Jouer pour devenir sérieux

ado studieuse

Tout d’abord, j’ai le plaisir de vous annoncer que mon professeur de cinquième année m’a répondu et que nous reprenons notre correspondance. Je réalise qu’au fond, ce qui m’a fait laisser tomber nos échanges de courriels, était ma peur qu’une rencontre en personne soit décevante de part et d’autre. Plus précisément, quel malaise si nous découvrions que nous n’avons rien à nous dire en personne! Elle suggère de commencer par nous connaître un peu plus par la correspondance avant de nous rencontrer et je suis bien d’accord avec cela. Il nous faut d’abord sortir de la relation professeur-adulte versus élève-enfant et nous connaître en tant qu’adultes. Je ne vous raconterai pas nos échanges à venir, mais je tenais à vous donner cette nouvelle fort heureuse.

Ces jours-ci, je redécouvre le plaisir de faire des listes. Je devrais plutôt dire le plaisir de biffer des items sur ma liste de choses à faire. J’avais plus ou moins abandonné cette procédure car mon emploi du temps est plutôt relax et je suis assez libre de mes journées. Par contre, je laissais certaines choses empiéter sur d’autres activités essentielles, comme le piano par exemple.

J’ai donc ressorti mon carnet et un crayon et je fais une liste chaque soir pour le lendemain, avec des choses à faire, dans un certain ordre et à telle heure. Ce n’est pas un horaire rigide, une tâche peut être permutée avec une autre et la durée peut être différente de ce que j’avais prévu, mais dans les grandes lignes, j’essaie de m’y tenir.

Je crois que ce système est nécessaire surtout parce que j’ai beaucoup d’activités que je considère importantes mais qui ne sont pas vitales ou exigeant un horaire strict. Je ne dois pas être au travail de telle  heure  à telle heure,  mon horaire est extrêmement flexible, ce qui m’amène parfois à passer beaucoup trop de temps sur les tâches qui ne demandent pas trop d’efforts, mais qui sont aussi celles qui habituellement  »rapportent » le moins, en terme de satisfaction ou d’efficacité.

La satisfaction de voir ma liste se remplir tout au long de la journée est de beaucoup profitable au vague sentiment de culpabilité que je ressens parfois à toujours remettre certaines choses à plus tard. J’ai donc décidé que la pratique de piano aurait lieu chaque jour, dès que Charmante Ado franchit la porte pour aller à l’école. C’est le meilleur moment; Tendre Moitié descend à son bureau et j’ai tout l’étage pour moi, sans distraction, si ce n’est les commentaires élogieux de ma Tendre Moitié, qui jaillissent à la fin de chaque morceau, peu importe ma manière de jouer. Il n’a tellement pas l’oreille musicale qu’il est émerveillé de voir qui que ce soit jouer d’un instrument. Même les exercices de gammes le ravissent, c’est tout dire! Enfin, je ne me plaindrai pas d’être appréciée!

Je réalise que la vie de Charmante Ado s’élargit rapidement. Nous avons rencontré dimanche dernier, une famille qui se cherche une nouvelle gardienne d’enfants et la dame a donné le nom de Charmante Ado à trois autres familles. Ma fille a aussi sa petite entreprise de gardiennage d’animaux domestiques qui va bon train, avec deux clientes dès les premiers jours. Un bénéfice non négligeable est que nos deux chiens plutôt pantouflards reçoivent plus de stimulation avec ces pensionnaires temporaires et ils ont l’air d’apprécier la variété et le changement.

Charmante Ado a notre bénédiction pour ses entreprises entrepreneuriales et sa chronique mensuelle dans le journal, en autant que ses résultats scolaires n’en souffrent pas. Elle est bien avertie que ces activités sont secondaires et ne doivent pas nuire à sa tâche principale qui est l’école.

Elle a toujours été très sérieuse, même bébé. Je me souviens de son ton ferme lorsqu’elle tentait de descendre l’escalier sans notre aide à l’âge de quinze mois. Elle déclarait avec entêtement:  »Non, moi toute seule » si elle nous voyait faire mine de la tenir pour l’aider. Elle n’a jamais eu aucun trouble de comportement, que ce soit à l’école, à la garderie ou même à la maison, se couchant sans histoire lorsque nous lui disions d’aller au lit et attendant bien sagement que l’on vienne la chercher dans sa chambre chaque matin. Il ne lui serait pas venu à l’idée de nous réveiller, elle attendait tout simplement, jouant avec ses toutous dans son lit.

Je la vois depuis quelques semaines s’orienter vers un nouveau groupe d’amies. Ces filles (dont Gazelle) sont extraverties, exubérantes et parfois un peu indisciplinées. La mère d’une fille qui avait fréquenté Gazelle l’an dernier, m’a confié son soulagement lorsqu’elles ont cessé de se tenir ensemble. Sa fille est tout aussi exubérante et semble encore plus difficile à contrôler, car la mère relate qu’elle doit établir des règles très strictes avec elle.

Je n’ai vraiment pas ce type de problème avec Charmante Ado et je crois au contraire que la fréquentation de filles plus décontractées et désinvoltes lui fera du bien, vu son sérieux naturel. Je ne crains pas vraiment leur influence sur son attitude et comportement car Charmante Ado a une bonne tête sur les épaules, et peut-être même que son calme et sa pondération déteindront un peu sur les autres. Je garde tout de même un oeil sur ses fréquentations et nous aviserons s’il y a lieu d’intervenir, mais j’ai bonne confiance que ces deux personnalités différentes peuvent bénéficier l’une de l’autre.

J’étais très sérieuse aussi dans ma jeunesse et j’aurais parfois aimé avoir cette légèreté que j’observais chez les autres. Je ne me suis allégée que plus tard dans ma vie alors que Charmante Ado semble actuellement capable d’être à la fois sérieuse et légère et elle apprécie la compagnie des deux types de personnalité.

Je le dis souvent  mais il est fascinant de voir une enfant grandir. Elle me ressemble beaucoup mais ce sont les différences qui me fascinent le plus. Je crois qu’elle évitera bien des écueils que je n’ai pu esquiver, avec notre amour, notre attention et l’heureuse influence de la personnalité de Tendre Moitié sur ses gènes. Elle a son sens de l’humour, la même confiance solide en elle-même et un tempérament égal. C’est je crois, ce qui lui permet d’être à l’aise avec des gens complètements différents.

 

Dans le titre: Il faut jouer pour devenir sérieux.   –  Aristote
On peut faire très sérieusement ce qui vous amuse, les enfants nous le prouvent tous les jours… – Georges Bernanos

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*