Elle s’appelait Muësli

Muesli the BOSS

Grande Patronne n’est plus. Elle s’est éteinte hier à l’âge de 16 ans. Elle était devenue complètement sourde mais elle chassait encore il y 3 semaines et nous avait ramené un petit oiseau, toute fière de son coup. Nous avions finalement réussi à contrôler sa glande thyroïde après plus de six mois de médication et le vétérinaire ne voulait la revoir qu’en février prochain.

Elle semblait en forme pourtant ces derniers temps. Ce n’est que dans la soirée d’hier, qu’après consultation entre nous, nous avons réalisé que personne ne l’avait vu depuis le matin. Une courte recherche nous a mené vers un garde robe entrouvert où elle gisait, sans vie.

On ne sait pas au juste ce qui est arrivé, mais au moins elle n’a pas souffert durant une longue période et cela a été plutôt rapide. La veille encore, elle vaquait à ses occupations; passant beaucoup de temps avec l’un ou l’autre , installée sur un accoudoir de fauteuil ou de sofa, pour être près de nous.

Grande Patronne n’était plus la patronne des autres chats depuis quelques mois. Étrangement, Matou Tout Mêlé est devenu le Chat Numéro Un. Grande Patronne ne régnait plus mais aucun des autres chats ne l’embêtait pour autant. Elle a pu vivre ses vieux jours en paix.

Les trois chats qui nous restent ont passé toute leur vie dans cette maison, alors que Grande Patronne avait beaucoup voyagé. Elle est née aux Îles-de-la-Madeleine et elle a vécu dans le Grand Nord Québécois où,  un certain soir d’été, elle est même tombée face à face avec un ours qui fouillait les poubelles.

Elle n’avait peur de rien, aimait passer beaucoup de temps à l’extérieur, sauf en hiver, car elle détestait la neige et le froid. Elle entrait alors en quasi hibernation, ne se réveillant que pour aller manger, jusqu’au retour du beau temps.

Elle a connu une amitié particulière avec Fanny, notre chien précédent. Ces deux-là étaient de grandes copines qui mangeaient dans le même plat et dormaient dans les bras l’une de l’autre. Notre Toutou Parfait était aussi très protectrice envers Grande Patronne, en s’interposant pour contrer l’exubérance de Tête de Mule.

Ce n’est pas facile de voir nos animaux vieillir. Grande Patronne a eu une belle vie, elle a pu vivre dans le confort tout en ayant accès à la nature. Elle était bien nourrie, avec une nourriture scientifiquement développée pour les besoins des chats, tout en dégustant à l’occasion souris, grenouilles et oiseaux selon son goût et ses instincts de chasseuse.

La maisonnée fait l’objet d’une réorganisation depuis son départ. Les trois chats restants s’approprient l’ancien territoire de Grande Patronne et nous voyons apparaître de nouveaux compagnons dans nos lits et sur les fauteuils. Chacun s’ajuste à son absence en comblant le vide qu’elle a laissé. Matou tout mêlé et Vagabonde, qui sont respectivement le fils et sa mère, mais qui ne peuvent pas se sentir habituellement, ont ainsi décidé de partager notre lit, en maintenant le maximum de distance enter eux. Chaton Mignon continue de dormir avec sa Charmante Ado.

Ce sera notre premier Noël sans elle. Nous ne la verrons plus couchée sous le sapin au milieu des cadeaux.

Pour vous mes lecteurs, elle était Grande Patronne. Pour nous, elle s’appelait Muësli. Au revoir et merci Muësli. Tu as été un membre  à part entière de notre famille  et nous ne t’oublierons pas.

Il n’y a pas de chat ordinaire.   –   Colette
Chaque chat est un chef d’œuvre.   –   Léonard de Vinci 

Vous aimerez peut-être:

  • Le saule pleureur est mon arbre préféré. Tendre Moitié m'en a offert un pour mon anniversaire il y a deux ans. Il grandit tranquillement sur not ...

  • On dit souvent que les animaux n'ont pas conscience d'eux-mêmes et qu'il sont incapables de planification ou d'anticipation réfléchie. Chaton M ...

  • Aujourd'hui, Toutou Parfait nous a quittés. Après la dernière chirurgie au genou en février dernier, elle n'a jamais retrouvé son entrain. Je me ...

Partagez!

Commentaires

  1. Marie-Pierre a écrit:

    Grande Patronne a eu une vie de rêve riche en amour, en distractions, en tendresse et a eu la chance de vivre dans des endroits magnifiques…comme peu de ses congénères félins peuvent se vanter! Mourir à 16 ans pour un chat, avec encore autant d’enthousiasme et de joie de vivre, est tout un exploit. Elle a toujours été entourée d’affection et de compréhension par sa famille adoptive et elle est certainement au paradis des animaux où elle a retrouvé sa grande amie Fanny et elles se racontent pleins de beaux souvenirs créés par tout l’amour que vous avez su leur procurer! RIP Grande Patronne Vénérable!

Exprimez vous!

*