Pas de regrets, seulement des projets

ancêtre

De retour à la maison après notre tour de la parenté durant la période des Fêtes. Nous sommes très heureux d’être chez nous parmi nos choses. Séjourner ailleurs, c’est bien pour revoir les gens mais on n’est pas aussi à l’aise qu’à la maison.

Nous avons un vieux (très vieux: 1980) motorisé que nous utilisons entre autres pour nos visites à la parenté durant l’été. Je trouve cela plus agréable que d’envahir nos familles. Nous passons du temps et nous mangeons ensemble, mais nous dormons dans le motorisé qui est stationné dans leur allée. C’est beaucoup moins envahissant et cela permet à chacun de prendre une pause de la vie communautaire, pas toujours évidente à nos âges.

En hiver, je crois que séjourner trois jours chez quelqu’un est un gros maximum si on ne veut pas créer des frictions. Tout dépend évidemment de la grandeur et de l’espace disponible à l’endroit où l’on séjourne, mais chez ma belle-soeur et chez ma mère, c’est vraiment petit et il n’y a pas de pièces disponibles pour nous accueillir alors nous envahissons le salon et les chambres des autres. On s’aime bien et on se tasse sans problème au début, mais à la longue, chacun a hâte de retrouver son espace.

Nous devrons refaire un voyage chez ma mère en mars pour l’aider à mettre sa maison en vente et liquider quelques meubles et objets dont elle ne veut plus. Ce sera bien trop tôt pour le motorisé alors la cohabitation sera encore de mise, mais ce sera probablement la dernière fois. Une fois sa maison vendue, elle habitera avec mon frère jusqu’à ce  qu’il aille construire sa nouvelle maison en Amérique Centrale. Elle viendra alors habiter chez nous le temps de la construction et elle ira rejoindre mon frère et sa femme lorsque leur maison sera prête.

Chez nous, ma mère aura tout le sous-sol à sa disposition, alors elle pourra avoir son intimité. Chez mon frère, elle aura aussi son coin privé avec chambre et salle de bain exclusive. Elle aura soixante-seize ans dans quelques jours et elle a des habitudes qu’elle n’est pas prête à changer. Il faut lui permettre de préserver sa routine le plus possible pour qu’elle garde un sentiment d’autonomie, car elle est très indépendante. Cela demande des ajustements de notre part, comme nous avons pu encore une fois le constater durant notre visite.

Elle tient à ses habitudes plus que tout et je me demande vraiment comment elle arrivera à concilier tout ça en vivant en Amérique Centrale, loin de tous ses repères. Elle rêve de la chaleur, du soleil et des fleurs mais j’espère que la vie quotidienne ne la dépaysera pas trop. Heureusement, elle sera avec mon frère qu’elle adore et qui la comprend bien.

Donc, il est prévu qu’elle habitera avec mon frère de novembre à avril et qu’elle viendra chez nous de mai à octobre. Je ne sais pas combien de temps elle fera ce va et vient compte tenu de son âge et de ses moyens financiers. Nous verrons bien comment se déroulera ce projet de vie.

Si jamais, elle ne s’adaptait pas là-bas, elle viendrait chez nous mais je crois que ce serait une grande déception pour elle car elle ne reverrait plus mon frère qui n’a aucune intention de revenir au Canada. Elle pourra toujours aller lui rendre visite avec nous ou seule, une ou deux fois par année peut-être. On traversera ce pont lorsqu’on y sera, si jamais. Pour l’instant, son rêve est encore bien vivant et sur le point de se réaliser, alors restons positifs que tout se passera bien!

Une petite impatience ruine un grand projet.  – Confucius
Dans le titre:  Je n’ai pas de regrets, seulement des projets.   –  Alfred Brendel

Vous aimerez peut-être:

  • Une étude publiée aujourd’hui dans la revue Science suggère que les jeunes ont tendance à ruminer leurs regrets alors que les adultes plus âgé ...

  • Il ne reste qu'une semaine avant le retour à l'école de Charmante Ado. Nous sommes fins prêts, les livres, les fournitures scolaires, les vêteme ...

  • Bronnie Ware, une infirmière australienne, a travaillé plusieurs années dans le domaine des soins palliatifs. Ses patients étaient ceux qui reto ...

Partagez!

Exprimez vous!

*