Restaurer grâce à ReStore

restore

Je suis plutôt irrégulière avec mes articles de ces temps-ci, mais le printemps m’inspire à faire des changements qui me prennent beaucoup de temps. Côté rénovations, je n’ai pas encore commencé la salle à manger, ni la cuisine. La chambre de Charmante Ado avance bien. La peinture est faite et les meubles sont en place. Il me reste à modifier un banc de quêteux (banc de hall d’entrée) pour qu’il devienne un banc de fenêtre. Charmante Ado étant dans une phase où elle adore toute mention de Paris, j’ai trouvé un tissu avec la tour Eiffel et divers tampons, qui servira à fabriquer le coussin pour le banc ainsi que la tête de lit rembourrée. Il ne restera que les rideaux, quelques éléments décoratifs et des lampes pour terminer ce projet.

La vente d’objets que nous n’utilisions plus a financé la majeure partie de cette rénovation. J’ai aussi acheté une partie de l’unité murale sur mon site de petites annonces préféré, Kijiji. De plus, j’ai déniché des boiseries neuves à bon prix au magasin de Habitat pour l’Humanité, ReStore. Habitat pour l’Humanité est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’œuvrer à procurer un logement sécuritaire et décent à tous.

Habitat pour l’humanité construit des logements avec l’aide de bénévoles et en utilisant des matériaux offerts en don. L’organisme vend ensuite ces propriétés aux familles à faibles revenus partenaires, sous réserve qu’elles s’engagent à faire 500 heures de bénévolat. Ils offrent aussi aux familles un prêt hypothécaire abordable sans intérêt et sans aucun acompte requis. Les paiements hypothécaires mensuels sont fixés à un maximum de 25% de leur revenu brut incluant les taxes foncières.

Un des éléments de ma Bucket List est de participer à un projet d’Habitat pour l’Humanité.  50 000 bénévoles travaillent chaque année avec Habitat pour l’Humanité au Canada et des milliers d’autres partent à l’étranger tous les ans, dans le cadre de leur programme Village planétaire.  L’ancien président des États-Unis, Jimmy Carter et sa femme Rosalynn, ont participé à de nombreuses constructions de maisons, ce qui a contribué à faire connaître l’organisation mondialement.

Les magasins ReStore font partie intégrante d’Habitat pour l’Humanité. On y retrouve des meubles, électroménagers et matériaux de construction neufs et d’occasion, de bonne qualité, qui  proviennent d’entreprises ou de particuliers locaux. Tous les revenus des magasins viennent en aide à des familles de la région ayant besoin d’une propriété abordable.

Il n’y a qu’un magasin ReStore au Québec et il est situé à Montréal. Près des frontières de la province, il y a deux magasins à Ottawa et un à St Andrews West, près de Cornwall. Le magasin de Montréal affiche ses produits sur sa page Facebook, ce qui est bien utile pour se tenir au courant des nouveaux arrivages et des spéciaux.

En plus des boiseries, j’ai déniché au ReStore un comptoir pour mettre au dessus de la laveuse et sécheuse dans la salle de lavage. Ce comptoir est neuf et a coûté 50% moins cher que ce que les grandes quincailleries exigent.

J’ai beaucoup plus de plaisir à vendre mes objets superflus et  à dénicher des aubaines dans les petites annonces et au ReStore, qu’à aller automatiquement dans les grands magasins et payer le gros prix. Je réfléchis davantage à nos besoins, je patiente jusqu’à ce que je trouve ce que je veux et j’épargne mon portefeuille! Le prochain achat sera une chaise de bureau Skruvsta de Ikea, qui se vend 180$ en magasin et qu’une dame sur Kijiji va me vendre pour 50$!

D’autre part, la pension pour animaux dont je m’occupe  est officiellement ouverte et j’ai beaucoup de plaisir à m’occuper des chiens. Les promenades me font faire de l’exercice, ce qui est un atout important à mes yeux. À date, je n’ai eu à m’occuper que de très petits chiens, ce qui est différent de mes deux gros toutous à la maison. Ceux-ci me reniflent d’ailleurs avec intérêt lorsque je rentre. Tête de Mule est déjà allée visiter les lieux et Toutou Parfait  ira  faire un tour bientôt pour rencontrer les pensionnaires.

Maintenant, si le printemps et la chaleur pouvaient enfin arriver, ce serait vraiment apprécié!

Nous croyons en la valeur et en la dignité de chaque être humain. Nous faisons preuve de respect envers les personnes que nous servons et à l’égard de ceux qui nous aident dans notre travail. Les gens sont notre plus précieuse ressource.   –   Habitat pour l’Humanité, Vision, mission et valeurs de l’organisme

Partagez!

Je t’écris de la main gauche

20130405-224503.jpgJ’ai été étonnée en lisant une étude récente d’apprendre que seulement 10% des gens sont gauchers. Je croyais ce pourcentage beaucoup plus élevé. À la maison, je suis en minorité comme droitière, car Tendre Moitié et Charmante Ado sont tous les deux gauchers.

Il semble que ce ratio de 10% de gauchers soit resté constant tout au long de l’histoire humaine. On ne sait pas vraiment comment et pour quelle raison un choix se fait lors du développement de l’enfant, ni pourquoi un si faible pourcentage deviennent des gauchers, dans une proportion relativement stable, tout au cours de l’évolution humaine.

Avec ces incertitudes, certaines croyances et mythes se sont développés au sujet des gauchers. L’étude en question examine un certain nombre de ces mythes pour en évaluer la pertinence.

Un des mythes les plus répandus est celui que les gauchers seraient plus introvertis, plus intelligents et plus créatifs. On dit souvent que les artistes et les musiciens sont plus souvent gauchers. L’explication un peu trop simpliste serait que l’hémisphère droit, qui contrôle la main gauche, est le siège de la créativité. Léonard de Vinci était gaucher par exemple.

En fait, il y a très peu de preuves pour soutenir cette théorie. Une étude regroupant 226 étudiants Néo-Zélandais a évalué la personnalité selon que les sujets étaient gauchers ou droitiers. Les résultats ont démontré qu’il n’y avait pas de différence dans les éléments de la personnalité des sujets entre les gauchers et les droitiers. Toutefois, les gens qui étaient ambidextres avaient tendance à être plus introvertis.

Une autre étude a examiné l’intelligence et n’a trouvé aucun lien démontrant que les gauchers étaient favorisés de ce côté. Une autre étude a par ailleurs conclu à un léger avantage pour les droitiers, mais encore là, rien de concluant.

Un autre croyance, qui elle s’avère exacte, est que l’hémisphère gauche du cerveau des gauchers est moins souvent dominant pour le langage que chez les droitiers. Pour une grande majorité des humains, le centre du langage est situé dans l’hémisphère gauche. Un accident vasculaire cérébral localisé du côté gauche du cerveau entraînera des problèmes de langage. La dominance du côté gauche pour le langage se retrouve chez 95% des droitiers, mais seulement chez 70% des gauchers. Les 30% restants auront le centre du langage, soit du côté droit, soit, réparti également entre les deux hémisphères.

Un autre mythe postule que les gauchers meurent plus jeunes et souffrent davantage de maladies impliquant le système immunitaire. La théorie de la mort précoce provient d’une étude datant de 1988 par Diane Halpern et Stanley Coren. Ces psychologues avaient analysé les registres de décès des joueurs de baseball et décrété que les gauchers avaient tendance à mourir plus jeunes. Une autre étude, réalisée en 1994, analysant la mort de joueurs de cricket, a quant à elle conclut qu’il n’y avait absolument aucun lien entre gauchers et morts précoces.

Quant au mythe des maladies immunitaires plus fréquentes, deux chercheurs ont analysé les données de 89 études impliquant 21 000 patients et n’ont trouvé aucune tendance systématique reliant les gauchers à la susceptibilité de développer des maladies immunitaires.

La théorie que nous deviendrons davantage ambidextres avec l’âge, serait véridique selon les chercheurs. Une étude datant de 2007, réalisée par Tobias Kalisch et ses collègues a recruté 60 participants solidement droitiers et leur a fait exécuté une variété de tâches manuelles. Les jeunes sujets d’en moyenne 25 ans ont réussi beaucoup mieux avec leur main droite. Les droitiers plus âgés, (moyenne de 50 ans) ont réussi aussi bien avec la main gauche que la droite lorsqu’on leur demandait de viser, alors que les droitiers entre 70 et 80 ans réussissaient aussi bien dans toutes les tâches demandées, quelle que soit  la main utilisée. Malheureusement, chez ces sujets plus âgés, l’équilibre résultait d’une perte de dextérité de la main droite, qui se retrouvait ainsi au même niveau que la main gauche.

Les gauches ont été plus ou moins persécutés tout au long de l’histoire. On a longtemps tenté de corriger ce  »défaut » en obligeant les gauchers à utiliser leur main droite. De nos jours, on reconnaît que ce n’est pas un problème à corriger et les gauchers ne sont pas sujets à la discrimination. 5 des 7 derniers présidents américains étaient gauchers.

Dans les sports, les gauchers sont souvent avantagés, particulièrement lorsqu’ils jouent directement face à un adversaire, comme au tennis, au hockey ou au basketball. Les gauchers sont habitués à jouer contre des adversaires en majorité droitiers alors que les droitiers font face à des gauchers beaucoup moins souvent.

Dans tous les sports que Charmante Ado a pratiqués, que ce soit le basketball, le water polo ou le karaté, tous ses instructeurs étaient excités de recruter un joueur gaucher. Cela compense pour les difficultés que les gauchers rencontrent à utiliser des outils et ustensiles conçus pour des droitiers.

Charmante Ado a utilisé des ciseaux pour gauchers pendant un très court laps de temps, puis elle a décrété, que tout comme Tendre Moitié, elle utiliserait les objets pour droitiers. À moins de transporter en tout temps ses ciseaux gauchers avec soi, il faut inévitablement utiliser en maintes occasions des ciseaux pour droitiers, alors ils trouvent plus simple tous les deux de s’habituer aux objets pour droitiers qui sont beaucoup plus répandus.

Dans le titre: Je t’écris de la main gauche. – Chanson de Danielle Messia (une de mes chansons préférées).
Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite. – Raymond Devos

L’envers du décor

nettoyage de printemos

J’ai été absente du blogue cette dernière semaine car le printemps me donne toujours une folle envie de renouveau. En plus de la chambre de Charmante Ado, je suis occupée à refaire la peinture de presque toute les pièces.

Nous avons acheté la maison il y a un peu plus de sept ans et n’avions pas touché à la peinture, sauf pour les salles de bain et la chambre de Charmante Ado.

Les propriétaires précédents, qui étaient originaires de Belgique comme Tendre Moitié, avaient fait peindre le salon et la salle à manger par un designer italien qui avait utilisé selon eux, de la poussière de marbre pour donner du relief. L’effet était joli quoique je n’aurais pas payé pour cela personnellement.

Cela fait un bon moment que le besoin de refaire la peinture de ces pièces se faisait ressentir, mais nous n’osions pas y toucher. Il nous semblait peu recommandé d’ajouter une couche de peinture sur des murs avec un relief. La seule alternative était de sabler pour enlever les grains de poussière de marbre.  J’ai finalement tenté le coup avec un simple grattoir en métal et cela a très bien fonctionné. Les murs du salon sont maintenant lisses et frais peints. La salle à manger subira le même sort sous peu.

Durant la phase d’épuration du contenu du salon, j’ai rassemblé toutes les photos non classées, pour me rendre compte que je n’avais pas fait d’album photo depuis…2004! Nous avons passé une soirée entière à identifier et dater chaque photo. Il nous restera à les mettre dans des albums. Nous ne faisons plus développer de photos depuis quelques années, nous contentant de leur version numérique, ou d’imprimer nous-mêmes celles que nous désirons. J’aimerais bien numériser toutes nos photos existantes, mais cela prendrait beaucoup de temps, surtout que ma mère m’a donné plus de quinze albums, avec des photos qui remontent à sa propre enfance il y a soixante-dix ans!

Lorsque nous avons peint le salon, nous avons trouvé que la pièce semblait beaucoup plus grande sans décoration. Nous avons donc décidé d’enlever une table d’appoint pour un look plus aéré et de mettre seulement quelques toiles aux murs. Le résultat final, avec seulement nos trois toiles préférées, nous plaît beaucoup.

Ma liste de choses à vendre sur Kijiji (sites de petites annonces) s’allonge, surtout que Charmante Ado et Tendre Moitié  s’y mettent aussi et se détachent  plus facilement de leurs trucs inutiles. Lorsqu’un objet se retrouve au fond d’un tiroir, d’une armoire ou d’un placard, au point que l’on oublie son existence, c’est un signe que nous pouvons nous en départir sans souffrance.

Charmante Ado est entrée dans sa phase « full ado » et je remarque une différence. Je ne suis plus sa personne de prédilection pour ses confidences, elle est en contact constant (grâce aux réseaux sociaux) avec sa meilleure amie, et c’est à son amie qu’elle confie ses états d’âme. Cet éloignement est une étape normale pour définir son identité et établir son autonomie, mais il en résulte quelquefois des frictions. C’est fou comme on devient moins intelligent et pertinent lorsque notre enfant devient ado…heureusement que ce n’est que temporaire!

J’essaie de profiter des rares moments où elle sollicite mon avis ou mon oreille et je la traite comme une personne mature et raisonnable, ce qu’elle est la plupart du temps. Elle réussit très bien à l’école et ne me cause pas de soucis majeurs; d’autres ados de ma connaissance ont une adolescence autrement plus intense et perturbée.

Je reconnais toujours ma petite fille sérieuse et organisée, elle veut commencer les cours pour devenir sauveteur (plage et piscine) cet été, afin d’être prête lorsqu’elle aura l’âge requis (16 ans) pour travailler dans ce domaine. De plus, elle va m’aider durant l’été à la pension pour animaux où je viens de commencer à travailler.

Passer d’un temps où nous étions absolument tout pour nos enfants à une transition qui leur permet de se détacher pour s’affirmer et se préparer à leur vie adulte est une étape qui modifie la dynamique familiale. On s’y fait, en relativisant les attitudes et les humeurs changeantes de notre ado en transformation et en se disant souvent que l’on s’aime, peu importe les problèmes ou les divergences d’opinion.

Ne conservez que les choses que vous trouvez magnifiques ou qui vous sont utiles.   –   Jan Cox

 

Plus qu’il n’en faut ou que ça n’en vaut

effet de dotation

Charmante Ado ayant exprimé le désir d’avoir un décor plus jeune et contemporain dans sa chambre, nous sommes en mode rénovation, tout en essayant de ne pas encombrer davantage la maison. La première étape a été de mettre en vente les meubles que nous voulions changer, notamment une coiffeuse antique et une tête de lit. La coiffeuse s’est envolée en deux jours et la tête de lit devrait suivre sous peu.

J’ai déniché une partie des nouveaux meubles en fouinant sur le site Kijiji. Les meubles usagés  sont souvent d’une meilleure qualité que ce que l’on retrouve en magasin et à un bien meilleur prix. Le processus fait aussi comprendre à Charmante Ado que l’argent ne pousse pas sur les arbres et que l’on doit vendre un item avant de le remplacer par un autre.

Un phénomène particulier survient dès qu’un objet nous appartient. Que ce soit un vêtement, une maison ou une voiture; aussitôt que nous en prenons possession, il se transforme.

Lorsque nous choisissons d’inclure un objet dans notre vie et de l’acheter,  sa valeur augmente immédiatement à nos yeux. Une étude réalisée en 2009, le confirme. Si quel qu’un offre de nous racheter l’objet en question, nous aurons tendance à demander plus que ce que les gens seront prêts à payer.

On appelle ce biais cognitif l’aversion à la dépossession ou l’effet de dotation (Endownment Effect).

Cela explique pourquoi nous avons des greniers, des garages et même des locaux d’entreposage remplis à ras bords de toutes sortes d’objets dont nous n’arrivons pas à nous séparer. Une fois qu’une chose nous appartient, nous lui attachons une valeur financière beaucoup plus grande que ce que les autres donneraient. Nous allons même parfois jusqu’à fixer un prix plus élevé que la valeur de l’objet neuf en magasin ou alors plus élevé que ce que nous serions prêts à payer personnellement pour l’acheter de nouveau.

L’effet de dotation serait étonnamment fort et a été vérifié par plusieurs études. Une d’elles, réalisée en 2000, a démontré que les détenteurs de billets pour un match de basketball surestimaient la valeur de leurs billets par un facteur de 14. Cela signifie qu’ils auraient voulu en obtenir un montant 14 fois supérieur à ce que les gens seraient prêts à payer pour ce type de billets. C’était une étude américaine où le basketball est un sport populaire, ce qui explique en partie le ratio élevé. Le ratio variera selon le type d’objet, mais il semble que de manière générale, nous aurions tendance à exagérer la valeur d’un bine dès qu’il entre en notre possession.

Plus l’objet est personnalisé, comme un bijou reçu de notre conjoint par exemple, ou plus nous conservons l’objet longtemps, plus nous surestimerons sa valeur monétaire.

Il arrive bien sûr que la valeur sentimentale d’un objet dépasse grandement sa valeur monétaire et que cela nous incite à le conserver précieusement. Plus souvent qu’autrement par contre, nous gardons des objets sans raison valable et nous encombrons notre foyer d’objets qui ne servent plus, mais dont on n’arrive pas à se départir.

Chaque printemps, j’examine d’un œil critique toutes les pièces de la maison ainsi que le garage et je fouille les placards, les armoires et les tiroirs, à la recherche d’objets qui n’ont pas servis du tout dans la dernière année. L’objet va dans une des quatre piles suivantes : à vendre, à donner, à jeter ou à conserver. J’essaie de ne conserver que ce qui a une valeur sentimentale ou ce qui a une chance de servir de nouveau. Par contre, il est assez rare qu’un objet n’ayant pas servi depuis une année complète, revienne en service.

Un autre exemple qui illustre ce fait est que j’ai vidé complètement la chambre de Charmante Ado il y a trois semaines pour refaire la peinture. Il ne lui reste que le lit, une table de chevet et une commode sur laquelle se trouvent aussi ses accessoires pour les cheveux et un peu de maquillage. Le reste a été rangé dans une autre pièce en attendant que nous achetions les nouveaux meubles.

Aucun objet, pourtant tous décrétés comme étant ESSENTIELS à son bonheur, n’a été repêché des boîtes durant cette période. Cela me permet d’espérer pouvoir faire un nouveau tri lorsque nous aurons terminé la décoration. Elle peut garder tout ce qu’elle veut comme souvenir et je range tout cela dans de grands bacs en plastique qu’elle pourra emporter avec elle lorsqu’elle quittera la maison. Pour le moment, toutes ses Barbies, ses figurines Littlest Pet Shop et Polly Pocket ont été sauvegardées.

Je comprends qu’elle désire conserver ses jouets pour ses futurs enfants. Par contre, les babioles trouvées dans les chocolats Kinder Surprise ou provenant du McDonald, auxquelles il manque le plus souvent des morceaux ou qui ne fonctionnent plus, pourraient définitivement être jetées.

Chez les enfants, toutes leurs possessions ont une grande valeur à leurs yeux, mais je commence à voir une différence à l’adolescence. Charmante Ado se détache plus facilement des objets de son enfance et après avoir adoré le rose pendant des années, elle trouve maintenant cela ‘’bébé’’ et rejette tout objet de cette couleur.  Nous avons donc beaucoup d’objets roses empilés dans des bacs. Espérons qu’un des ses futurs enfants aimera le rose! Sa couleur de prédilection est maintenant le mauve.

Il s’agit seulement de déterminer ce qui a vraiment une valeur sentimentale et de se demander si tout le reste vaut vraiment quelque chose, ou sommes-nous sous l’effet de dotation? Après tout, ce ne sont que des biens matériels et nous en avons toujours plus qu’il n’en faut.

L’abus de biens et de consommation est un fardeau qui rétrécit l’existence. L’absence d’encombrement procure de l’espace pour penser, et sans doute même pour comprendre.       –   John Pawson

Carnet de voyage

Chesapeake

Nous sommes de retour de Washington et la routine quotidienne reprend son cours. Nous avons vraiment adoré notre voyage, Washington est une très belle ville, il y a beaucoup de choses à voir, même que nous devrons y retourner car nous n’avons pas eu le temps de tout visiter.

Le musée de l’Histoire Américaine, du Smitsonian, fut sans contredit la pièce de résistance du voyage, pour moi du moins. On y retrouve une foule d’objets de la vie courante, du passé au présent. Vu la proximité du Canada, de nombreux éléments sont identiques à ceux que nous avons connus ici. J’ai vu par exemple un plat de Corningware datant des années cinquante, dont j’ai une copie exacte dans ma cuisine.

auto ancienne

Il y a une section sur les transports avec plusieurs voitures anciennes, ainsi qu’une caravane des années trente, qui n’aurait pas l’air si vieille de nos jours, si ce n’était du poêle à bois. Une autre section raconte l’histoire maritime du pays. L’électricité, l’alimentation, les guerres, les présidents, le drapeau américain, l’esclavage et l’histoire afro-américaine sont aussi représentés.

Je n’ai pas eu le temps de tout voir car la ‘’tempête’’  nous a fait perdre une journée. J’aimerais bien y retourner et consacrer trois jours à ce musée pour pouvoir regarder le tout tranquillement. De plus, les ailes Ouest sur les trois étages étaient fermées pour rénovation.

Tendre Moitié et Charmante Ado ont visité l’aquarium pendant que je parcourais ce musée. Ils l’ont jugé correct sans plus. Tendre Moitié trouvait dommage de voir des plantes en plastique dans certains bacs et des coquilles de moules en plâtre.

J’avais lu que le Kennedy Center était éclairé sur ses quatre façades durant le mois de mars, avec des lumières mouvantes représentant des aurores boréales. Nous sommes restés plus tard au centre ville un soir, pour voir ça. Cela ne valait pas du tout le déplacement et ne ressemblait en aucune façon aux aurores boréales.

Nous avons eu plus de chance avec notre petite escapade au sud de Washington, à Chesapeake Beach. Cette petite ville borde la baie du même nom et est très jolie. Nous avons mangé un excellent repas mexicain authentique dans un tout nouveau restaurant, Plaza Mexico. Cela m’a rappelé les bons repas mexicains que j’ai connu en Californie.

Chesapeake Beach

Une autre trouvaille côté nourriture, est le magasin d’alimentation Wegmans. Il y a plusieurs magasins de cette chaîne sur la côte est américaine. Nous avons acheté des bagels faits sur place qui étaient particulièrement délicieux. Le magasin est très agréable et il y a aussi le Market Cafe, qui est un genre de buffet immense avec des mets divisés par spécialités. Il y avait des mets chinois, indiens, mexicains, des sushis, des salades, des mets végétariens et plus. La particularité est que tout cela se vend au poids, à la livre. J’ai vu sur le site qu’il y avait aussi des assiettes à 8$ et 10$, comprenant une entrée avec deux ou trois accompagnements. Il y a des contenants pour y mettre la nourriture et on peut soit aller manger aux tables à l’étage ou prendre le tout pour apporter.

Cela sentait tellement bon lors de notre visite que je suis allée voir les évaluations sur Trip Advisor et sur Yelp pour y voir les évaluations. Les commentaires étaient excellents et nous avons tenté d’y aller pour dîner le soir de la fameuse tempête, mais exceptionnellement, le buffet était fermé. Nous n’avons pas eu l’occasion d’y retourner, mais cela semblait une alternative intéressante aux restaurants. Incidemment,  une des caissières du Wegmans parlait français, ayant pris des leçons pendant six ans.

Washington n’est pas tellement l’endroit pour faire du magasinage car les prix sont semblables et même souvent plus élevés qu’au Québec. En fait, nous n’avons rien acheté de ce qui était sur ma liste, sauf les vêtements pour Charmante Ado, dont les tailles sont introuvables chez nous.

Tous les sites et les commentaires disaient de ne pas circuler en voiture à Washington, en partie parce que les stationnements sont rares et assez chers. Nous avions donc prévu utiliser le transport en commun. En fait, nous avons décidé d’essayer de circuler avec la voiture la première journée pour voir par nous-mêmes. La circulation était fluide et nous avons trouvé des parcomètres sans problème. La plupart avait une durée maximum de deux heures pour 4$, mais certains permettaient le stationnement pendant trois heures. Nous avons utilisé la voiture durant tout le voyage. Nous n’avons jamais eu de problème à stationner et la circulation n’a jamais été un problème. Peut-être que durant la haute saison touristique, ce serait une autre histoire, mais au mois de mars, ce n’était vraiment pas très lourd comme trafic.

Le centre ville est agréable et de nombreuses cantines mobiles sont stationnées le long des trottoirs. On peut y manger de tout, des pretzels aux mets indiens ou pakistanais.

L’essence se vendait à 4$ le gallon (environ 1.05$ le litre) en ville mais nous avons trouvé moins cher chez Costco. Il faut être membre pour y aller et l’essence coûtait 3.65$ le gallon (0.96$ le litre) durant notre séjour. L’essence était généralement un peu moins chère en banlieue qu’au centre-ville.

Ce fut donc un voyage très réussi et nous comptons bien y retourner un de ces jours. Je me concentre maintenant à changer la décoration de la chambre de Charmante Ado.

L’histoire est la mémoire du monde.   –   Lacordaire

Tempête

Panda enneigé

Il est assez amusant de voir les gens de Washington réagir à la tempête de neige qui sévit ici présentement. Au Québec, on ne parlerait que de grosse neige mouillée, mais ici, c’est le branle-bas de combat. Saviez-vous que les Américains nommaient les tempêtes de neige, comme ils le font pour les ouragans? Celle-ci se nomme la tempête Saturn.

Nous n’allons pas prendre le risque de circuler sur les autoroutes en compagnie de gens qui n’ont pas de pneus d’hiver et qui ne sont pas habitués à conduire dans des conditions enneigées. Ce sera donc une journée relax à l’hôtel avec peut-être une petite virée au centre commercial situé tout près.

La photo ci-haut a été prise par le personnel du Zoo National de Washington. Il semble apprécier la neige!

Tout cela se développera peut-être en une véritable tempête, car on prévoit tout de même 15 à 20 centimètres de neige, mais la température devrait demeurer au dessus de zéro.

 

Tout nuage n’enfante pas une tempête.    –    William Shakespeare

La vie de touriste

Maison Blanche

Nous sommes au beau milieu de notre petit voyage dans la capitale américaine. Washington est vraiment une très belle ville et la région est également superbe. Certains endroits de la Virgine me rappellent la Californie (les palmiers en moins) alors que certains quartiers de Washington  ont un petit cachet Européen. La forêt aux alentours du zoo rappellent la forêt de Soignes en Belgique selon Tendre Moitié.

2013-03-04 11.48.21 Panda

2013-03-04 11.59.34

Nous avons passé une partie de la première journée au Zoo de Washington. L’entrée est gratuite, mais le stationnement nous a coûté 16$ pour un peu plus de trois heures. La visite fut très agréable, le zoo est propre, bien aménagé et il n’y avait presque personne par ce beau jour de la semaine ensoleillé. Nous sommes allés lunché  à Arlington, enVirginie, de l’autre côté de la rivière Potomac.

Finalement, la circulation automobile est beaucoup moins difficile que ce qu’on avait lu sur Internet. Nous avons pu nous promener au centre-ville et trouver des places de stationnement sans problème. Nous avons photographié les endroits habituels, la Maison Blanche, le Capitole et l’Obélisque. Les gens sont charmants et il n’y a pas tellement de touristes à cette saison-ci.

Capitole Obélisque Quartier chinois

La deuxième journée fut consacrée au musée d’Histoire Naturelle du Smithsonian Institute. Après en avoir vu une bonne dizaine, les musées d’histoire naturelle finissent par tous se ressembler. Celui-ci a une sélection intéressante de momies et les objets exposés sont accompagnés par des affiches contenant beaucoup d’informations très intéressantes, en anglais évidemment. Par contre, à l’entrée du musée, on nous a demandé dans quelle langue nous parlions et on nous a remis un dépliant sur tous les musées du Smithsonian Institute, rédigé en français.

Nous avons aussi vu deux films IMAX, Flight of the Butterflies 3D et Coral Reef Adventure. Les deux films étaient intéressants, mais nous avons préféré celui sur les coraux, qui était visuellement plus réussi. Nous avons complété la journée en visitant la gare de train de Union Station. C’est un magnifique immeuble, particulièrement le plafond en voûte. C’est un endroit très achalandé, il y a de nombreux restaurants et nous avons fait le tour des boutiques assez rapidement.

On annonce une tempête de neige demain, mercredi, alors qu’il a fait entre huit et treize degrés depuis notre arrivée et que l’on croyait le printemps bien installé.  Si cela se produit, nous irons probablement magasiner dans un centre commercial près de l’hôtel. Nous avons déjà trouvé des bottes à la pointure de Charmante Ado, il y avait même cinq modèles parmi lesquels choisir, du jamais vu!

Je vous raconterait la suite de notre voyage, probablement après notre retour à la maison. À bientôt!

Les voyages forment la jeunesse.   –   Montaigne

 

Limer sa cervelle

voyage auto
Dans quelques heures nous prendrons la route vers Washington pour nos vacances de la relâche scolaire. Aujourd’hui, nous sommes allés porter nos trois petits rats chez la dame qui nous les a vendus l’an dernier. Elle les gardera pour la semaine. Le jeune voisin se chargera des chats, chiens et poissons, en venant à la maison matin et soir. Avoir des animaux, cela demande de l’organisation, mais nous avons toujours eu la chance de trouver de bonnes personnes pour prendre le relais durant nos absences.

J’ai connu une petite déception cette semaine. Les pré-finalistes du concours littéraire Zone d’écriture de Radio Canada ont été affichés sur le site Web cette semaine et ma nouvelle n’a pas été retenue. J’ai aussi participé dans la catégorie récit et je crois que c’est mon meilleur texte entre les deux, alors il reste tout de même un espoir. Les gagnants de cette catégorie seront dévoilés seulement en juin, ce qui me laisse encore quelques mois à patienter.

Un de mes objectifs de 2013 était de participer à des concours littéraires. Gagner c’est super, mais je vais me concentrer sur la participation. J’ai décidé de tenter ma chance en anglais aussi. J’ai d’ailleurs écrit en anglais dans le passé, dans les années 1980, lorsque j’habitais la Californie. Logiquement, il devrait être encore plus difficile de gagner en anglais car le bassin de candidats est beaucoup plus grand que pour les francophones au Canada. Je ne me fais pas trop d’illusion, mais j’ai le goût d’essayer. Au retour de nos vacances, je publierai ici le texte que j’avais soumis au concours de la nouvelle.

Je vais essayer de partager mon voyage avec vous tout au long de la semaine. Charmante Ado est responsable des photos, j’ai préparé la liste des endroits à visiter, mais nous n’avons pas d’horaire fixé à l’avance. Nous verrons chaque matin ce qui nous fait envie. Chose certaine, nous serons à la recherche de vêtements et de chaussures pour Charmante Ado. Cela devient un véritable pèlerinage chaque année, alors que nous tentons de trouver des choses à sa taille.

Charmante  Ado continue de grandir et elle a pris un autre pouce (2.5 cm) dans la dernière année, ce qui lui fait maintenant 6 pieds et 2 pouces (un mètre 88). Elle a treize ans et demi et la croissance devrait ralentir… éventuellement. Lorsqu’elle avait deux ans, son médecin avait estimé, selon les chartes, qu’elle aurait une taille de 6 pieds et 4 pouces (un mètre 93)  à l’âge adulte. Il semble qu’il avait visé assez juste.

Les gens sont de plus en plus grands et ce serait bien si les magasins de vêtements et de chaussures s’adaptaient et offraient les tailles plus grandes. Les États-Unis ont une longueur d’avance sur nous, mais seulement dans les grandes villes. Ailleurs, il est tout aussi difficile qu’ici de trouver des articles pour les personnes très grandes.

Ce sera une semaine très occupée, mais il y aura des activités pour plaire à chacun et des moments de détente pour bien profiter de notre voyage.

Je vous reparle à partir de Washington, d’ici un jour ou deux.

Dans le titre: Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’autrui.   –   Montaigne

Repas de famille

galette tropézienne

 

Une semaine sans publier d’article, je vais essayer d’être plus régulière pour garder l’intérêt de mes lecteurs! Il faut dire que nous avons été très occupés dernièrement.

Nous venons tout juste de rentrer à la maison suite à un petit voyage pour un tournoi de basketball  auquel participait Charmante Ado. Son équipe a terminé au  troisième rang et elles se sont bien amusées. C’était aussi l’anniversaire de la sœur de Tendre Moitié chez qui nous avons logé. Comme ma belle-soeur est la meilleure cuisinière qui soit, au lieu de l’inviter au restaurant, nous lui avions demandé si elle avait envie de cuisiner quelque chose si nous faisions les courses pour le repas. Cela peut sembler étrange de faire travailler la personne fêtée, mais elle adore faire la cuisine et nous adorons manger ce qu’elle prépare!

Un repas à la maison et en famille est plus chaleureux qu’au restaurant et nous nous sommes régalés avec un plat de canard au cidre. Nous avions apporté le dessert, une  galette Tropézienne. C’est une brioche parfumée à l’eau de fleur d’oranger, qui est fourrée d’une crème au beurre et d’une crème pâtissière. Notre pâtissière préférée, une dame originaire de Madagascar, la réussit particulièrement bien.

Mon nouveau travail débutera véritablement dans deux semaines lors de l’ouverture officielle du service de pension. Ce délai nous permettra de profiter de la semaine de relâche scolaire pour faire une petite escapade a Washington, pour continuer notre exploration des grandes villes américaines. J’ai bien hâte de voir les différents musées du Smithsonian Institute car j’en rêve depuis l’enfance. Il ne sera malheureusement pas possible de visiter la Maison Blanche. Il faut faire la demande via l’ambassade de notre pays et le site de l’Ambassade du Canada précise que le gouvernement des États-Unis n’accepte aucune demande en provenance des ambassades en ce moment.

Je vous ai déjà parlé de Priceline et de Hotwire, deux sites où l’on peut nommer le prix que l’on voudrait payer pour une chambre d’hôtel. Nous utilisons toujours ces sites car nous obtenons des rabais incroyables. Cette fois-ci, nous irons au Hilton, où pour 65$ la nuit, nous logerons dans un hôtel avec piscine intérieure (critère le plus important pour Charmante Ado), le wi-fi gratuit (critère exigé par Tendre Moitié), le stationnement gratuit et une grande chambre avec frigo, four micro-ondes et cafetière.

Les voyages sont toujours un peu plus compliqués pour nous à cause de tous nos animaux. Cette fois-ci, j’étais un peu inquiète pour Toutou Parfait qui est encore en convalescence, mais elle semble en pleine forme après notre absence de trois jours. Elle boîte encore un peu mais elle commence à courir avec plus de confiance.

Voilà où nous en sommes dans notre petite famille.

Un repas, aussi frugal soit-il, est un instant de rencontre. Il peut être une occasion de joie et de communion, unissant profondément les gens.   –   Elise Boulding

Doser la technologie dans sa vie

surcharge ordi

Aujourd’hui, ma vie va prendre  une nouvelle direction. En effet, je débute un nouveau travail. Une dame de qui j’achète toute la nourriture pour nos animaux, démarre un service de pension pour les animaux domestiques et elle cherche une personne pour gérer cela. Les locaux sont situés tout près de chez moi et les heures de travail augmenteront graduellement au fur et à mesure que la clientèle se développera.

Je devrais être capable de concilier ces nouvelles tâches et mon travail avec Tendre Moitié, mais cela demandera une certaine logistique bien planifiée. Cela fait quelques mois que je cherche un travail qui me permettrait de sortir de la maison, tout en ayant des heures flexibles. Le fait de travailler auprès des animaux est bien sûr un bonus non négligeable à mes yeux.

Ce service n’existe pas dans notre communauté, alors cela vient combler un manque qui augure bien pour l’avenir de l’entreprise. Le salaire est convenable et servira à payer de petits extras, genre la réaménagement de la chambre de Charmante Ado et quelques travaux de rénovation de la maison.

J’aurais pu me tourner plutôt vers le domaine de la création de sites Web, car j’ai déjà créé plusieurs sites. Présentement je fais la maintenance de cinq sites Web différents (que j’ai aussi créés) et j’aurais facilement pu trouver d’autres clients pour augmenter mes revenus.

Le problème est que cela impliquerait encore plus de temps passé sur un ordinateur et sur internet et j’avoue que je commence à faire une indigestion d’informatique et de Web. Je trouve que je passe trop de temps en ligne et pas assez dans la vie « normale ». J’ai envie de sortir, de bouger et de voir du monde. La perspective d’aller promener quelques chiens à l’occasion, me semble tout à fait réjouissante.

Côté rémunération, les sites Web sont plus payants, mais je préfère tout de même un travail plus physique et surtout plus léger mentalement, où il n’y aura pas de stress au menu. Tendre Moitié pratique déjà le fractionnement du travail en ayant différentes sources de revenus, ce qui est très pratique pour les travailleurs autonomes. Si un secteur de travail faiblit, les autres peuvent compenser la baisse de revenus, selon la saison.

Je choisis donc un travail agréable, que je sais que je vais apprécier, mais qui ne prendra pas tout mon temps ni toute mon énergie. Le revenu supplémentaire sera le bienvenu quoique non essentiel à notre budget.

Autre changement, il n’y aura plus d’article publié à jour fixe sur Opus Secret. Cette obligation que je me suis moi-même imposée, est trop contraignante et avec un travail supplémentaire, quelque chose doit diminuer et ce sera la fréquence des articles. Je vais essayer de faire au moins deux articles par semaine, mais je ne m’engage à rien. Si l’inspiration me vient, cela pourrait être plus et si je suis surchargée, ça sera moins.

Je crois que j’ai besoin de retrouver un certain équilibre entre la vie de tous les jours et le travail sur ordinateur. Présentement, je suis sur l’ordi du matin au soir et cela commence à me peser sérieusement. Je rêve souvent au temps, au début des années 1980, où nous n’avions pas toute cette technologie. Oui, la communication est plus facile, l’information est disponible au bout de nos doigts et tout est plus rapide, mais cela ne remplace pas la vie au quotidien, nos relations interpersonnelles et notre interaction avec notre environnement.

J’ai envie de sortir du monde virtuel pour aller voir et participer à la vraie vie. L e Web isole tout en nous rassemblant, c’est assez paradoxal. D’un côté, nous rencontrons plein de gens en ligne, que nous n’aurions pas connu autrement, mais de l’autre, nous passons moins de temps avec nos proches, notre famille, nos amis et nous sommes moins conscients ce qui se passe autour de nous.

Je vois Charmante Ado passer de plus en plus de sur l’ordinateur et en ligne, à notre image, et je me dis que nous passons à côté de quelque chose et que ces heures ne reviendront jamais. Un jour, elle partira et nous regretterons probablement de ne pas avoir fait plus de choses ensemble. La même chose se passe avec un conjoint, fatalement, un des deux partira le premier et celui qui restera, regrettera peut-être de ne pas avoir passé plus de temps à vivre, à parler et  à faire des choses ensemble, plutôt que de se promener chacun de son côté sur le Web.

C’est un peu le danger qui guette tout travailleur autonome, de ne pas établir de frontière nette entre le travail et les loisirs. L’on peut travailler tard le soir et les fins de semaine et inversement aller promener le chien en plein jour ou suivre des leçons de piano. J’en ai bien profité, mais j’ai laissé graduellement le travail et l’ordinateur empiéter sur ma vie familiale au point où je ressens le besoin de diversifier ma vie et de trouver un domaine qui me permette de sortir de la maison. Quatre secteurs de ma vie exigent l’usage de l’ordinateur; mon travail avec Tendre Moitié, les sites Web que je gère, ce blogue-ci et mon projet de roman. Un travail à l’extérieur, qui implique très peu d’ordinateur et une gestion plus serrée de mon temps pour les autres activités devraient me permettre de mieux équilibrer ma vie, enfin je l’espère!

Alors, je vais sortir un peu de mon foyer, aller prendre l’air et voir ce qui se passe dans ma communauté et je vous reviendrai probablement plus enthousiaste et avec de nouvelles expériences et par le biais, de nouvelles idées de chroniques.

 

Ne te sers pas de la technologie comme d’un substitut à la chaleur humaine.  –   Doc Childre et Bruce Crye