Le problème avec le futur, c’est qu’il n’arrête pas de devenir le présent

prédire

Certains jours, nous nous éveillons et notre monde nous semble merveilleux. Peu importe la météo, notre futur nous paraît prometteur, nous nous sentons bien et remplis d’énergie.

À d’autres occasions, même si notre vie n’a pas réellement changée de manière remarquable, nous commençons la journée avec une sensation de lourdeur et la conviction que le monde est misérable et laid, que les gens sont mesquins et que notre futur est sombre.

Nous pouvons passer d’un extrême à l’autre dépendant de nos ruminations et nos émotions du moment.

Quelle que soit notre humeur pour un jour  donné, nous avons de la difficulté à imaginer que nous pourrions voir les choses autrement à un autre moment. Nous arrivons difficilement à prévoir nos besoins futurs parce que nous sommes ancrés dans notre état émotionnel présent.

Lorsque nous pensons, nous croyons fermement que nos pensées sont ce qu’il y a de plus important et de pertinent à ce moment là. Même les décisions à court terme peuvent être problématiques. Si nous arrivons au supermarché avec le ventre creux, nous ne pensons qu’à manger le plus rapidement possible. Notre décision de manger sainement peut dérailler car notre état émotionnel est concentré sur le besoin immédiat de nourriture pour calmer notre faim. Nous aurons alors tendance à ignorer le choix à long terme et succomberons à la gratification à court terme, probablement en optant pour un aliment moins sain.

Parce que nous sommes anxieux de calmer notre faim dans le moment présent, nous oublions ou ignorons notre résolution de manger sainement. Nous n’arrivons pas à nous concentrer sur notre moi futur  qui lui regrettera que l’on ait succombé. Nos désirs immédiats peuvent ainsi soudainement écraser nos résolutions et objectifs à long terme.Nous projetons dans le futur notre état émotionnel présent, la faim par exemple, et nous oublions que notre moi futur ressentira les choses différemment lorsqu’il n’aura plus faim.

Nous devons souvent prendre des décisions qui affecteront notre moi futur et ne réalisons pas que nous ressentirons probablement les choses d’une autre manière et qu’il est même possible que nous devenions quelqu’un de très différent de ce que l’on est aujourd’hui.

Nous devons décider à l’adolescence de ce que nous voudrons faire comme travail une fois adulte et suivre le programme d’études appropprié. Nous sommes pourtant encore immatures et sans expérience. Parfois, nous perdons nos illusions lorsqu’on réalise que ce que nous avions imaginé dans notre jeunesse ne nous apporte pas la satisfaction que l’on croyait pourtant ressentir si l’on poursuivait dans cette voie.

Nous sommes très mauvais pour prédire ce que notre moi futur ressentira. Nous ne pouvons juger qu’avec les informations et les émotions du présent et c’est souvent bien insuffisant pour deviner ce que notre moi plus âgé désirera.

Nous planifions pendant trente ou quarante ans notre future retraite en essayant d’imaginer la personne que nous serons des décennies plus tard. Nous pouvons être fermement convaincus que nous aimerons toujours ce travail, que nous aurons toujours cette splendide santé et que nous aurons encore à soixante ans le même goût d’aventure qu’à nos vingt ans. Rien n’est moins sûr.

Les grandes convictions du moment présent pourraient ne plus être aussi solides et convaincantes au fil des années. Nous changeons avec le temps et notre moi présent ignore ce que nous deviendrons.

Dans le titre: Le problème avec le futur, c’est qu’il n’arrête pas de devenir le présent.  –  Bill Watterson
Le moment le plus important c’est le présent car si on ne s’occupe pas de son présent on manque son futur.   –   Bernard Werber

Vous aimerez peut-être:

  •   L’être humain aime à s’imaginer qu’il est une créature rationnelle. Pourtant, nous avons tendance à être plus optimistes que réalistes. En géné ...

  • Je détecte une certaine tendance dans les émissions télévisées que je regarde de ce temps-ci. En fait je suis seulement trois séries, une en fra ...

  • Deux des buts les plus importants de notre existence sont d’être heureux et de trouver un sens à notre vie. Une étude à être publiée dans le Jo ...

Partagez!

Exprimez vous!

*