Le temps d’attendre

neige

Vous ais-je mentionné que l’allée de la rue à notre maison est TRÈS longue?  Je viens de passer quatre heures à déneiger avec la souffleuse, qui heureusement a bien démarré. Il semble qu’il ne neige que lorsque Tendre Moitié est en voyage d’affaires. Hier, avant de partir,  il a fait quelque chose avec la bougie et m’a assuré que la souffleuse démarrerait sans problème ce qui s’est avéré vrai.

Pleine d’enthousiasme, par un beau matin ensoleillé à moins quinze degrés, j’ai donc procédé au déneigement. Quatre heures plus tard, j’ai les épaules et les mains en feu et je ne crois pas avoir fait du bien à  mon arthrose en gardant les deux manettes enclenchées pendant des heures.

Nous avons un voisin qui nous fait le déneigement pour vingt-cinq dollars avec son quatre-roues, en général seulement après les tempêtes de neige. Il travaille et n’est disponible que le soir et j’ai besoin d’une entrée impeccable pour ma livraison d’électro-ménagers prévue demain matin. Eh oui, je ne les ai pas encore reçus et je ne suis pas du tout contente du service de Sears pour ne pas les nommer.

Ne voulant pas risquer que mon voisin ne soit pas disponible ce soir, j’ai décidé de le faire moi-même, en l’absence de Tendre Moitié. J’ai donc économisé 25$ pour 4 heures de travail. Je ne vaux pas cher de l’heure si on regarde cela comme ça. En plus, lui l’aurait fait en trente minutes probablement. Côté gestion du temps, ce n’est pas très efficace. On peut toujours se dire que l’exercice est bon pour la santé mais je pense que mon corps arthritique n’avait pas besoin que l’on surtaxe ses articulations. Ais-je mentionné que la dite allée est en pente et que ce qui descend doit remonter?

Pour ceux qui pense que c’est très facile d’opérer une souffleuse, essayez cela sur de la neige durcie recouverte de verglas.

Finalement, je pense que c’était les pires 25$ que j’ai jamais économisés!

Enfin, attendons nos chers livreurs le coeur léger avec une belle grande allée complètement  dégagée. Il est plus que temps qu’ils arrivent. Je n’ai pas fait de lavage depuis une semaine sauf quelques trucs à la main, ayant déconnecté les vieilles laveuse et sécheuse pour repeindre la pièce jeudi dernier et ne voulant pas me donner la peine de tout réinstaller.

Depuis deux jours, on me dit que ce sera livré jeudi entre huit heures et midi, et cet après-midi, on m’appelle pour me dire que c’est confirmé entre huit et treize heures. Je me tue pourtant à leur dire que j’ai une réunion à treize heures et que je quitterai à midi trente. Je n’en reviens pas d’un service si pitoyable. Nous sommes rendus à la quatrième date de livraison!

Bon, un peu de piano pour rester zen. Je travaille sur une pièce fantastique Pomp and Circumstance March No 1 de Sir Edward Elgar. J’adore.

Je dois faire de l’exercice le matin, avant que mon cerveau se rende compte de ce que je suis en train de faire.   –  Marsha Doble

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*