Écrire sur ce qu’on aime

écrivain

Hier, j’ai écrit et publié mon 200e article. Plus de six mois à écrire un article sans manquer un seul jour. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela développe la discipline.

Je consacre environ deux heures par jour à ce site. C’est beaucoup de temps mais je ne crois pas qu’auparavant je l’utilisais de façon utile car j’arrive à tout faire comme avant, alors je me dis que je devais perdre mon temps durant ces deux heures.

J’aimerais bien à l’occasion avoir du temps à perdre, mais en général, je peux dire que cette tâche imposée m’apporte plus que ce qu’elle me coûte. Je lis beaucoup plus qu’auparavant, pour me tenir au courant de l’actualité, des recherches scientifiques et de tout sujet qui pourrait servir pour ce blogue.

Un des grands bénéfices est que je passe du temps sur des choses qui m’intéressent et me passionnent. J’apprends beaucoup et cela me donne une certaine assurance.

Le fait de lire énormément de matériel scientifique m’a redonné l’envie de lire des romans, activité que j’avais plus ou moins délaissée depuis quelques années. On dirait que j’ai besoin de rééquilibrer les choses en y insérant  de la fiction. Les romans permettent de s’évader pendant quelques heures de notre routine habituelle. C’est un moment de pure détente.

Le bilan après six mois est mitigé côté statistiques de fréquentation. J’ai une bonne base de lecteurs qui reviennent fidèlement lire chaque article. Les nouveaux lecteurs qui découvrent le site ont aussi tendance à revenir.

Pour atteindre le prochain niveau, il faudrait que j’investisse du temps  pour me faire connaître davantage. C’est certain qu’un grand nombre d’articles augmentent les chances d’être trouvé sur Google. Il y a différentes techniques pour augmenter la fréquentation d’un site; commenter sur d’autres blogues, optimiser mon site pour les engins de recherche (Search Engine Optimisation).

Je m’occupe plutôt bien du SEO mais je ne commente pas souvent sur d’autres blogues, quoique j’en lise plusieurs. Je suis ambivalente face à cette technique. Je vois souvent des commentaires sur certains blogues de gens qui n’écrivent que quelques mots pour pouvoir placer le lien de leur site. Souvent, leur commentaire est générique et n’apporte absolument rien à la discussion. Je n’ai pas envie d’agir comme cela, alors je ne commente que les blogues qui m’intéressent vraiment et seulement lorsque je crois avoir quelque chose de pertinent à dire.

En résumé, je ne suis pas très connue après six mois mais ce n’est pas grave car le but principal n’est pas la célébrité ou la monétisation de ce blogue. Je voulais surtout me remettre à écrire après quelques années de disette et j’ai pensé que la discipline d’un article de 500 à 800 mots par jour m’aiderait à me remettre en selle et à retrouver ma verve que je trouvais un peu éteinte.

Je me suis donné un an comme objectif lorsque j’ai débuté. Je viens de passer la borne de mi-distance. Je crois que ma confiance en mes talents d’écriture me revient tranquillement et qu’en persévérant, je saurai trouver ma voie et ma voix.

Bien écrire, c’est le contraire d’écrire bien.    –  Paul Morand
Dans le titre: Rien ne fait mieux écrire que d’écrire sur ce qu’on aime.     –   Paul Léautaud

Vous aimerez peut-être:

  • J'ai débuté ce blogue pour me donner une certaine discipline quant à l'écriture. J'ai toujours rêvé d'écrire un roman.  J'ai écrit plusieurs histo ...

  • Gros problème d'ordinateur ce soir ce qui m'amène à écrire cet article sur l'ordinateur portable de Charmante Ado. Je voulais écrire au sujet d' ...

  • Après mûre réflexion, j'ai décidé de cesser la publication quotidienne d'un article pour passer à une fréquence de trois jours par semaine. La s ...

Partagez!

Exprimez vous!

*