Faire deux choses à la fois c’est n’en faire aucune

pieuvre

J’ai tendance à croire que je peux faire plusieurs choses en même temps tout en étant convaincue que Tendre Moitié en est incapable. En vérité, il semble que je sois dans l’erreur et que l’humain n’est pas très doué pour faire plusieurs choses  simultanément.

Earl Miller, professeur de neurosciences à MIT, explique que plusieurs raisons nous empêchent de faire plus d’une chose à la fois. Une de ces raisons est que certaines tâches exigent la participation d’une même région du cerveau. On ne peut donc pas faire deux choses qui demandent l’apport de la même région cérébrale au même moment,

Toute la recherche psychologique démontre que les gens peuvent se concentrer seulement sur une tâche cognitive à la fois. Nous sommes capables de penser à une seule chose à la fois, nous pouvons parler ou nous pouvons lire, mais pas les deux à la fois.

Ce qui nous amène à croire que nous pouvons être des champions des multitâches, c’est que nous pouvons alterner très rapidement entre différentes activités. Cela nous donne l’illusion de mener plusieurs tâches à la fois.

En passant rapidement d’une tâche à l’autre, nous croyons que nous portons une attention constante  à tout ce qui nous entoure, mais ce n’est pas le cas.

Écrire un courriel et parler au téléphone en même temps est virtuellement impossible. Nous ne sommes pas capables de nous concentrer sur une de ces tâches en faisant l’autre. Ces deux activités impliquent la communication, via l’écriture ou la parole, ce qui génère un conflit dans notre cerveau. On peut aussi penser aux gens qui envoient ou lisent des textos tout en conduisant leur voiture. Il y a là un net conflit quant à la vision. On ne peut regarder deux choses à la fois.

Il semble que les chercheurs peuvent voir notre cerveau peiner à tenter de gérer ces deux tâches de front avec l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).

À l’université du Michigan, des chercheurs ont étudié le cerveau des gens, via l’IRM, alors qu’ils accomplissaient différentes tâches.

Un participant à qui l’on montrait deux numéros, devait décider lequel était le plus élevé numériquement, mais ceci, seulement si les chiffres étaient rouges. Si les chiffres étaient verts, il devait plutôt indiquer lequel était  imprimé dans une taille plus grande sur l’image.

L’IRM  montrait clairement le cerveau faire une pause à la vue de la couleur verte, pour regrouper l’information nécessaire pour accomplir la tâche reliée à cette couleur.

Lorsque le participant voyait des chiffres rouges, le cerveau devait aussi faire une pause pour écarter l’information reliée au vert et la remplacer par les données en rapport avec le rouge.

Une tâche plus simple ne nécessiterait pas une pause si évidente, mais le cerveau a tout de même du mal à mener plusieurs tâches en même temps.

Si l’on essaie par exemple de retrouver un ami portant un foulard rouge sur un coin de rue parmi un groupe de gens, nous pourrons probablement le cibler assez facilement.  Par contre, si l’on tente en même de temps de trouver un autre ami portant un foulard bleu sur le coin de rue opposé et un troisième ami portant un foulard jaune au milieu de la rue, cela devient impossible. Nous ne pouvons pas diviser notre attention à ce point.

Notre cerveau se met alors à alterner entre les trois tâches. Il balaie l’espace en cherchant du rouge, puis il recommence en cherchant du vert, puis du jaune. La partie du cerveau qui accomplit cette tâche est notre système exécutif qui se loge dans le lobe frontal. Cela nous permet de planifier nos comportements futurs et d’exercer un certain contrôle sur notre comportement. Ce système exécutif nous aide aussi à atteindre notre but en nous faisant ignorer les distractions

Nous pouvons par exemple, regarder une émission de télévision tout en ignorant les bruits environnants de nos enfants qui jouent. Notre lobe frontal diminue l’importance de l’information auditive et accorde la priorité à l’information visuelle. Nous pourrons maintenir notre concentration tant que les données ne changeront pas, un enfant qui crie nous fera perdre notre concentration par exemple.

Notre cerveau n’est donc pas vraiment capable de gérer plusieurs tâches à la fois, contrairement à notre conviction. Nous sommes moins efficaces lorsque nous essayons de gérer plus d’une chose.

Il y a pourtant une exception où il nous arrive de faire deux choses simultanément. Si nous faisons une tâche physique que nous maîtrisons parfaitement, alors nous pouvons en même temps accomplir une tâche mentale. Un adulte maîtrise habituellement la marche, il peut donc parler et marcher en même temps.

Cela ne fonctionne pas toujours cependant. Une étude a démontré que les personnes qui parlent avec leur téléphone cellulaire tout en marchant, foncent plus souvent sur les gens et remarquent moins ce qui les entoure.

Même les jeunes qui ont été élevé dans l’ère technologique n’arrivent pas à faire plusieurs tâches à la fois. Une étude de l’université Stanford réalisée par Clifford Nass  et publiée en 2009 dans le Proceedings of the National Academy of Sciences a démontré que lorsque l’on demande aux jeunes de gérer plusieurs flux d’information; ils n’arrivent pas à suivre, ne peuvent pas se rappeler de l’information et ne parviennent pas à passer d’une tâche à l’autre aussi facilement qu’ils l’auraient crû.

C’est vrai que si je regarde honnêtement les circonstances où je suis convaincue que je fais plusieurs choses de front, ce que je fais en réalité, c’est d’alterner très rapidement entre les différentes tâches. Je n’en fais qu’un à la fois cependant. Ce n’est pas si mal, et je suis toujours convaincue que j’y arrive mieux que Tendre Moitié, qui lui, préfère faire une seule chose à la fois. Ceci explique peut-être pourquoi il est beaucoup plus décontracté que moi.

Faire deux choses à la fois c’est n’en faire aucune.   –    Publius Syrus
Tout homme qui peut conduire de façon sécuritaire tout en embrassant une jolie fille, n’accorde tout simplement pas à ce baiser l’attention qu’il mérite.   –   Albert Einstein

 

Vous aimerez peut-être:

  • Dernier cours de piano aujourd'hui, les leçons reprendront en septembre. Je viens de terminer ma troisième année de cours et Charmante Ado aussi ...

  • La pensée magique est la tendance à croire qu’une chose est causée par une autre sans aucun fondement logique. Par exemple, être convaincu que s ...

  • Pour faire suite à mon article d'hier sur les plaisirs personnels immédiats, j'ai eu une discussion avec Tendre Moitié (après le repas, sans avo ...

Partagez!

Exprimez vous!

*