L’étranger est peut-être un ami que vous ne connaissez pas encore

inconnuEn 2000, un professeur de l’Université Harvard a publié un livre intitulé Bowling Alone. Dans ce livre, il maintient que nous sommes devenus de plus en plus déconnectés de notre famille, nos amis et nos voisins.

M. Putnam nous met en garde sur le fait que notre réserve de capital social, ce tissu de connections entre humains, a considérablement diminuée de nos jours, ce qui appauvrit nos vies et notre communauté.

Après près de 500,000 entrevues sur une période de vingt-cinq ans, il a découvert que nous signons moins de pétitions, appartenons à moins d’organisations, connaissons moins nos voisins, rencontrons moins souvent nos amis et même que nous socialisons avec notre famille moins souvent que les générations précédentes.

M. Putnam démontre dans son livre que les changements dans le milieu du travail, dans la structure familiale, la vie en banlieue, la télévision, les ordinateurs et l’internet ont tous contribué à ce déclin.

Nous sommes moins enclin à faire montre d’un engagement civique, ce qui diminue nos connections sociales et la confiance et la réciprocité qui en découle habituellement.

Il y a pourtant de l’espoir avec des groupes sociaux, tels Meetup.com, un site qui aide les usagers à trouver et à joindre des groupes locaux selon leurs intérêts. Le site encourage donc les gens à utiliser Internet pour lâcher l’Internet et l’ordinateur, et rencontrer de vraies personnes avec un intérêt commun.

Meetup.com a débuté en 2002 et plus de 90 000 groupes se sont formés dans 118 pays. Il y a des groupes  pour les randonneurs, les clubs de livres, les amoureux des chiens en général ou d’une race en particulier, des gens qui veulent pratiquer une autre langue, apprendre à rénover leur maison, ou faire du scrapbooking. Il y a vraiment de tout et si un groupe n’existe pas localement, on peut le créer et l’organiser soi-même.

Pour voir la liste des groupes dans votre région, vous n’avez qu’à entrer votre code postal ou votre ville et tous les groupes locaux s’afficheront. Il n’y a qu’à trouver ce qui vous intéresse. Si le site s’affiche en anglais, vous pouvez le changer en allant tout en bas, dans la zone grise.

Pour ma part, les groupes existants qui m’intéressent en ce moment sont: un groupe pour pratiquer la conversation en espagnol, un groupe pour les femmes qui font de l’exercice en allant marcher dans les parcs et un groupe de voyage où les membres font des présentations sur les pays qu’ils ont visités, nous font découvrir des destinations peu connues et donnent des trucs et des recommandations.

Les contacts sont vitaux pour les êtres humains, nous sommes faits pour vivre en coopération. Nous avons besoin de ce sentiment d’appartenance, de faire partie de quelque chose de plus grand que soi-même. Travailler ensemble à un but collectif, en investissant du temps et des efforts pour le bénéfice de tous est très valorisant.

Les ressources les plus sous utilisées dans notre société sont notre bonne volonté et notre désir de faire une différence. Il y a plein  de personnes merveilleuses dans le monde qui sont prêtes à participer, il ne reste qu’à les connecter entre elles.

On est tous l’étranger de l’autre.    –   Albert Camus
Dans leur vaste majorité les jeux vidéo n’autorisent qu’un seul échange social,  le tir à vue.   –   Dave Barry

Vous aimerez peut-être:

  • Restons encore aujourd'hui dans le domaine du budget fédéral 2012. Un autre point intéressant pour les consommateurs est la décision du gouverne ...

  • Pour plusieurs d'entre nous, vient un moment, où l'on se sent tout simplement coincé dans notre vie. La routine a pris le contrôle et a chassé l ...

  • Le tournoi de basketball s'est terminé hier. L'équipe de ma fille n'a pas gagné le tournoi, mais la dernière partie a été chaudement disputée. C ...

Partagez!

Exprimez vous!

*