Le devoir est la nécessité volontaire

sens du devoir

J’ai un jour occupé un emploi où je travaillais de nuit, seule. Parmi mes tâches, je devais préparer un tableau météorologique qui décrivait les systèmes météo, les nuages, leur hauteur, leur étendue et je devais montrer leur déplacement sur une période de six heures. Sur un quart de nuit, le tableau devait être complété  à 01h30 et à 07h30. Pour bien faire la présentation, cela prenait environ trente minutes.

Je détestais cette tâche. Pourtant, je l’ai toujours complétée à bien.  Je peux honnêtement dire que la présentation de 01h30 a servi seulement une ou deux fois seulement durant toutes ces années. Je travaillais dans un endroit isolé et il y avait très peu de chance qu’un client vienne me rencontrer en personne au milieu de la nuit pour recevoir la présentation.

En fait, nos clients préféraient appeler au lieu de se présenter en pleine nuit. J’aurais été parfaitement capable de décrire au téléphone tous les systèmes et leurs déplacements sans avoir fait le tableau, en me servant simplement du texte reçu par le centre météorologique.

La plupart sinon la totalité de mes collègues, ne complétaient pas le tableau. Ils misaient que personne ne viendrait, et si quelqu’un se présentait, ils décrivaient la situation météorologique verbalement. À ma connaissance, personne ne s’est jamais plaint du service, et comme un tableau devait être préparé à 07h30, celui -là était toujours complété quand le remplaçant du quart de jour arrivait au travail. Durant les quarts de jour et de soir, tous les employés complétaient le tableau car il y avait beaucoup de va et vient et nous devions faire de nombreuses présentations.

Pourquoi ai-je fait quelque chose qui semblait complètement inutile pendant des années alors que les chances de me faire prendre étaient quasi nulles? Pas pour me sentir supérieure aux autres, mais plutôt pour me sentir bien avec moi-même.

Mon raisonnement d’alors était que l’employeur me payait pour faire cette tâche, alors je devais la faire convenablement. Le fait de la compléter de mon mieux alors que je savais que personne ne la verrait m’a permis d’en retirer une certaine satisfaction même si ce n’a jamais été une tâche que j’aimais .

C’est la « petite voix » intérieure, celle qui nous dit que l’on devrait faire telle ou telle chose. Personnellement, cette petite voix est assez forte pour que je ne puisse pas passer outre et l’ignorer. Il en va de ma tranquillité d’esprit. Certains vont appeler ça la conscience, le sens du devoir, ou des responsabilités, ou un sens des valeurs. Je ne sais trop. Tout ce que je sais c’est que je dois écouter cette petite voix pour être en paix avec moi-même et garder mon estime personnelle.

Les rares fois où je n’ai pas respecté ma conscience, je l’ai vivement et longtemps regretté, ce qui m’amène à éviter de refaire les mêmes erreurs. Le prix à payer face à mon sens des valeurs n’en vaut tout simplement pas la peine.

Je suis en train de lire sur la philosophie des Stoïques, plus particulièrement Marc-Aurèle, Épictète et Sénèque. Pour les Stoïques, le bonheur n’était possible que si une personne respectait son sens du devoir. Marc-Aurèle, un empereur Romain, croyait fermement que la seule manière d’avoir une bonne vie était d’accomplir ses devoirs sociaux et moraux.

C’est un peu de l’égoïsme vu comme ça. J’évite les comportements qui me font me sentir mal dans ma peau ou qui m’amènerait à avoir des remords de conscience. J’arrive ainsi à vivre en relative harmonie avec moi-même sans trop d’états d’âme.

Dans le titre: Le devoir est la nécessité volontaire.  – Henri-Frédéric Amiel
La première récompense du devoir accompli, c’est de l’avoir fait.   –  Albert 1er
Le devoir : aimer ce que l’on se prescrit à soi-même.  –  Johann Wolfgang von Goethe

Vous aimerez peut-être:

  • Charmante Ado est maintenant en secondaire deux dans un collège privé. Sa meilleure amie de l'an dernier n'est pas dans sa classe cette année, m ...

  • En général, l’humain évite de faire un effort mental à moins d’y être obligé.  Nous sommes réticents à faire tout le processus cognitif requis, ...

  • Aujourd'hui j'ai refusé le coeur léger, un emploi qui m'a été offert. Le travail aurait été intéressant, les heures potables mais j'ai décidé qu ...

Partagez!

Exprimez vous!

*