Être présent, c’est bien plus qu’être là

film

Nous cherchons constamment à prolonger le  moment présent. Depuis l’avènement de technologies qui nous permettent d’enregistrer et d’archiver des moments précis de notre vie, nous passons une bonne partie de notre présent à le filmer ou l’enregistrer au lieu de le vivre.

Nous avons tous déjà vu une personne lors d’une fête qui prend des photos de tout ce qui se passe et de tout ce qui l’entoure sans toutefois vraiment participer à la fête. Nous faisons tous quelque chose de semblable à l’occasion, lorsque nous sommes en vacances, nous passons notre temps à photographier ou à filmer notre environnement. Nous prenons des photos de nos repas, des bâtiments, de la plage, des arbres et des fleurs. Le raisonnement est que nous voulons garder des souvenirs de nos vacances.

Pourtant ce qui compte vraiment c’est notre état émotionnel  durant ces moments et cela, les technologies ne peuvent le capturer. Nos émotions sont constamment en interaction avec nos pensées et le tout est ce qui formera le souvenir d’un certain moment.

Il y a deux cent ans, la musique n’existait que dans le moment présent, lorsqu’elle était jouée. Une pièce n’était jouée qu’une fois d’une certaine manière et la prochaine fois était toujours légèrement différente. La musique était quelque chose à laquelle les gens donnaient toute leur attention.

Aujourd’hui nos vies sont très différentes. Nous pouvons écouter un morceau de musique à volonté grâce aux enregistrements et il sonnera toujours exactement pareil. Nous pouvons mettre la musique ou un film sur pause et aller nous préparer une petite collation. Il est donc normal pour nous de penser que nous pouvons fixer nos souvenirs  électroniquement et les conserver dans notre futur .

Les enregistrements sont par contre de pauvres substituts à la réalité. Lorsque nous regardons des photos, cela nous ramène partiellement aux pensées et aux émotions que nous ressentions lorsqu’elles ont été prises, mais cela n’est pas la même chose que le moment réel. Il n’y a rien de plus ennuyant que de regarder les photos de vacances des autres, tout simplement parce qu’il n’y a aucune émotion ou pensée rattachée à ces photos. Il n’y a que l’image.

Nous cheminons parfois dans notre vie sans porter attention à nos pensées et nos sentiments. Lorsqu’on regarde derrière nous, nous ne nous souvenons pas de grand-chose car rien ne nous a marqué en particulier, il n’y a pas eu de sentiment ou de pensée profonde rattachée aux évènement quotidien.

Même si nous n’en avons pas toujours conscience, nos émotions affectent constamment notre manière de voir le monde. Un enregistrement ne peut pas égaler le moment présent parce qu’il est vide de sentiment.

Avec les médias sociaux tels Facebook et Tweeter, il est tentant de mettre en ligne des photos ou des vidéos presque instantanément. Nous oublions de vivre, de profiter de la compagnie des gens qui nous entourent pour divertir des ‘’amis’’ ou des ‘’abonnés’’ avec nos images et vidéos. Nous pouvons même indiquer l’endroit où nous sommes à un moment précis, par exemple à tel restaurant dans telle ville. Bien sûr, la notion de partage est intéressante mais notre entourage finit toujours par trouver ennuyeuse notre manie de mettre notre vie présente sur pause pour aller mettre à jour notre profil.

Nous pouvons continuer à photographier, filmer et regarder des télé-réalités complètement irréelles, mais il ne faut pas oublier que la vie est faite pour être vécue émotionnellement, pas seulement enregistrée. Il est bien plus difficile de participer que de seulement regarder et enregistrer.

Dans le titre: Être présent, c’est bien plus qu’être là.    –    Malcolm Forbes

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*