Nommez votre prix

mer

La semaine prochaine, nous prenons de petites vacances, d’abord pour aller voir la famille, puis nous irons passer quelques jours sur la côte Est américaine.

Nous avons un petit motorisé que nous tentons actuellement de vendre car il ne peut coucher que trois personnes, et une de ces personnes doit être très petite, ce que Charmante Ado n’est plus depuis un bon moment. Nous pension apporter une tente supplémentaire qui nous aurait servi uniquement de chambre d’appoint.

En faisant des recherches pour un terrain de camping sur le bord de la mer, j’ai rapidement déchanté. Je viens de découvrir un nouveau système tarifaire qui semble être généralisé sur la côte américaine. Le tarif de base est pour deux personnes seulement. Chaque personne supplémentaire doit payer entre 5 et 14$ par jour. De plus, si on veut ériger une tente en plus de notre petit motorisé, nous devrions payer entre 25 et 40$ additionnels.

Selon mes calculs, un site pour 3 personnes, avec électricité, eau et égouts, pour 3 personnes avec un motorisé (22 pieds) et une petite tente, nous coûterait entre 75 et 88$ par jour, ce que je trouve complètement ridicule.

Nous avons donc changé nos plans et nous irons à l’hôtel. En effet avec Priceline.com, j’ai pu trouver un hôtel 3 étoiles avec piscine intérieure et extérieure, salle d’entraînement, petit-déjeuner chaud gratuit, internet et stationnement gratuit pour moins de 70$ par jour.

Nous allons aussi diminuer les coûts en essence, car notre voiture consomme beaucoup moins que le motorisé. C’est un peu dommage pour le camping qui est un mode de vacances que nous aimons bien, mais je refuse de payer plus que le coût d’une chambre d’hôtel. Même en considérant que nous aurions pris tous nos repas dans le motorisé, ce qui n’est jamais le cas, le camping n’est pas économique.

En étant à l’hôtel, avec un mini frigo et un four micro-ondes, il est aussi possible d’épargner sur la nourriture. Nous pouvons nous préparer des piques-niques que nous mangerons sur la plage (nous apporterons glacière et blocs bleus pour garder froid) ou dans un parc. Nous pourrons aussi nous faire un ou deux repas du soir dans la chambre d’hôtel en achetant des provisions comme fromage, charcuteries, pâtés, crudités et baguette au supermarché.

J’imagine qu’un tel prix pour un site de camping est raisonnable pour des gens qui passeront chaque minute de leurs vacances sur le terrain de camping, qui ont de jeunes enfants et qui profiteront intensément des installations et des activités. Ce n’est pas notre cas. Nous allons passer quelques heures sur la plage chaque jour, mais nous voulons aussi visiter certains endroits et magasiner pour profiter des nouvelles exemptions douanières.

Parlant de magasinage, Nous espérons être capable de trouver aux États-Unis, des vêtements et des chaussures pour Charmante Ado. Ici, au Canada, nous avons beaucoup de difficultés à lui trouver des choses. Il y a bien quelques boutiques de vêtements pour très grandes femmes, mais les prix sont exorbitants comparés aux vêtements de tailles plus communes, à moins d’acheter hors saison pour profiter des soldes. Je n’ai jamais eu un grand succès  avec les achats hors-saison pour Charmante Ado. Elle a grandi tellement vite, que je devais changer la taille de ses manteaux et de ses bottes au milieu de l’hiver, alors acheter pour l’an prochain était et est toujours, hors de question lorsqu’on ne peut pas savoir quelle sera sa taille à ce moment-là. J’imagine que nous arriverons bientôt au terme de sa croissance.

Revenons à Priceline.com et à un site semblable, Hotwire.com. Nous avons réussi à trouver de très bonnes aubaines pour les chambres d’hôtel avec Priceline, en utilisant la fonction « Name your own price » Le fonctionnement est simple. Il faut d’abord choisir la ville et les dates de séjour. Chaque ville est divisée en quartiers et il faut choisir dans quel(s) quartier(s) nous voulons aller. Ensuite, il faut indiquer le type d’hôtel en cochant le nombre minimum d’étoiles désiré.

On nous montre ensuite la côte minimale donnée par les clients qui ont évalué l’hôtel, par exemple 7+ (sur 10), ainsi que les équipements, aménagements et services garantis. Par exemple, cela peut indiquer qu’il y a une piscine, le petit-déjeuner gratuit ou le wi-fi gratuit.

La dernière étape est de nommer son prix. Lorsque Vous nommez un prix, vous ne savez pas le nom de l’hôtel que vous obtiendrez. Si Priceline accepte votre prix, vous apprenez alors le nom de votre hôtel et votre réservation est faite. On ne peut pas donner un prix et refuser d’acheter, si votre offre est acceptée, vous êtes tenus de payer. Si votre offre est refusée, Priceline vous l’indique et vous devez attendre 24 heures pour faire une autre offre, à moins de changer de quartier ou le nombre d’étoiles requis.

On indique que l’on peut faire des économies de 60% en nommant notre prix.  Pour notre part, avec Priceline, lors de notre plus récent voyage, à Chicago, nous avons payé 70$ pour une chambre dans un hôtel 4 étoiles, au centre-ville, près de tout, avec encore une fois piscine intérieure, salle d’entraînement, petit-déjeuner chaud gratuit, internet et stationnement gratuit.

Pour nous, ce site nous procure de véritables aubaines, et avec un peu de recherches, il est possible de cerner quels hôtels correspondent à ce qui est offert, en examinant les aménagements, le nombre d’étoiles et le quartier. Pour Chicago toujours, je savais que l’hôtel sur lequel je faisais une offre était l’un des quatre hôtels de ce quartier-là avec les mêmes aménagements, nombre d’étoiles et cote des critiques. J’ai donc lu les critiques sur ces quatre hôtels pour m’assurer que j’étais prête à séjourner dans n’importe lequel et finalement, j’ai obtenu celui qui était le mieux coté.

Chicago est une très belle ville que nous avons parcourue en bicyclette et ce fut un voyage très économique et agréable. Nous devions aller à Washington cette année, mais nous avons moins de temps que prévu et nous nous contenterons de quelques jours de plage sur la côte.

 

Si l’on passait l’année entière en vacances ; s’amuser serait aussi épuisant que travailler.
–    William Shakespeare 

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*