Maximiser ou minimiser

minimax

Dans le domaine des jeux, le terme minimax  (ou minmax) réfère à une stratégie qui vise à obtenir les meilleurs résultats possibles en mettant le  maximum d’efforts sur les choses importantes et en investissant le moins d’efforts et de temps possible sur les choses qui n’ont pas vraiment d’importance. Cette stratégie permet de faire le meilleur usage de ressources limitées.

Le minimax peut aussi s’appliquer avec nos achats et nos dépenses. La plupart des gens de  classe moyenne achètent sans trop y penser, des produits de qualité médiocre à ordinaire pour leurs produits de consommation.

Si l’on considère l’achat d’ustensiles de cuisine, des couteaux par exemple, nous aurons tendance à examiner trois ou quatre modèles qui nous semblent raisonnables, puis nous choisirons probablement celui dont le prix se situe au milieu de la gamme. Ce comportement se répétera pour la plupart de nos achats et lorsque le produit arrivera à la fin de sa vie utile, au bout de deux à quatre ans habituellement, nous utiliserons la même stratégie pour acheter un produit de remplacement.

En fait, nous agissons souvent  ainsi pour à peu près tous nos achats, de la pâte dentifrice aux voitures.

Par contre, une personne passionnée pour un domaine, que ce soit la cuisine ou les voitures, utilisera une stratégie complètement différente. Un cuisinier en herbe investira dans des couteaux de qualité, qu’il n’hésitera pas à payer un bon prix, car il désire un produit qui sera agréable à utiliser et qui durera longtemps.

Au fil des années, le produit de qualité représente souvent un bon investissement car il n’aura pas à être remplacé aussi souvent.

Lors d’un prochain achat, au lieu de nous mettre sur le pilote automatique et de suivre notre routine habituelle, nous pourrions examiner le produit et nous demander si ce ne serait pas l’occasion d’utiliser le minimax.

Si nous prévoyons utiliser un produit tous les jours et que nous pouvons véritablement différencier entre un produit de piètre qualité et un autre d’excellent qualité, tout en étant persuadés que le meilleur produit aura un impact sur notre usage, alors n’hésitons pas et achetons le produit de meilleure qualité.

Une bonne manière de vérifier si un produit est relié à une activité qui nous passionne, est de se demander si l’entretien de ce produit sera pour nous un plaisir ou une corvée. Un bricoleur passionné prendra grand soin de ses outils, un peintre en herbe nettoiera et rangera soigneusement son équipement.

Il faut bien faire la différence entre un hobby et une passion. Un hobby peut n’être qu’une passade qui ne durera que quelques mois. Il ne serait alors pas très judicieux de dépenser de fortes sommes pour une activité temporaire. Il serait peut-être même opportun d’emprunter ou d’utiliser du matériel d’occasion au début d’une nouvelle activité, tant que nous ne sommes pas certains de notre intérêt.

J’ai utilisé un clavier électronique bon marché pendant la première année de mes leçons (et de celles de Charmante Ado) de piano. Lorsque j’ai été convaincue que nous allions persévérer et qu’un piano serait utilisé quotidiennement dans notre vie, je n’ai pas lésiné et je me suis procuré un piano acoustique Yamaha, neuf et de grande qualité. Trois ans plus tard, c’est toujours le meilleur achat que j’ai fait de ma vie. L’accordeur de piano adore venir l’ajuster deux fois par an et il prend plaisir à en jouer. Selon lui, je n’aurais aucune difficulté à le revendre au même prix que je l’ai payé car les prix ont augmentés en trois ans. De plus, mon piano est garanti dix ans.

Lorsque l’on décide d’acheter de la qualité, mieux vaut s’assurer d’avoir suffisamment de connaissances pour faire un choix éclairé et apprécier le produit. Rien ne sert de dépenser plusieurs centaines de dollars pour un ensemble de couteaux d’excellente qualité comme ceux d’un chef cuisinier professionnel, si l’on ne peut pas le différencier d’un ensemble de bonne à très bonne qualité à moindre coût.

Dans certains domaines, il n’est pas nécessaire d’acheter toujours du neuf. Avec un peu de patience, nous pourrons dénicher à moindre coût, un produit usagé d’excellente qualité qui durera plus longtemps qu’un produit neuf de moindre qualité.

Les produits que nous utilisons moins fréquemment n’ont pas besoin d’être de qualité supérieure. Si nous faisons de la bicyclette seulement deux ou trois fois par année, nous n’avons pas besoin d’acheter ce qui se fait de mieux. Nous pourrions même considérer la location si l’activité est si peu fréquente, ce qui nous permettrait probablement d’utiliser un produit de meilleure qualité tout en évitant d’encombrer notre environnement d’objets inutilisés une grande partie de l’année.

Certains produits ont très peu d’ importance dans notre vie et nous sommes prêts à acheter n’importe quelle marque en payant le moins cher possible. Ces produits diffèrent pour chacun de nous. Certains pensent que toutes les pâtes à dent s’équivalent, d’autres que le savon à vaisselle ou à linge et les sacs poubelle n’ont aucune importance. L’important, c’est d’avoir quelques uns de ces produits dans notre liste d’objets de consommation, où nous pourrons exercer le côté ‘’minimum’’ du minimax.

En général, si nous ne trouvons pas d’arguments pour justifier de maximiser la qualité et en conséquent le prix, nous devrions minimiser les dépenses ou même ne pas acheter du tout.

Le prix s’oublie, la qualité reste.   –    Proverbe français
Le meilleur marché est le plus cher.    –   Proverbe belge

Vous aimerez peut-être:

  • Mauvaise journée aujourd'hui avec le service à  la clientèle des compagnies. Je vous avais parlé il y deux mois de notre fournisseur de services ...

  • Imaginons que nous recevions deux lettres par la poste. La  première nous annonce que nous devons payer une amende pour une raison quelconque. L ...

  • Aujourd'hui j'ai refusé le coeur léger, un emploi qui m'a été offert. Le travail aurait été intéressant, les heures potables mais j'ai décidé qu ...

Partagez!

Exprimez vous!

*