Les chemins de la vie

carte de vie

Je suis sur la route cette semaine, alors on va y aller avec une petite analogie sur le voyage pour illustrer mon texte.

Nous ne partirions pas en voyage en voiture sans savoir où aller. Nous allons apporter une carte ou un GPS pour nous guider durant le trajet. Nous allons prévoir des vêtements, de l’argent pour la durée du voyage et allons planifier l’hébergement et la nourriture. Un voyage implique donc une certaine préparation.

Dans un sens, notre plus grand voyage est notre vie et pourtant, nous oublions parfois de planifier ou d’évaluer les différentes options. Certaines personnes vivent au jour le jour, modifiant le cap selon les évènements, sans jamais avoir une idée claire de la destination recherchée.

Il y a un certain plaisir à vivre dans le moment présent et à ne pas sur-planifier notre vie, mais si on ne fait pas attention, on risque de se perdre et de se retrouver seul sans savoir comment on en est arrivé là.

La vie n’a pas de routes toutes tracées pour nous guider. Il y a quand même quelques signes qui peuvent nous aider à réaliser que l’on est sur une route ne menant nulle part.

Nous connaissons tous des gens qui brûlent la chandelle par les deux bouts. Ils veulent tout faire et tout avoir. Ils travaillent fort, s’amusent intensément et s’achètent tout ce qu’ils sont capable d’acquérir. C’est une vie bien remplie et très intense, mais cette recherche constante d’adrénaline finit par engourdir les sens et diminue l’appréciation des nouvelles expériences.

Il faut prendre le temps d’apprécier aussi les personnes qui font partie de notre vie. Ralentir pour vivre pleinement l’expérience avant de passer à la suivante.

Nous allons tous connaître des mauvaises périodes où la chance semblera nous avoir déserté. Il est tentant de blâmer les autres pour nos malheurs, mais parfois nous avons la possibilité de créer notre chance nous-mêmes. Il faut reconnaître notre responsabilité pour nos actes et nos décisions et être capable de voir où l’on a fait fausse route pour pouvoir modifier le tir et reprendre dans la bonne direction.

Il arrive que l’on ait tendance à réagir au lieu d’agir. Si tout ce que l’on fait n’est qu’en réaction aux actes des autres, alors nos décisions sont dictées par les désirs des autres et non les nôtres. Nous ne vivons pas notre vie, nous essayons simplement de plaire aux autres. Il faut se prendre en charge et mener notre vie comme on l’entend car c’est la seule vie que nous aurons.

Parfois, il y a définitivement des signes que nous n’atteignons pas notre potentiel. Notre famille et nos amis peuvent nous faire des remarques ou suggestions; si nous sommes vraiment dans le champ, certains vont même intervenir drastiquement si nos décisions ou gestes affectent notre entourage. Malheureusement, ceux qui ont besoin de voir ces signes d’avertissement sont souvent aveugles ou réfractaires aux signaux. Il faut porter attention aux signes parfois subtils que notre entourage envoie pour nous faire remarquer que nous sommes embarqués sur une mauvaise route.

Certains vivent leur vie comme s’ils sont la seule personne qui compte. Personne ne traverse sa vie en solitaire, nous avons tous besoin des autres pour nous guider et nous aider à choisir la route de temps en temps. Il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide si on est perdu.

C’est bien d’avoir une carte à suivre, mais est-elle à jour ou désuète? Il peut arriver que notre vie ne n

ous mène pas là où nous avions planifié. L’important, c’est que nous faisons réellement avec notre vie, il ne faut pas s’entêter à suivre un plan qui est périmé seulement parce que l’on se sent obligé de le respecter Si notre vie a changé et que nous avons de nouvelles opportunités, alors il faut accepter de modifier notre route pour aller dans une nouvelle direction.

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d’un pas ferme. – Saint Augustin
Changer, c’est d’abord changer de point de vue. – Jean-Bertrand Pontalis

Vous aimerez peut-être:

  • Dans l’autobus scolaire de Charmante Ado, elle a rencontré en début d’année une jeune fille nouvellement arrivée dans notre quartier et qui débu ...

  • Nous souhaitons parfois retrouver l’innocence, l’enthousiasme et la curiosité de notre enfance. La curiosité rendait notre vie si excitante, ell ...

  • La retraite a été traditionnellement définie comme une étape que l’on atteint après 35-40 ans sur le marché du travail.  De nos jours, il y a d’ ...

Partagez!

Exprimez vous!

*