La résistance est futile

résister

Je rédige des listes. Je suis même très bonne pour déterminer les priorités, évaluer le temps requis pour chaque tâche et en général, cette planification me réussit assez bien.

Il y a pourtant quelques items qui sont sans cesse repoussés pour une raison ou une autre. Mark Foster, dans son livre  Get Everything Done and Still Have Time to Play appelle ce phénomène la résistance.

La résistance, c’est ce qu’on ressent lorsque l’on pense à une tâche difficile, ennuyeuse ou stressante; nous cherchons naturellement à l’éviter ou à la rapporter le plus loin possible en faisant quelque chose d’autre de plus facile. La résistance survient aussi lorsque nous avons des obligations à remplir, comme écrire un article, ou rédiger un mémo, un bulletin ou toute autre tâche qui  a une échéance précise.

Elle peut aussi nous pousser à reporter sans cesse un objectif ou un projet parce que nous n’arrivons pas à compléter le premier pas vers cet objectif, comme travailler sur son curriculum vitae pour éventuellement trouver un autre emploi ou acheter des chaussures de sport adéquates pour pouvoir s’entraîner.

Il y a également les tâches plus ardues émotionnellement ou physiquement, comme rappeler un client mécontent et désagréable, tenter de rejoindre le service à la clientèle d’une compagnie pour faire une plainte, ou prendre un rendez-vous médical pour un examen ou une consultation que l’on craint.

Il est très tentant de laisser la résistance diriger nos décisions mais à court terme, nous aurons constamment l’impression de vivre chaque jour comme une lutte ardue. Nous allons décider de reporter certaines tâches et accomplir d’abord celles qui sont plus faciles et souvent moins importantes. Notre niveau d’énergie baissant à mesure que la journée avance, nous trouverons de plus en plus difficile d’envisager les tâches repoussées, ce qui nous mènera à les mettre à l’horaire du lendemain. Il y a de grandes chances que nous fassions le même cheminement le jour suivant.

À long terme, cette stratégie nous empêchera d’atteindre nos buts. À peu près tout ce qui vaut la peine d’être accompli implique quelques moments de résistance. Écrire un roman, courir un marathon, perdre du poids, apprendre le piano, réussir en affaires; tout cela ne pourra pas arriver si on laisse la résistance gagner chaque bataille.

Si l’on considère la résistance comme une tentative de notre esprit à remettre l’effort à plus tard, cela nous donne un signe que cette tâche devrait être accomplie en premier.

Lorsque nous n’avons vraiment pas envie de faire cet appel difficile, le faire au tout début de notre journée est probablement l’idéal. Une fois que la tâche à laquelle nous résistions a été complétée, cela libère notre esprit. En laissant la résistance gagner, nous aurons toujours en tête que cette tâche désagréable reste à faire. À la longue, un sentiment d’échec ou de défaitisme nous envahit face à cette tâche.

En complétant ce à quoi notre esprit tente de résister, nous saurons un sentiment de satisfaction et d’accomplissement dès le début de la journée et le reste nous semblera plus facile en comparaison.

Parfois nous faisons montre de résistance face à des tâches simples ou même insignifiantes, mais qui doivent être faites. Depuis le début de l’été, j’avais deux tâches que je rapportais constamment au lendemain sans raison apparente. La première consistait à appeler le service à la clientèle pour qu’on vienne changer une pièce de la cuisinière. Cette pièce cassée n’empêchait aucunement le fonctionnement de l’appareil, alors je ne prenais tout simplement pas le temps de discuter avec un département de service à la clientèle qui a souvent le don de m’exaspérer. Pourtant, la garantie vient à échéance dans quelques mois et après cette échéance, le remplacement de cette pièce aurait été à mes frais. Même si le problème n’est qu’esthétique, cela valait la peine de faire l’effort.

Une autre tâche que j’ai reportée tout l’été fût de commander un uniforme de basketball sur mesure pour Charmante Ado. Il est incroyablement difficile de rejoindre la personne responsable et depuis mai, je n’ai eu que des échanges de courriel avec cette personne. Je devais lui téléphoner, mais seulement à une certaine heure. J’ai passé une bonne partie de l’été à reporter cet appel. Au fil du temps, je me disais que c’était pour le mieux, car Charmante Ado a encore grandi en trois mois, mais la saison de basketball approche et son uniforme de l’an dernier est trop petit

Pourquoi ais-je résisté plusieurs mois à faire ces tâches plutôt simples pour ne pas dire faciles? Aucune idée. Je vois bien que j’ai fait montre de résistance mais à l’analyse, il n’y avait rien de bien compliqué à cela. C’est souvent ce qui arrive une fois la tâche complétée, on réalise que cela ne valait vraiment pas la peine de reporter l’exécution et que cela s’est très bien passé.

J’ai finalement rayé la cuisinière de ma liste. Le réparateur est venu la semaine dernière et a changé la pièce, sans frais et sans douleur. Pour ce qui est de l’uniforme, après avoir repris contact par courriel, j’ai obtenu une nouvelle date et heure pour contacter le responsable. Lorsque j’ai fait l’appel, j’ai obtenu une boîte vocale où j’ai laissé un message. J’ai par la suite reçu un autre courriel m’expliquant qu’il avait dû s’absenter pour cause de décès dans sa famille et que je devrais rappeler. Je ne comprends tout simplement pas pourquoi cette personne ne peut pas m’appeler elle-même lorsqu’elle est disponible afin que je puisse lui donner les mesures ou même les lui envoyer par courriel, mais enfin, cela a l’air très compliqué comme procédure. Quand je pose des questions par courriel, il me dit de lui téléphoner! Je ressens une certaine résistance de la part de cette personne vu que ma demande doit être plutôt inhabituelle, les équipes de sport ayant l’habitude de commander en groupe des uniformes aux grandeurs standards. La résistance au carré est plus difficile à vaincre! Plus qu’un mois avant le début de la saison de basketball, je n’aurais pas dû repousser sans cesse cet appel car nous risquons de manquer de temps.

On peut résister à de minuscules tâches comme à des choses plus vitales. Le résultat sera le même, nous finirons par manque de temps ou de moyens pour atteindre notre but. Si l’on décide de consacrer dix minutes dès le début de notre journée à quelque chose que nous ne voulons pas faire, nous arriverons à briser notre résistance ou à tout le moins commencer à accomplir la tâche.

Je crois que je devrai prendre l’habitude de ne pas commencer par les tâches faciles sur ma liste, mais plutôt par celles qui me rebutent le plus. Qu’elles soient grandes ou petites, ces tâches non accomplies rongent mon esprit en étant toujours en arrière pensée. Mieux vaut s’en libérer en les expédiant le plus tôt possible.

Charmante Ado a une manie commune à bien des gens; elle mange ce qu’elle préfère en premier dans son assiette. Elle se retrouve ensuite avec un aliment qu’elle n’apprécie pas, isolé dans toute sa splendeur et qui semble encore moins appétissant. C’est un peu ce que nous faisons lorsque nous faisons les choses faciles en premier.

La victoire aime l’effort.   –   Catulle
L’esprit commande le corps et le corps obéit. L’esprit se commande à lui-même et trouve de la résistance.    –   Saint Augustin

Vous aimerez peut-être:

  • Il est futile de se comparer aux autres, tout le monde ou presque est d’accord là dessus. Pourtant, nous allons souvent automatiquement comparer ...

  • Je lis beaucoup de journaux, de magazines et de blogues sur internet. De nombreux sites utilisent ce que l’on appelle la pagination Web. Cela cons ...

  • La résilience est le trait le plus essentiel pour devenir plus fort, résistant et compétent dans tout ce que l’on entreprend.  La résilience nou ...

Partagez!

Exprimez vous!

*