Le troc de nos unités de vie

unités de vie

Notre vie est composée de ressources limitées. Chacun de nous a une quantité limitée de minutes, d’énergie et de moyens financiers pour vivre notre vie. Chaque jour qui passe représente une opportunité de modifier notre vie.

Nous passons notre existence à échanger nos précieuses ressources contre des choses qui ont une valeur éphémère. Nous n’avons jamais pris une décision consciente de dilapider ainsi nos ressources, mais entourés par une culture de consommation et de compétition, nous nous conformons à la société actuelle.

Au début de notre vie adulte, nous utilisons notre temps et notre énergie à acquérir une certaine sécurité. Nous investissons dans nos études et notre carrière pour gagner l’argent nécessaire pour nos besoins. Nous choisissons le genre de vie que nous aurons, nous nous entourons de gens dont nous apprécions la compagnie. Nous échangeons donc notre temps et nos talents contre un salaire régulier qui nous permettra d’avoir un toit sur la tête, des vêtements et de la nourriture. Cette recherche de sécurité représente un échange logique car il nous permet d’étabiir la fondation sur laquelle sera basée nos choix futurs.

Une fois la sécurité acquise, nous trouvons que cela n’est pas suffisant et nous commençons à rechercher le confort. Nous échangeons notre temps et notre argent pour une maison plus grande dans un plus beau quartier, de plus beaux meubles, de nouveaux gadgets électroniques, une plus belle voiture et des vêtements plus chics. La société de consommation se charge de nous encourager à désirer toujours plus de confort.

Nous voila bien confortables et nous ne manquons de rien. Le prochain échelon qui nous appelle au loin est le luxe. Nous pouvons le voir, le sentir et cela semble une vie tellement agréable. Cela demande seulement quelques heures de plus de travail, un peu moins de temps avec la famille et nous aurons plus d’argent pour acheter des objets et des services de luxe. Nous échangeons donc nos ressources limitées de temps et d’argent pour obtenir du luxe.

Nous créons une hiérarchie pour nous différencier des autres dans notre désir de nous élever dans la société. Nous voulons plus d’argent, de biens, de pouvoir et de prestige que nos voisins, nos frères et sœurs, nos amis ou ceux que nous voyons à la télé. Nous tentons de prouver notre valeur à nos yeux et à ceux des autres en étant meilleurs que les autres dans cette compétition que nous avons créée de toutes pièces. Nous croyons alors avoir réussi dans la vie.

Nous avons pourtant un bien meilleur potentiel que ces recherches de statut. Ces poursuites ne sont jamais satisfaisantes car il y a toujours un nouvel objet, un nouveau rival qui nous pressent de consacrer encore plus de notre temps et énergie.

Nous pourrions décider d’échanger nos ressources de temps, d’énergie et d’argent contre des choses qui auront une signification particulière pour nous. Nous pouvons choisir d’investir nos unités de vie dans la famille, les amis, la justice sociale, l’environnement, l’art, apporter de la joie aux autres ou n’importe quelle cause qui nous tient à cœur.

Si nous avions un sablier où l’on verrait s’écouler chaque minute, chaque unité d’énergie et chaque dollar dépensé au fur et à mesure, serions-nous plus parcimonieux avec nos ressources?  Je crois que cela nous ferait sûrement prendre conscience à quel point nous gaspillons souvent comme si nous avions l’éternité devant nous alors que notre temps nous est compté.

 

L’amitié n’exige rien en échange, que de l’entretien.   –  Georges Brassens
Toute notre culture se fonde sur un appétit d’achat, sur l’idée d’un échange mutuellement profitable.    –   Erich Fromm

Vous aimerez peut-être:

  • Tendre Moitié n’est pas la personne la plus douée pour les tâches manuelles, par contre, il excelle en informatique et est très ferré en autom ...

  • Une manière différente d'obtenir des biens matériels est d'utiliser le réseau Freecycle. Actuellement, il y a plus de cinq mille groupes locaux ...

  • J’ai lu un article fort intéressant sur le langage des animaux dans LiveScience. Je vous en traduis les grande lignes ici. Le vidéo ci-bas est ...

Partagez!

Exprimez vous!

*