir de magasiner n’importe où car tous les vêtements nous vont parfaitement. Être confortable dans un siège d’avion. Ne plus avoir de frottements entre nos cuisses en marchant. Avoir une pression artérielle et un taux de cholestérol normaux. Être à l’aise avec son apparence. Ne plus avoir le souffle court au moindre exercice.

Alors, fini les excuses et les abandons multiples. Les écarts de parcours sont normaux et non catastrophiques. C’est un style de vie que nous essayons de créer, pas un marathon. L’an prochain arrivera de toute façon alors rien ne sert de regarder derrière soi, ou de revenir au point de départ, il vaut mieux se concentrer sur notre destination et reprendre sur la bonne route.

Nous n’avons pas à être parfaits et nous ne devons pas tout laisser tomber. Un jour à la fois, construisons la personne que nous désirons devenir. Rendez-vous dans un an !

Ne regarde pas derrière toi en te demandant pourquoi …Regarde en avant et dis toi : pourquoi pas.   –   Auteur inconnu
Vous avez peut-être des habitudes qui vous affaiblissent. Le secret du changement, c’est de concentrer toute votre énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l’avenir.   –   Socrate 

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*