Le mystère du poil disparu

gorille dos argenté

C’est fou à quel point une chose peut nous mener  à une autre et complètement nous absorber pendant plusieurs heures ou même plusieurs jours.

Il y a quelques jours j’ai écouté un documentaire sur les gorilles présenté via l’émission Planète Bleue. Le film présentait l’histoire de Titus, un gorille des montagnes au dos argenté, sur une période de plus de trente ans. La primatologue  célèbre, Dian Fossey, lui a donné son nom en 1974, alors qu’elle faisait un recensement des gorilles du Rwanda.

Titus est devenu possiblement le gorille le plus photographié et filmé de tous les temps. Sa vie ainsi que celle de sa famille a été documentée dès sa naissance. Le père et l’oncle de Titus ont été tués par des braconniers alors qu’il n’avait pas encore cinq ans. Suite à une tentative de prise de pouvoir ratée par un mâle du groupe, toutes les femelles se sont enfuies parce que ce mâle avait tué le bébé d’une d’elles. Les mâles sont restés plusieurs années célibataires avant que d’autres femelles se joignent au groupe.

Éventuellement, Titus est devenu le chef de la bande et il a régné pendant quinze ans avant d’être vaincu par son propre fils. Le groupe s’est scindé en deux et seuls quelques gorilles sont demeurés avec Titus. Il a par la suite été mis au défi et harcelé pendant une dizaine d’années par un autre de ses fils, Rano et il a perdu définitivement le pouvoir. Titus est mort peu après, en septembre 2009, à l’âge de trente cinq ans. Si vous avez l’occasion de voir ce documentaire, n’hésitez pas, c’est fascinant. On voit la mère dont le bébé(qui était la petite soeur de Titus) a été tué lors du coup avorté, tenir son bébé mort, pendant deux jours dans ses bras, en essayant vainement de le ranimer. Je vous met le lien pour la version originale anglaise, car je n’ai rien trouvé en français.

Lorsque je disais au début de l’article qu’un chose en amène une autre, cette émission m’a amenée à me poser une question. Pourquoi les humains ont-ils perdus le poil dont ils étaient recouverts, en cours d’évolution? Il me semble que ce poil avait une très grande utilité et je ne voyais pas de raison logique pour que nous nous retrouvions, essentiellement nus.

J’ai donc lu sur le sujet durant les deux derniers jours et j’ai le regret de vous apprendre que les scientistes n’en ont aucune idée non plus. Il y a cinq grandes théories sur le sujet, mais aucune n’est pleinement satisfaisante ni concluante. Pour ceux que cela intéresse, voici ces théories:

La première relève d’une suggestion formulée par Charles Darwin. Il a postulé que le poil était nécessaire aux mammifères pour rester au chaud et qu’ils perdaient leur fourrure seulement pour une raison spéciale dans leur évolution. Les baleines et les morses ont perdu leurs poils pour améliorer leur vitesse dans leur nouveau milieu de vie, la mer. Les éléphants et les rhinocéros ont une peau très épaisse et sont trop massifs pour perdre leur chaleur corporelle durant les nuits froides, ils n’avaient donc plus besoin de poils. Pourquoi alors, est-ce que les humains seraient les seuls primates  à avoir perdu leur fourrure?

Nous aurions perdu graduellement notre fourrure à travers la sélection naturelle, puis une sélection sexuelle se serait produite avec le développement d’un goût pour l’esthétique d’une peau lisse. Ce caractère serait devenu attrayant pour l’autre sexe. Ceci n’explique pourquoi la sélection naturelle s’est dirigée vers un humain sans poil, ni pourquoi, après des millénaires d’humains poilus, présumément considérés comme attrayants, nous aurions décidé qu’un humain dégarni était plus séduisant, ce qui aurait renforcé la tendance de la sélection naturelle. Une autre question est aussi pour quelle raison n’avons-nous pas perdu tous nos poils?

La deuxième théorie suggère que l’humain a connu une phase aquatique il y a six à huit millions d’années. Nous aurions passé beaucoup de temps à rechercher de la nourriture dans les eaux peu profondes et nous aurions perdu notre fourrure pour la remplacer par un plus haut taux de gras corporel, comme plusieurs autres mammifères aquatiques. C’est une théorie originale, mais il n’y a aucune évidence paléontologique  que nous aurions connu une telle phase aquatique après avoir été des êtres très poilus.

Une troisième théorie postule que nous nous sommes débarrassés de notre fourrure pour éliminer l’infestation par les parasites. Le problème avec cette idée est que la fourrure nous protégeait aussi de nombreuses piqûres d’insectes, en plus d’offrir une protection contre le soleil et le cancer de la peau. Il y a aussi le fait que nous avons conservé suffisamment de poils sur la tête et dans la région pubienne pour souffrir d’infestation parasitaire.

La quatrième théorie suggère que l’humain a perdu sa fourrure lorsqu’il s’est établi dans la savane. Auparavant, il vivait dans les forêts plutôt fraîches. mais un humain marchant en position debout, recouvert de fourrure dans la savane chaude et humide aurait rapidement souffert d’un coup de chaleur. Toutefois, la perte de fourrure aurait aussi eu des impacts négatifs car les humains à la peau lisse auraient perdu beaucoup de leur chaleur corporelle durant les nuits froides. Il aurait aussi été plus difficile de régulariser la température corporelle durant le jour, parce que la peau absorbe davantage de chaleur que le poil.

La dernière théorie suggère que nous aurions perdu notre fourrure après avoir inventé les vêtements. Le poil aurait disparu parce qu’il n’était plus nécessaire. Le problème avec cette théorie est qu’il se serait passé un million d’années entre la perte de poils et l »invention des vêtements.

Le docteur Alan R. Rogers, un généticien spécialisé en évolution de l’Université de l’Utah,  a calculé le moment où l’humain a perdu ses poils en utilisant une manière indirecte, reliée à un gène qui détermine la couleur de la peau.

Un autre scientiste, le docteur Mark Stoneking  de l’Institut Max Planck en Allemagne  a déterminé, lui aussi de manière indirecte, la période  à laquelle les humains ont commencé à porter des vêtements. Sa méthode impliquait l’évolution du pou de corps humain qui ne vit que sur les vêtements. Si leurs calculs sont exacts, nous nous sommes promenés nus pendant un million d’années avant d’inventer les vêtements.

Aucune de ces théories ne me semble entièrement convaincante et je suis restée sur ma faim. Je ne vois pas la logique qui expliquerait une raison rationnelle pour la disparition de cette fourrure. Ce n’est pas qu’elle me manque, en fait je n’aime même pas les barbes et Tendre Moitié est toujours rasé de près, mais j’aurais bien aimé comprendre.

Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.   –    Charles Darwin
On est obligé à présent de regarder l’imposant spectacle de l’évolution de la vie comme un ensemble d’événements extraordinairement improbables, impossibles à prédire et tout à fait non reproductibles.   –   Stephen Jay Gould

Vous aimerez peut-être:

  • Une de mes connaissances, une jeune mère d'une trentaine d'années, passe beaucoup de temps sur Facebook. Elle ne travaille pas à l'extérieur de ...

  • Je suis devant un dilemme canin ces jours-ci. Avec la chaleur exceptionnelle que nous vivons ce printemps, nos chiens muent à une vitesse affola ...

  • Chaton Mignon, le chat de Charmante Ado a maintenant 14 mois. Il n’est pas devenu le gros matou que nous anticipions. Il est même plutôt petit e ...

Partagez!

Exprimez vous!

*