L’intuition trouve, le raisonnement prouve

deviner

Malcolm Gladwell écrit sur des sujets fascinants. Dans son livre La force de l’intuition (Blink, en anglais), il décrit plusieurs situations où nos meilleures décisions sont celles que l’on prend sans penser du tout.

Nous sommes loin d’être infaillibles lorsque nous nous fions à notre intuition, cependant. Il semble que notre intuition serait juste en moyenne 70% du temps, selon une étude réalisée par Nalini Ambady et Robert Rosenthal et que nous prenons moins de cinq minutes pour évaluer quelqu’un.

Certains domaines semblent plus faciles à jauger que d’autres selon les études. Si nous évaluons qu’une personne est extravertie ou consciencieuse, il y a de grandes chances que nous ayons raison.

Nous pouvons aussi nous fier à notre intuition si l’instinct nous dicte qu’une personne est dangereuse ou qu’elle n’est pas digne de confiance. Si une personne nous apparaît comme un psychopathe, mieux vaut nous fier à notre intuition et couper tout contact, car il y a probablement plusieurs signaux valables qui ont stimulé notre inconscient à sonner l’alarme.

Notre intuition serait aussi fiable lorsque nous essayons de déterminer qui est bon dans son travail et si un quelconque quartier est sécuritaire ou non. Lorsque nous écoutons notre partenaire parler et que nous avons un pressentiment qu’il nous trompe, il est bien possible que ce soit le cas. Nous décelons une différence chez l’autre qui n’est pas définissable, mais que nous percevons néanmoins.

Notre cerveau utilise des raccourcis pour prendre des décisions rapidement et sans effort. Ces biais cognitifs sont utiles, mais ils peuvent aussi nous faire faire fausse route à certaines occasions.

Nous formons des opinions sur les autres en quelques secondes et lorsque nous avons fait une mauvaise évaluation, prendre plus de temps ne nous pointera pas dans la bonne direction. Au contraire, nous deviendrons de plus en plus convaincus que notre intuition était correcte.

Nos raisons inconscientes pour décider si nous aimons quelqu’un ou pas sont souvent irrationnelles. Nous attachons de l’importance à l’apparence et la beauté même si croyons ne pas être si superficiels.

Ce qui nous semble facile à comprendre et à assimiler nous paraîtra plus vrai que les concepts compliqués qui demandent un effort pour notre cerveau.

Nous avons tendance à aimer et à faire confiance aux gens qui sont plus éloquents, même s’ils évitent ou contournent nos questions. Nous préférons les gens qui affichent une solide confiance en soi à ceux qui ont une expertise réelle dans un domaine.

Don Moore de l’université Carnegie Mellon de Pittsburgh, en Pennsylvanie,  a démontré dans une étude que nous préférons une source qui semble sûre d’elle-même, au point de lui pardonner un bilan médiocre dans ses affirmations passées. Dans une situation compétitive, cela peut amener certaines personnes à exagérer leur certitude pour être plus convaincants. Cela profère un certain désavantage à ceux qui sont plus honnêtes quant à leur expertise ou certitudes, car ils ont l’air plus hésitant, donc moins convaincant.

Daniel Simons et Christopher Chabris, dans leur livre The Invisible Gorilla: How our intuitions deceive us, expliquent que les médecins qui sont minutieux et qui vérifient l’information deux fois plutôt qu’une, attirent moins la confiance que ceux qui affichent une confiance aveugle. Ils préfèreront le médecin sûr de lui à celui qui vérifie dans un livre avant de se prononcer.

Nous pensons tous être des créatures rationnelles qui ne font pas ce genre de jugement, mais les recherches démontrent que l’être humain est un peu trop confiant en ses capacités.

Nous pouvons faire confiance à notre intuition dans certains domaines mais d’autres exigent un examen plus approfondi. Si le sujet ou la situation est quelque chose que nous connaissons très bien, notre intuition sera probablement correcte.

Pour les décisions simples, n’impliquant que quelques éléments, quelle marque d’un produit acheter, par exemple, il vaut mieux être rationnel et se baser sur des faits précis. Si la décision est plus complexe ou vitale, comme quelle carrière choisir; notre intuition nous guidera probablement dans la meilleure direction pour nous.

L’intuition, c’est l’intelligence qui commet un excès de vitesse.   –   Henry Bernstein
C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons.   –   Henri Poincaré

Vous aimerez peut-être:

  • Debout jusqu'à deux heures du matin pour vérifier ma soudaine intuition que les différents revenus de Tendre Moitié entraîneraient  une facture ...

  • Le langage parlé est évidemment très important dans la vie de tous les jours. Parallèlement, la communication non verbale peut révéler plus que ce ...

  • Nous savons très peu de choses de ce qui se passe réellement dans le cœur et l’esprit d’une autre personne. Il est facile de regarder quelqu’un ...

Partagez!

Exprimez vous!

*