Être conforme ça forme des cons

groupe

Le comportement des gens dans un groupe est souvent fascinant et parfois inquiétant. Aussitôt que les humains se retrouvent en groupe, nous commençons à faire des choses étranges; nous copions les comportements des autres membres du groupe, nous favorisons les membres de notre groupe par rapport aux autres, nous cherchons un leader à suivre et nous cherchons à confronter les autres groupes.

Il y a toute une variété de groupes. Certains sont un peu comme l’armée, avec des membres d’une même unité ou des amis de longue date qui se tiennent entre eux, qui se soutiennent et se protègent. Les membres de ces groupes vont privilégier les personnes de la même confrérie aux dépens des gens à l’extérieur du groupe.

D’autres groupes sont beaucoup plus décontractés. Les fans d’un club sportif, des collègues de travail, seront ensemble seulement pour une occasion, un projet ou une courte période de temps et se sépareront par la suite.

Nous bâtissons notre identité à  travers notre appartenance à des groupes. Nous cherchons à faire partie de groupes qui ont un haut statut social et une image positive. Toutefois pour avoir un haut statut, il faut obligatoirement que d’autres groupes aient un statut inférieur. Pour savoir que notre groupe est supérieur, il faut avoir un groupe que nous pouvons considérer comme inférieur à nous.

La théorie de l’identité sociale postule que notre identité se forme à travers notre appartenance à des groupes. Il en résulte que nous sommes motivés à améliorer l’image et le statut de notre groupe par rapport aux autres.

Le désir de former et de joindre un groupe social est très puissant et est partie intégrante de notre nature. L‘identité sociale qu’on y développe contribue à notre conception de qui nous sommes. Lorsqu’on se joint à un groupe, nous devons comprendre les normes et les règles à suivre pour nous conformer à l’image du groupe.  La pression du groupe est tellement forte que nous pouvons en venir à agir de façon complètement inattendue ou contre nos propres valeurs morales.

Le désir de se conformer au groupe est très puissant. L’effet d’entrainement est si fort que l’on en vient à penser que tous ces gens ne peuvent pas avoir tort et ont donc raison d’agir d’une certaine manière.

Dans un groupe, nous perdons un peu de notre identité individuelle, Nous serons moins enclins à respecter nos contraintes et nos inhibitions. Les groupes peuvent apporter un sentiment d’excitation émotionnelle qui peut nous amener à nous comporter d’une façon inhabituelle.

Les gens faisant partie d’un groupe important peuvent expérimenter une diffusion de la responsabilité. Plus le groupe est gros, plus il est susceptible de commettre des actes violents. L’anonymat de la foule diminue les inhibitions et si les gens croient ne pas pouvoir être retracés, ils seront plus enclins à enfreindre les normes sociales et à agir violemment.

On retrouve aussi ce type de comportement en ligne. Certaines personnes se cachent derrière des pseudonymes pour répandre leur fiel et faire des déclarations provocantes qu’ils n’oseraient jamais faire face à face.

J’ai un jour écrit pour poser une question sur un groupe en ligne concernant l’informatique. J’avais auparavant lu tout ce qui aurait pu me procurer une réponse dans le contenu existant du site, sans succès. La réponse a été comme une gifle, extrêmement agressive et me traitant de tous les noms tout simplement parce que je ne savais pas la réponse à ma question! La personne qui a écrit cette riposte était l’administrateur du groupe.

Il semble que mon erreur a été de ne pas trouver dans les milliers de commentaires sur ce site, LE commentaire qui avait vaguement rapport à ma question et dont j’aurais dû me contenter au lieu de lui faire perdre son temps.

En fait, ce groupe n’était pas ouvert même s’il prétendait l’être; la plupart des gens qui osaient écrire quelque chose se faisaient répondre de la même façon et détalaient sans demander leur reste pendant que les membres établis du groupe renchérissaient sur leurs défectuosités mentales. L’effet de groupe à l’ère de l’informatique.

Certaines personnes peuvent être charmantes lorsque l’on les rencontre individuellement alors qu’en groupe elles se métamorphoseront en des êtres méchants, mesquins ou violents. Peut-être que leur identité personnelle n’est pas suffisamment solide pour résister à l’effet de groupe.

Dans le titre: Être conforme ça forme des cons.    –   Patrick Vernie
Rien ne prédispose plus au conformisme que le manque de formation.     –   Gustave Thibon

Vous aimerez peut-être:

  • Lorsque l’on examine les offres d’emplois, un des critères que l’on rencontre le plus souvent est la créativité. Il semble que toutes les compag ...

  • Nous vivons de plus en plus longtemps mais nous ne vivons pas nécessairement mieux. Certaines maladies chroniques connaissent une croissance dra ...

  • Nous avons, Charmante Ado et moi, débuté un programme d’exercices. Le programme complet comporte cinq différentes routines, qui font travailler ...

Partagez!

Exprimez vous!

*