Là ou se trouve une volonté, il existe un chemin

motivation

Est-il possible d’instiller la motivation ou la combativité chez quelqu’un? Par exemple, si une personne pratique un sport mais ne fournit que des efforts inconstants, est-ce qu’on peut arriver à trouver le bouton sur lequel appuyer pour qu’elle développe un certain esprit de compétition?

J’ai en mémoire un hockeyeur, Alexandre Daigle, qui était promis à un brillant avenir dans les rangs professionnels. Il éclipsait tous les autres joueurs chez les juniors. Une fois arrivé dans la ligue Nationale avec un énorme contrat en poche, il s’est produit….rien. Pour ce jeune homme, tant qu’il était le meilleur sans avoir à fournir d’effort, tout allait bien. Lorsqu’il est parvenu à un niveau où tous les joueurs étaient bons, il aurait dû passer en deuxième vitesse pour garder la même cadence. Il a plutôt mis les freins. Il a plus tard révélé qu’il n’avait tout simplement pas envie de faire tous ces efforts. Des joueurs beaucoup mois talentueux que lui ont fait de longues carrières au hockey en y mettant beaucoup de travail et d’efforts.

Je remarque que certaines personnes sont très intenses dans tout ce qu’elles entreprennent et que d’autres se contentent de suivre la parade. Je me faisais la réflexion que ce devait être une question d’intérêt ou de passion mais je connais aussi des gens qui affirment aimer une activité  ou un travail, mais qui ne s’y adonnent que mollement.  Ils ont parfois un regain d’énergie qui laisse entrevoir leurs capacités réelles mais ces efforts ne sont pas durables.

Les membres d’un groupe ou d’un équipe s’attendent généralement à ce que chacun apporte sa juste part d’effort au travail collectif. Souvenons-nous de celui qui ne faisait rien lors d’un travail en équipe à l’école. Cela nous mettait en furie quoique étonnamment, souvent nous ne mentionnions à personne ce manque de participation et accomplissions tout le travail nous-même.

La société valorise les résultats, mais l’effort est aussi important. Faire partie d’une équipe, d’un groupe, implique un certain degré d’engagement envers les autres. Il faut être prêt à y mettre des efforts, à contribuer et à donner le meilleur de nous-mêmes.

Parfois, on verra des membres surfer sur le travail de ceux qui se donnent à fond dans le groupe. On pourrait croire que l’énergie des plus déterminés serait communicative, mais non. Ils profitent des résultats du groupe sans avoir apporté leur labeur. Est-ce la peur de l’échec? Un manque de confiance en soi?

Difficile à dire. Il semble que le degré de combativité, de goût pour la compétition ou la motivation soit en partie génétique. Mais que faire lorsqu’on voit un potentiel certain chez quelqu’un et qu’il ne le développe pas alors même qu’il affirme être intéressé par l’activité , la tâche ou le travail?

J’ai parfois essayé de souligner les capacités évidentes de la personne, de l’encourager, de lui laisser entrevoir ce que ses efforts pourraient amener, sans succès. Je crois finalement qu’on ne peux pas motiver les autres. Cela doit venir de l’ intérieur de la personne elle-même. Elle doit avoir le goût de persévérer, de travailler, de suer. Elle doit croire que ses efforts donneront un jour un résultat et que cela vaut la peine.

Cela vaut toujours la peine, ne serait-ce que pour l’expérience acquise.

Dans le titre:  Là ou se trouve une volonté, il existe un chemin.   –   Winston Churchill
C’est sur soi-même qu’il faut œuvrer, c’est en soi-même qu’il faut chercher.  –   Paracelse
Personne ne fait une plus grosse erreur que celui qui ne fait rien car il ne pense pouvoir n’en faire que trop peu.  –   Edmund Burke

 

Vous aimerez peut-être:

  • En 1996, Roy Baumeister a effectué une étude de concert avec Ellen Bratslavsky, Mark Muraven et Dianne Tice. Le but était d’examiner les effets ...

  • La plupart du temps, nous sommes pleins de bonnes intentions et nous voulons vraiment réussir et compléter tout ce que nous entreprenons.  Nous ...

  • La résilience est le trait le plus essentiel pour devenir plus fort, résistant et compétent dans tout ce que l’on entreprend.  La résilience nou ...

Partagez!

Exprimez vous!

*