Ingrédient mystère

nutrition

Si l’on tente de définir la cause de l’épidémie mondiale d’obésité, On remarque qu’un changement majeur est survenu dans les années 1970, qui a transformé notre alimentation; le sucre est devenu omniprésent, souvent, sans que nous en prenions conscience.

En remontant jusqu’en 1971, nous nous retrouvons durant la campagne électorale pour la réélection de Richard Nixon à la présidence des États-Unis. Le coût de la nourriture monte en flèche depuis un bon moment et menace sa popularité. Le Président demande alors à un certain Earl Butz  d’élaborer un plan pour ramener le prix de la nourriture à un niveau plus accessible. Le plan élaboré par Earl Butz  a changé radicalement notre alimentation.

Ce plan a poussé les fermiers à devenir des producteurs à grande échelle et à se concentrer sur une seule culture, le maïs. L’énorme augmentation des récoltes de maïs permit d’engraisser le bétail américain. Le maïs devint le moteur pour la production d’aliments en grande quantité et à coût moindre, allant des céréales, aux biscuits en passant par la farine. On trouva de nouveaux usages pour le maïs.

Éventuellement, cette production massive engendra des surplus de maïs. La prochaine étape fut la commercialisation généralisée du sirop de maïs à haute teneur en fructose. Ce sirop  à base de maïs, très peu coûteux, est maintenant ajouté à une quantité toujours grandissante d’aliments tels que la pizza, les boissons gazeuses, la salade de chou, le pain, les gâteaux, les fruits en conserve, les desserts en boîte, les yogourts, les condiments comme le ketchup, les confitures et les gelées  et même la viande. Il rend les aliments plus sucrés et aide à la conservation en étirant la date de péremption de quelques jours à une période allant jusqu’à quelques années pour certains produits.

Toujours dans les années 1970, un débat intense existait entre deux théories sur les causes de l’obésité. L’une impliquait le gras et l’autre le sucre. On soupçonne aujourd’hui que les recherches et les travaux sur la théorie du sucre furent discrédités par des lobbyistes de la production alimentaire, plus particulièrement les producteurs de sucre.

Le gras ayant été désigné le responsable de l’obésité, l’industrie alimentaire se jeta avec ferveur dans le développement de nourriture faible en gras. Le gras donne du goût aux aliments et si on le retire, la nourriture devient fade, il faut donc le remplacer par quelque chose d’autre qui donnera du goût.. Cet ingrédient de remplacement devint le sucre.

L’on vit ainsi apparaître dans les supermarchés de la crème glacée faible en gras, du yogourt faible en gras ainsi qu’une grande variété de desserts sans gras, auxquels on avait enlevé le gras pour le remplacer par du sucre.

Lorsque l’on donne de la nourriture sucrée aux rats, ils continuent de manger longtemps après avoir atteint la satiété et ils engraissent rapidement. La même chose se produirait chez l’humain. Le sucre nous donne envie de manger encore plus de sucre et il est très difficile d’y résister. Les scientifiques considèrent le sucre comme un produit créant une haute dépendance.

La leptine est une hormone qui est produite par notre corps pour nous indiquer que nous sommes repus. Chez les obèses, les taux de leptine sont très bas et l’on pense qu’une consommation élevée de sucre en serait responsable. Notre corps ne réalise pas qu’il devrait cesser de manger.

Le sirop à haute teneur en glucose commence à avoir une très mauvaise réputation aux États-Unis, au point où la Corn Refiners Association a tenté récemment de le renommer en l’appelant sucre de maïs pour éviter la mauvaise connotation. La proposition a été rejetée par le gouvernement (FDA).

Un article du Business Insider en date d’aujourd’hui déclare que 2/3 des aliments en vente dans les supermarchés américains, contiennent du sirop à haute teneur en fructose. On y mentionne aussi que la consommation de sirop à haute teneur en fructose a augmentée de 387% entre 1970 et 2005. Une lectrice allergique au maïs et à ses dérivés, a déclaré dans les commentaires (courriel que Business Insider a repris pour en faire un autre article) que le pourcentage de produits contenant des dérivés du maïs est beaucoup plus élevé que mentionné et qu’elle arrivait difficilement à trouver des produits n’en contenant pas du tout.

Il est presque impossible d’éliminer toute consommation de sirop à haute teneur en fructose. Je passe toujours de longues minutes à examiner la liste des ingrédients d’un aliment et j’évite de l’acheter si je l’y retrouve. Parfois, lorsqu’aucune alternative n’est disponible, je prendrai l’aliment qui en contient le moins, en me fiant à sa position dans la liste d’ingrédients. Finalement, c’est une raison de plus pour éviter les aliments transformés

J’ai remarqué que les manufacturiers  américains ont commencé à mettre sur le marché de la nourriture étiquetée ‘’Sans sirop à haute teneur en fructose’’ sur leurs produits. Reste à voir ce qu’ils ont ajouté pour le remplacer.

Notons que le sucre naturel est tout aussi dommageable pour la santé s’il est consommé en grande quantité. C’est seulement que la présence de sirop à haute teneur en fructose est beaucoup plus insidieuse et souvent habilement camouflée dans un aliment transformé.

Autres noms  du  sirop de maïs à haute teneur en fructose que l’on peut retrouver dans une liste d’ingrédients:

  • sirop de glucose-fructose
  • glucose-fructose

Avec toutes les saloperies qu’il y a dans l’alimentation, heureusement qu’il nous reste l’alcool pour oublier qu’on mange.    –    Laurent Ruquier

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*