Être toutes oreilles

écouter

Comme beaucoup de gens introvertis, Lorsqu’il est question de sorties sociales, je fais partie du groupe “je  ne veux pas y aller / je suis contente d’y être allée” .

Cette contradiction est un rituel presque obligatoire lorsqu’une occasion sociale survient dans ma vie. Je vais rarement sauter de joie à l’idée d’une soirée, d’un party ou de toute activité regroupant plusieurs personnes.

Habituellement, je me raisonne et je m’arme de courage pour y aller même si l’envie n’y est pas. Si je ne faisais que ce qui me vient ou me tente naturellement, je crois que je ne sortirais pas souvent de la maison. Alors, j’essaie de ne pas trop y penser et je saute à l’eau.

Pourquoi tant s’en faire auparavant, si je suis souvent contente d’avoir participé à l’activité, par la suite? Peut-être parce que je dois tout de même combattre ma tendance naturelle, pour socialiser. Même si je suis satisfaite d’avoir surmonté ma réticence, mes préférences personnelles, elles, ne changent pas et j’aurai toujours tendance à éviter les rassemblements.

Il y a tout de même quelques trucs qui m’aident à rendre toute l’expérience plus agréable. Je pense qu’une des craintes des personnes introverties, est de ne pas être intéressantes. Nous n’affichons pas l’entrain, les démonstrations d’énergie et les sentiments des extravertis. Nous sommes réservés et risquons  parfois de passer pour ternes, au sein d’un groupe.

J’ai un jour décidé d’arrêter de m’en faire avec ceci et de me concentrer sur les autres au lieu de me tourmenter à me demander si je les intéressais. La plupart des gens souhaitent que l’on s’intéresse à eux et à ce qu’ils ont à raconter. En écoutant bien et en posant des questions qui montrent que nous essayons de les comprendre, nous créons une connexion avec les autres. S’intéresser aux autres, les écouter et essayer de les comprendre au lieu d’attendre son tour pour parler, nous permet d’offrir quelque chose dont nous manquons tous, de l’attention.

En retour, nous sommes appréciés et cela diminue notre tendance à l’introversion car l’échange est valorisant de part et d’autre.

Finalement, participer à ces activités en me souciant davantage de ce que je peux apporter aux autres, que de ce que je pourrai en retirer, me réussit assez bien. Je me concentre sur une ou deux personnes et je m’intéresse à leur vie. C’est infiniment plus plaisant que d’attendre la fin de la soirée dans mon coin.

De plus, si je rencontre ces gens de nouveau, lors d’une activité ultérieure, ils vont souvent rechercher ma compagnie, car ils ont aimé être écoutés la première fois.

J’ai lu, je ne sais où et il y a bien longtemps, cette anecdote sur Abraham Lincoln. C’était un homme réservé et timide. Durant sa présidence, il recevait de nombreuses personnes et devait participer activement à une foule d’activités sociales.

Un jour, un vieux général à la vue basse, se retrouva assis à côté de Lincoln lors d’une réception. Ne le reconnaissant pas, il l’entretint pendant des heures sur l’état du pays, les batailles passées et présentes et la direction qu’il croyait que prendrait le président.

Lincoln l’écouta avec attention, sollicitant son opinion sur ces sujets et l’encourageant à parler. Le vieux général le quitta à la fin de la soirée en lui serrant chaleureusement les mains et en lui déclarant qu’il était un jeune homme très intéressant à connaître.

Après son départ, un des membres de l’entourage du président lui demanda pourquoi il n’avait pas dit qui il était et pourquoi ne pas avoir interrompu ce flot de paroles, alors qu’il en connaissait infiniment plus que le général sur tous ces sujets?

Le président répondit alors qu’il n’aurait sûrement rien appris du tout en parlant, alors qu’il y avait toujours une chance d’apprendre quelque chose en écoutant. Alors, il préférait écouter.

Les gens sont étonnants : ils veulent qu’on s’intéresse à eux !    –   Jules Renard
Tu peux te faire plus d’amis en deux mois si tu t’intéresses aux autres qu’en deux ans si tu attends que les autres s’intéressent à toi.    –   Dale Carnegie

Vous aimerez peut-être:

  • L'adolescence est une période haute en émotions et en développement, intellectuel, moral et physique. Charmante Ado  entre tout juste dans cette ...

  • J’ai lu dernièrement sur un sujet fascinant, un concept appelé ‘’umwelt’’. Ce terme allemand signifie ‘’monde environnant’’. Un biologiste, Jak ...

  • J’ai reçu la visite de deux agents de la SPCA aujourd’hui. Il semblerait qu’un voisin se soit plaint des aboiements de Tête de Mule. Je ne vous ...

Partagez!

Commentaires

  1. Un article plein de bon sens, mais dans une société ou c’est twitter et facebook qui dominent, peu de gens ont votre état d’esprit et l’écoute que vous avez, la plupart des gens veulent juste parler de ce qu’ils font en esperant générer de l’intérêt et devenir des petits « centres du monde »…

Répondre à Patricia Annuler la réponse.

*