La pensée canine

chien sofa

Ce serait extrêmement intéressant si nous pouvions savoir ce qui se passe dans la tête d’un chien. La nuit dernière par exemple, Tête de Mule s’est mise à gémir avec insistance.

Je me suis levée et je suis descendue la voir au rez-de-chaussée. Elle s’est immédiatement dirigée vers la porte qui mène sur la terrasse. Bon, me suis-je dis, elle doit aller faire ses besoins. Je lui ai mis son collier, j’ai pris une laisse et nous sommes sortis sur la terrasse.

J’ai patienté dix bonnes minutes en l’encourageant à faire ce qu’elle avait à faire, sans succès. Je suis rentrée avant d’être complètement gelée; les nuits sont froides en robe de nuit. Tête de Mule semblait contente de sa petite sortie nocturne et je ne l’ai pas entendue pour le reste de la nuit.

Ce matin, lorsque je suis descendue, Tête de Mule était couchée sur le sofa (formellement défendu), à ma place naturellement. Elle avait de toute évidence, sauté les barrières installées pour l’empêcher d’aller dans le salon et la salle à manger.

De plus, elle avait fait ses besoins par terre, à plusieurs endroits. Je l’aurais étranglée! Au lieu de cela, je suis restée parfaitement maître de moi-même et j’ai ramassé les dégâts pendant qu’elle me regardait faire attentivement. Je lui ai ensuite mis son collier et je l’ai envoyée dehors dans son enclos, sans un mot. Habituellement, il y a un petit moment pour caresses et mots-doux, mais ce matin, ça ne me tentait vraiment pas.

Je me suis dit qu’il ne servait à rien de la gronder pour quelque chose qui avait peut-être été fait des heures auparavant. Ce serait certainement intéressant de comprendre ce qu’elle a dans la tête. Tendre Moitié croit qu’elle fait cela en guise de protestation contre les barrières. C’est bien possible, mais ce n’est pas en faisant des dégâts partout que je vais la laisser aller librement dans toute la maison.

Selon Stanley Coren de l’université de la Colombie Britannique, les chiens ont la même structure cérébrale que les humains en ce qui a trait aux émotions. Ils produisent les mêmes hormones  et  subissent les mêmes changements chimiques que l’homme durant les états émotionnels, y compris l’ocytocine qui est impliquée dans les sentiments d’amour et d’affection.

Il serait donc raisonnable de suggérer que les chiens ressentent aussi des émotions. Nous ne pouvons présumer de la complexité de ses émotions, mais il est évident que le cerveau d’un chien n’est pas l’équivalent de celui d’un humain.

Toujours selon ce scientifique, les chiens ressentent les émotions de base, comme la joie, la peur, la colère, le dégoût, l’excitation, le contentement, la détresse et même l’amour. Par contre, un chien serait incapable de ressentir les émotions plus complexes comme la culpabilité, la fierté, le mépris, et la honte.

Tous les propriétaires de chien sont plus ou moins convaincus que leur animal ressent de la culpabilité, suite à un mauvais comportement. Les yeux piteux, la posture courbée et soumise sont terriblement convaincants que toutou se sent coupable. En fait, le comportement du chien serait plutôt de la peur. Le chien a appris par exemple, que lorsque son maître voit les excréments du chien sur le plancher, il devient très en colère et il  doit subir une punition .

Vous serez heureux d’apprendre que Tête de Mule ne semblait absolument pas se sentir coupable, ni avoir peur de moi. Elle avait plutôt l’air de trouver tout cela très intéressant. Elle semblait se demander ce que je voulais faire avec ses ‘’cadeaux’’.

Pour continuer sur une note plus agréable, ce scientifique a fait de nombreuses études sur l’espèce canine. Il semblerait que les chiens ne soient pas très intéressés par la télévision ordinaire, parce que leurs capacités visuelles sont limitées. Par contre, l’avènement de la télé HDTV, avec sa haute définition et son écran digital, serait beaucoup plus facile à percevoir pour les chiens et on voit de plus en plus de propriétaires rapporter que leur chien s’est découvert un intérêt pour la télévision, principalement les images d’animaux qui se déplacent.

Il y aurait un sourire canin, représenté par des mâchoires légèrement entrouvertes, laissant voir une langue qui recouvre les dents inférieures à l’avant. Fréquemment, au même moment, les yeux prennent la forme d’une goutte, comme s’ils étaient étirés vers les coins externes. On retrouve cette expression lorsque le chien est détendu, enjoué ou durant une interaction sociale avec des humains.

chien sourit

On croît même que le chien est capable de rire, particulièrement lorsqu’il joue, Cela commence par un sourire canin et inclut un son qui ressemble à  un halètement. Une spécialiste du comportement animal, Patricia Simonet du Sierra Nevada College a enregistré les sons que faisaient des chiens en jouant.. En analysant les enregistrements, elle a remarqué que des chiots à qui l’on faisait écouter ces sons, sautillaient de joie et devenaient très excités.

Bon, tout cela ne me permet pas vraiment de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de ma Tète de Mule, À moins qu’elle n’ait passé la nuit à regarder la télévision en souriant à la perspective de me voir manipuler ses cadeaux. Peut-être que cela l’a même fait rire un tout petit peu.  Nous n’avons définitivement pas le même type de sens de l’humour.

 

Pour garder une bonne perspective de sa propre importance, chaque personne devrait avoir un chien qui l’adore et un chat qui l’ignore.   –   Dereke Bruce

 

Vous aimerez peut-être:

  • La pensée magique est la tendance à croire qu’une chose est causée par une autre sans aucun fondement logique. Par exemple, être convaincu que s ...

  • Je trouve qu’il y a de plus en plus de gens qui démontrent une pensée simpliste, ce qui les amènent à sauter aux conclusions prématurément. Ce t ...

  • Selon plusieurs philosophes, nous ne voyons pas la vie telle qu’elle est, nous avons plutôt tendance à voir une interprétation qui est déformée ...

Partagez!

Exprimez vous!

*