L’entretien à long terme

vieillir

La cinquantaine est la période de notre vie où nous commençons à payer pour tous nos mauvais choix passés concernant l’entretien de notre corps et cela peut nous rendre la vie misérable.

Notre corps se rebelle contre notre alimentation déficiente et notre manque d’exercice. Que faire pour éviter cela si on a encore quelques années avant la cinquantaine? Après tout, nous passons des décennies à économiser pour notre retraite, alors nous aimerions bien être suffisamment en santé pour en profiter.

Avec l’âge, nous accumulons des douleurs et des courbatures, nous avons moins d’énergie et devons parfois commencer à prendre des médicaments pour l’arthrose, l’hypertension, le diabète ou un haut taux de cholestérol.

Y a-t-il moyen d’éviter ces problèmes ou sont-ils le prix à payer pour vivre à un âge avancé?

Selon les auteurs du livre Younger Next Year;  Henry Lodge et Chris Crowley, 50% des maladies associées au vieillissement pourraient être éliminées. De plus, 70% de ce que l’on considère comme faisant partie d’un vieillissement “normal”, comme la fragilité ou la faiblesse, les articulations douloureuses, le manque d’énergie, tout ce qui nous faire nous sentir vieux, ne serait pas du vieillissement du tout, mais plutôt un délabrement par manque d’entretien et ce déclin de toutes nos fonctions serait optionnel.

Il y a six règles que l’on peut suivre pour reculer ou ralentir notre horloge biologique selon les auteurs.

  1. Faire de l’exercice six jours par semaine pour le reste de notre vie. Ne pas considérer cela comme de l’exercice mais l’inclure dans notre vie en faisant des choses qui nous font bouger et qui envoient le message à notre corps de devenir plus souple, plus fort et plus en santé. L’exercice doit être intégré à notre vie de tous les jours pour devenir aussi essentiel que la douche quotidienne et le brossage de dents. Pas question d’envisager d’arrêter une fois rendu à la retraite! C’est ce qui va nous garder jeune et capable de faire les activités que nous apprécierons.
  2. Faire de l’exercice aérobique quatre jours par semaine pour le reste de notre vie. On parle ici d’un exercice qui nous fera suer et augmentera notre rythme cardiaque. Cela nous procurera de l’énergie, de la force et améliorera notre moral.
  3. Faire de l’exercice avec des poids deux jours par semaine pour le reste de notre vie.  Avec l’âge, nos muscles s’affaiblissent et nos articulations s’usent. Faire des exercices de résistance aidera à prévenir ou à renverser la perte de masse musculaire, de force et d’énergie.
  4. Dépenser moins que nos revenus. Il faut prévoir notre retraite et contrôler nos dépenses pour qu’elles s’accordent avec nos moyens et laissent de la place pour l’épargne. Si nous commençons assez tôt, nous éviterons tous les problèmes physiques et mentaux causés par le stress d’une mauvaise situation financière.
  5. Cesser de manger des cochonneries! Arrêter les diètes à tout jamais. Éviter les pires aliments (fritures, fast-food, aliments transformés, collations vides de nutrition) et suivre notre programme d’exercice religieusement. De façon générale, manger moins abondamment de tout. De nombreuses recherches démontrent qu’un léger déficit calorique quotidien augmenterait la longévité.
  6. S’impliquer dans des causes et soutenir les gens. La cause ou le genre de soutien n’a pas d’importance, en autant que c’est quelque chose qui nous tient à cœur. Nous avons besoin de nous sentir utiles tout au long de notre vie, même à un âge avancé.
  7. Maintenir nos engagements, nos contacts et nos relations. Au fur et à mesure où l’on vieillit, nous avons une forte tendance à nous refermer sur nous-mêmes et à rétrécir le rayon d’action de notre vie. Déjà que la retraite nous coupe d’une foule de personnes et d’activités qui disparaissent tout d’un coup, de façon presque inconsciente toute notre vie devient plus étroite. Il ne faut pas succomber à ce rétrécissement car il nous tue. Nous avons besoin des aspects sociaux, relationnels et émotionnels dans notre vie, tout autant que des aspects physiques. Il faut se faire de nouveaux amis, découvrir de nouvelles activités et s’impliquer dans note communauté.

D’une certaine façon, notre corps est programmé pour être actif, manger sainement et avoir des relations humaines. Si nous ignorons cette programmation et faisons le contraire, nous envoyons un signal à notre corps que nous sommes prêts pour le déclin et éventuellement la mort.

Notre corps est parfaitement adapté à ses besoins naturels mais aucun de ceux-ci ne comprend les éléments de la vie moderne que sont le fast-food, la sédentarité et la réclusion.

Il faut entretenir la vigueur du corps, pour conserver celle de l’esprit.     –     Vauvenargues 
Équilibre est synonyme d’activité.    –   Jean Piaget

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*