Réflexion sur la compatibilité

couple

Je viens de lire un article intéressant sur la compatibilité en amour. Nous voulons tous trouver quelqu’un pour partager nos rires, pour être à la fois notre ami et notre amant, une personne qui écoutera non seulement nos doutes et nos angoisses mais qui célèbrera nos triomphes et nos réussites tout en étant toujours prête à partir pour une fin de semaine en amoureux.

Nous rêvons d’être la moitié d’un couple dont les caractéristiques personnelles sont si bien entrelacées qu’elles forment un tout inséparable. Pourtant la compatibilité n’est pas quelque chose que l’on possède mais plutôt quelque chose que l’on construit. C’est une démarche, une négociation que l’on fait tout au long d’une relation. Cela relève d’une disposition, d’une attitude et d’une volonté de réussir notre vie de couple.

L’importance d’avoir des traits de personnalité et des intérêts communs ou semblables est souvent exagérée. Ce qui nous attire à prime abord chez quelqu’un ne passera peut être pas le test du temps. Les intérêts superficiels comme le sport, les voyages, les arts, la musique ne sont pas vraiment importants dans une relation à long terme car ils sont sujets à changer ou à évoluer avec le temps.

Souvent, lorsqu’un couple se sépare, ils mentionnent qu’ils n’avaient plus rien en commun; pourtant, ils ont des enfants, une maison et 30 ans de vie commune et d’expériences partagées. Une préoccupation au sujet de la compatibilité avec notre partenaire pourrait bien indiquer qu’il y a un problème dans la relation.

Un professeur de psychologie de l’université du Texas, Ted Huston, relate que dans ses recherches, il n’a pas trouvé de différence entre les niveaux de compatibilité des couples heureux et des couples malheureux. Par contre, les couples malheureux pensaient que la compatibilité était très importante pour un mariage heureux et ils étaient convaincus qu’ils étaient incompatibles. Lorsque les gens disent ‘’nous sommes incompatibles’’, cela signifie habituellement ‘’nous ne nous entendons pas très bien’’. Les gens ont tendance à mettre trop d’emphase sur la personnalité et les valeurs et ils sous-estiment l’importance qu’un tempérament agréable à vivre et une volonté de travailler sur sa relation peuvent avoir dans un mariage.

Nous voulons que notre conjoint s’entende bien avec toute notre famille, qu’il aime les mêmes activités que nous et qu’il partage nos intérêts. Cela fait beaucoup de critères à rencontrer. Il est possible d’avoir une relation tout aussi enrichissante avec une personne qui est différente de nous, en autant que chacun respecte son partenaire et apprenne l’un de l’autre.

Un couple doit avoir le sentiment de construire ensemble une relation qui donne un sens à leur vie. Est-ce que cette relation supporte votre vision de la vie, est-ce que notre partenaire nous donne l’attention dont on a besoin? Est-ce que nous sommes là pour répondre à ses besoins? Est-ce que nous sommes enthousiastes lorsque l’un de nous a besoin de l’autre ou soupirons-nous en nous demandant qu’est-ce qu’il a encore?

Nous devons nous intéresser à l’autre, poser des questions et mettre à jour notre connaissance de notre conjoint. Si un jour on en vient à se dire qu’on ne reconnaît plus notre partenaire, cela signifie probablement que la communication est déficiente depuis longtemps. Il faut garder les lignes de communication ouvertes. La raison la plus souvent citée pour un divorce est que les partenaires se sont éloignés l’un de l’autre.

Nous avons certaines attentes dans une relation amoureuse et nous aurons tendance à les faire se réaliser. Les couples les plus heureux ont une vision très positive de leur partenaire et auront tendance à oublier ou à passer par-dessus leurs travers et leurs différences. Les couples malheureux chercheront dans les actes de leurs partenaires des justifications à leurs ressentiments. Un petit effort pour voir ses bons points permettrait d’accorder une importance plus relative aux mauvais points, ce qui nous permettrait probablement d’en discuter sans devenir émotif ou en colère. Tant qu’il y a de la communication, il y a de l’espoir.

En autant évidemment que notre partenaire ne soit pas complètement fermé à nos besoins et sentiments. Il doit y avoir une réciprocité pour qu’une relation fonctionne et il faut être convaincu que cette relation est équilibrée et que chacun apporte quelque chose à l’autre.

Oserais-je dire que le coeur concilie les choses contraires, et admet les incompatibles?        –     Jean de La Bruyère

Vous aimerez peut-être:

  • Il existe un mot néerlandais qui illustre un concept qui me plaît bien. Ce mot est Gezelligheid. Gezelligheid  est le nom, et Gezellig  représ ...

  • La troisième série de chocolats  est maintenant terminée et les cadeaux sont emballés. Je suis complètement épuisée , mais cela a valu la peine ...

  • Charmante Ado est maintenant en secondaire deux dans un collège privé. Sa meilleure amie de l'an dernier n'est pas dans sa classe cette année, m ...

Partagez!

Exprimez vous!

*