La créativité

CRÉATIF

Nous aimerions tous être considérés comme étant créatifs.  Nous voyons souvent la créativité comme étant un don ou un talent naturel;  être capable de peindre ou de chanter par exemple.

Dans une étude en 2004, Arne Dietrich a identifié quatre types différents de créativité, chacun correspondant à une activité cérébrale particulière.

La créativité peut être basée sur le cognitif  ou sur les émotions. Elle peut aussi être soit spontanée, soit délibérée.  Les quatre types sont donc :

  1. Cognitif – Délibéré
  2. Cognitif – Spontané
  3. Émotionnel – Délibéré
  4. Émotionnel – Spontané

 Si l’on regarde chaque type, le premier; Cognitif – Délibéré, implique une créativité telle que celle dont faisait montre l’inventeur Thomas Edison. Il a inventé  entre autres l’ampoule électrique et le phonographe.  Il faisait une multitude d’expériences et de tentatives avant d’aboutir à une invention. Comme il le disait si bien : « Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionneront pas. « . Ce type de créativité implique un travail soutenu et une grande discipline.

La créativité cognitive et délibérée provient du cortex préfrontal. Elle nous permet de faire deux choses; concentrer notre attention et établir des connexions parmi l’information déjà entreposée à d’autres endroits de notre cerveau. Pour arriver à être créatif de manière délibérée et cognitive, nous devons avoir une certaine base de connaissances sur un ou plusieurs sujets. Ce type de créativité nous permet d ‘agencer l’information existante de façon nouvelle et originale.

Le deuxième type de créativité est Cognitif – Émotionnel. Il survient souvent suite à une crise personnelle, une perte d’emploi, un divorce ou une faillite, par exemple. Ce genre de crise nous apporte fréquemment un éclair de compréhension ou d’intuition quant à notre être, notre comportement ou la cause de nos mauvaises décisions.

Ce type de créativité implique toujours le cortex préfrontal mais au lieu de nous concentrer sur nos connaissances ou notre expertise, nous aurons tendance à considérer nos émotions et nos sentiments. Ce genre de créativité implique souvent une percée personnelle ou une révélation cruciale, un moment qui peut changer notre vie.

Le troisième type est Cognitif – Émotionnel. Il nous arrive de travailler longtemps sur un problème, de le retourner dans tous les sens sans trouver de solution.  Puis, alors que nous sommes occupés à autre chose, un éclair de génie survient, un moment Euréka, où la solution nous apparaît clairement. Ceci est un exemple de la créativité de type cognitive et émotionnelle.

Ce type de créativité implique une partie du cerveau appelée ganglions de la base ou noyaux gris centraux. C’est l’endroit où la dopamine est entreposée. Cette partie du cerveau travaille au niveau de notre inconscient. Lorsque nous cessons de nous concentrer sur un problème, notre inconscient a alors la chance de se pencher sur la question. Notre cerveau aura alors tendance à considérer l’information en dehors du cadre plus rigide de notre conscient et il peut arriver à une solution en reliant des données qui à première vue ne nous semblent pas pertinentes.

Le plus bel exemple de ce type de créativité est Isaac Newton, qui était couché sous un arbre en songeant à la gravité. Une pomme tombant de l’arbre lui apporta la solution. Comme le premier type de créativité, cela implique qu’une base de connaissances doit être présente.

Le dernier type de créativité est Émotionnel – Spontané. L’amygdale est la partie du cerveau qui traite des émotions. Lorsque l’on pense aux grands artistes ou musiciens, leur créativité vient en grande partie de leur amygdale, qui permet aux idées spontanées d’émerger. Souvent, ce type de créativité peut être très puissant, cela peut être une épiphanie, ou même un moment quasi-religieux. Il n’est pas nécessaire d’avoir une base de connaissances pour être créatif de cette manière.

Nous n’avons pas un type unique créativité. Nous sommes capables, à différents degrés et selon la situation, d’être créatifs en utilisant les quatre différents mécanismes cités ici. Certains demandent au préalable une base de connaissance importante. Plusieurs personnes seront créatives de deux manières complètement différentes. Les scientifiques par exemple, sont souvent aussi d’excellents musiciens.

Je ne me considère pas comme spécialement créative, sauf pour l’écriture où les idées me viennent assez spontanément. Par contre, il est vrai qu’avoir une grande base de connaissances aide à faire des liens entre les idées. C’est pourquoi je m’intéresse à une grande variété de sujets. Plus on lit, plus on s’aperçoit qu’on a encore beaucoup à apprendre.

La créativité est contagieuse, faites-la tourner.    –   Albert Einstein
La curiosité de la vie dans tous ces aspects, est, je pense, le secret des grands créatifs.    –   Leo Burnett

Vous aimerez peut-être:

  • Lorsque l’on examine les offres d’emplois, un des critères que l’on rencontre le plus souvent est la créativité. Il semble que toutes les compag ...

  • À mon âge, un samedi soir agréable consiste souvent à lire un bon livre, bien confortable en pyjama pendant que Tendre Moitié et Charmante Ado p ...

  • J'ai débuté ce blogue pour me donner une certaine discipline quant à l'écriture. J'ai toujours rêvé d'écrire un roman.  J'ai écrit plusieurs histo ...

Partagez!

Exprimez vous!

*