Le début d’un temps nouveau

nouvelle vie

Aujourd’hui, j’ai aidé ma mère à mettre sa maison en vente. Mes parents avaient fait construire cette maison en 1976. J’y ai habité seulement trois ans car j’ai quitté le Canada pour aller travailler en Californie dès mes dix-neuf ans.

 C’est le début d’un nouveau départ pour ma mère. Aussitôt sa maison vendue, elle ira habiter avec mon frère et sa femme; ensuite, avant la fin de 2012, ils partiront ensemble vivre en Amérique Centrale, dans le pays d’origine de ma belle-sœur.

Je devrais revoir ma mère à tous les six mois car elle a l’intention de revenir au Canada pour passer ses étés avec nous. Je ne sais pas combien de temps elle pourra faire ce va et vient, mais pour le moment, à 76 ans, elle est en excellente santé et dans une forme admirable. Elle peut marcher jusqu’à dix kilomètres par jour, sans problème.

Mon frère est celui qui ressemble le plus à ma mère. Il est l’aîné et leurs personnalités s’accordent très bien. J’ai longtemps été le mouton noir de la famille, par mes envies de grands espaces, de voyages et d’aventures, alors que mon frère restait bien sagement dans sa ville d’origine, à dix minutes de mes parents.

Ayant été absente ou très éloignée pendant plus de trente ans n’est pas l’idéal pour les rapprochements familiaux. On se voit quatre ou cinq fois par année tout au plus alors qu’elle voit mon frère deux fois par semaine au minimum.

Maintenant, ce sont eux qui partent à l’aventure et c’est très bien comme ça. Ils détestent l’hiver tous les deux et rêvent de cette vie depuis de nombreuses années. Le rêve s’est assombri par la fermeture de l’usine où travaillait mon frère et aussi mon père de son vivant. Cette fermeture affectera grandement leurs pensions de retraite mais leurs projets n’ont pas changés. Il y a encore des pourparlers pour rouvrir l’usine et sauver les plans de pension, alors tout n’est pas perdu.

 Ma mère n’est pas du tout du genre nostalgique. Lorsqu’elle prend une décision, elle s’y tient et n’a pas de regret ou de doute. C’est certain que de savoir qu’elle s’en va vivre bien au chaud, au soleil et avec mon frère est très différent que de s’en aller en petit appartement toute seule ou en résidence pour personnes âgées. L’enthousiasme pour cette nouvelle vie la change des dernières années où elle a pris soin de mon père très malade, jusqu’à sa mort en 2009.

Je lui souhaite la plus merveilleuse des vies dans son petit paradis ensoleillé, que nous aurons bien sûr l’occasion de visiter pour voir mon frère et sa femme de temps en temps.

Chaque nouveau départ vient de la fin d’un ancien commencement.   –  Sénèque
Personne ne peut revenir en arrière et prendre un nouveau départ, mais n’importe qui peut commencer dès aujourd’hui et faire une nouvelle fin.   –   Maria Robinson

Vous aimerez peut-être:

  • Tendre Moitié et moi sommes en train de concevoir un nouveau plan d’affaires pour notre travail. Nous envisageons d’ajouter un partenaire et de mo ...

  • Lorsque j’ai débuté mes études d’infirmière, il y a plus de trente ans, mon seul et unique objectif était de travailler en pouponnière. J’ai ado ...

  • Lorsque l’on examine les offres d’emplois, un des critères que l’on rencontre le plus souvent est la créativité. Il semble que toutes les compag ...

Partagez!

Commentaires

  1. Barth a écrit:

    En route vers de nouvelles aventures !

Exprimez vous!

*