La modération a bien meilleur goût

L'argent ne pousse pas dans les arbres

Parfois, des évènements surviennent qui nous amènent à modifier notre style de vie. C’est ce qui est arrivé à notre petite famille en 2011.

En mars dernier, je terminais ma première année comme travailleur autonome suite à un changement de carrière. Tendre Moitié (mon mari) était pour sa part cadre dans une entreprise de services.

J’avais donc le loisir d’apprivoiser mon nouveau travail tout en ayant la sécurité d’un revenu régulier suffisant dans notre ménage pour nos dépenses.

Notre style de vie à ce moment-là s’apparentait assez au  »profitez-en maintenant et payez plus tard ». Nous faisions deux à trois voyages par année, achetions les gadgets qui nous tentaient sans nous questionner outre mesure et gâtions Charmante Ado (notre fille) sans état d’âme.

Tout ce beau château de cartes s’est écroulé lorsque la compagnie employant Tendre Moitié a vécu des difficultés financières. Tendre Moitié a vu son emploi disparaître subitement.

Bon, ça arrive, on n’y peut rien. Passé le choc, on se retrousse les manches et on regarde les possibilités. La première étape était de trouver un travail à  Tendre Moitié. Nous avons convenu qu’il deviendrait aussi travailleur autonome, en faisant le même travail que moi. C’était notre chance de travailler ensemble et de passer plus de temps en famille.

Deuxième étape, on examine les dépenses et on coupe. Les voyages, achats superflus (tout sauf nourriture), sorties cinéma et resto ont disparus. Nous avons diminué notre facture de câble en ne prenant que le forfait de base. Nous avons gardé l’internet car cela est essentiel pour notre travail. La clé internet par contre a été annulée parce qu’elle était agréable mais non vitale.

Même l’argent de poche de Charmante Ado a été coupé, sans que cela semble l’affecter. Je dois même dire que c’est beaucoup plus facile de dire non à une demande d’achat de notre fille en répondant qu’on n’a pas les moyens, qu’ auparavant, alors que nous pensions avoir les moyens de dépenser sans compter. C’est presque agréable!

La troisième étape a consisté en un gigantesque ménage de la maison. Si ça ne sert plus, c’est à donner ou à vendre. Nous avons vendu des meubles et des objets comme un clavier portatif. Le reste est allé au Village des Valeurs ou a été donné via Freecycle.

Je n’en reviens pas d’avoir des gardes robe, un garage et des étagères où il y a encore de la place. C’est formidable de désencombrer une maison de cette manière. Nous avons la ferme intention de garder ces espaces libres et ne pas racheter de gadgets inutiles.

Nous avons quand même eu quelques dépenses en dehors de la nourriture. Nous nous tournons maintenant vers les petites annonces comme Kijiji et LesPacs pour nos achats. Cela prend plus de recherches et de temps mais la satisfaction d’avoir fait une bonne affaire est très motivante.

Aujourd’hui, huit mois plus tard, je réalise que nous sommes beaucoup plus heureux maintenant. Je passe mes journées avec Tendre moitié, nous sommes disponibles pour toutes les activités de Charmante Ado et nous passons beaucoup de temps en famille.

Nous nous débrouillons avec ce que l’on a. Nos deux chiens avaient besoin d’un abri pour la pluie et la neige. Auparavant, nous avions considéré faire bâtir une très grande niche pour eux deux ou bien acheter une petite remise. Comme il n’y avait pas du tout d’argent dans le budget pour cela, j’ai bâti de mes mains un abri avec des matériaux que nous avions déjà et je dois dire en toute modestie , qu’il est superbe et très fonctionnel. Il n’a pas coûté un sou!

J’aurais pensé que les voyages nous auraient manqués, et bien pas du tout! Pour la première fois depuis que nous sommes ensemble, nous n’avons fait aucun voyage cet été. Nous avons profité de notre maison et de la piscine. Nous habitons une banlieue semi-rurale avec de grands terrains et beaucoup d’arbres. Nous nous sommes retrouvés en septembre vraiment reposés et détendus, sans avoir couru dans tous les sens pour  »profiter » de l’été.

Bon, tout n’est pas rose. Il y a le stress de n’avoir aucun revenu pendant des mois, de ne pouvoir planifier précisément les rentrées d’argent. Mais, tout compte fait, pourvu que nous arrivions à payer les comptes et manger, on a appris à s’en contenter.

Charmante Ado a appris que l’argent ne poussait pas sur les arbres. Elle a travaillé tout l’été (à douze ans!) et a mis tous ses sous à la banque. Elle y pense vraiment avant de dépenser l’argent qu’elle a elle-même gagné.

Lorsque l’argent se mettra à entrer de façon régulière, nous n’avons pas l’intention de modifier notre nouveau style de vie.  Nous le trouvons plus simple et plus agréable, mois centré sur les biens matériels et l’argent, et cela nous convient tout à fait.

 

 

 

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*