Droit de vie ou de mort

chats

Je n’aime pas vous parler constamment de problèmes médicaux, mais c’est ce qui monopolise nos vies de ce temps-ci. Nous avons finalement un diagnostic pour Toutou Parfait: elle a une rupture du ligament croisé antérieur à la patte arrière gauche.  C’est au niveau du genou et  la meilleure solution est la chirurgie.

Elle subira donc une opération chirurgicale le 17 décembre. Je suis allée à une nouvelle clinique vétérinaire qui est à trente minutes de chez moi et les gens étaient absolument charmants. J’ai pu discuter avec trois vétérinaires différents et ils ont bien passé une heure à m’expliquer toutes les procédures, les risques, le pronostic, la récupération et le type de chirurgie qu’ils recommandaient.

Pour une fois, on ne me conseille pas l’opération la plus complexe et la plus coûteuse. Ils ont choisi une chirurgie plus simple, mais qui donne de bons résultats et qui est la moins coûteuse des trois possibilités. L’âge de Toutou Parfait, le degré d’arthrite et son niveau d’activité plus réduit qu’un chien plus jeune, font que la chirurgie moins complexe lui conviendrait mieux selon eux.

J’ai tout de même écrit au vétérinaire qui avait soigné Toutou Parfait pour sa nécrose de la glande salivaire il y a dix huit mois et je lui ai demandé son avis. Il faut noter que les deux procédures plus complexes et coûteuses devraient être faites à l’hôpital vétérinaire spécialisé où travaille ce vétérinaire,  mais j’ai très confiance en lui et je sais qu’il me conseillera ce qui est le mieux pour Toutou Parfait.

Il a confirmé que la procédure suggérée était ce qui était le plus approprié pour Toutou Parfait. J’aurais bien aimé la faire soigner à cet endroit absolument formidable, mais leurs prix sont extrêmement élevés et la chirurgie simple me coûterait le double si j’optais pour eux. Il faut dire que c’est un véritable hôpital, ouvert 24 heures par jour, avec une urgence, des civières, tout à fait  comme un hôpital pour humains.

Heureusement, le vétérinaire de la clinique, qui fera l’opération, a reçu la formation pour cette procédure à cet hôpital et il a pratiqué cette chirurgie à maintes reprises, avec succès.

Toutou Parfait doit perdre du poids car contrairement à l’humain qui se déchire habituellement un ligament du genou, suite à un mouvement brusque; chez les chiens, c’est plus une question d’usure et d’arthrite qui amène le ligament à lâcher. Il est donc très recommandé de maintenir un poids idéal pour éviter de surcharger le ligament. De plus le ligament de l’autre patte qui doit avoir le même degré d’usure que le le premier, pourrait lâcher lui aussi si elle ne maigrit pas.

Le taux de succès de la chirurgie dépend de plusieurs facteurs; l’âge, le poids, mais surtout de la période post-opératoire. Le chien  doit être calme et ne pas forcer sur l’articulation pendant la cicatrisation. Pendant au moins un mois, il ne doit pas faire d’exercice physique. Les sorties doivent se faire en laisse, uniquement pour les besoins.

Il n’est pas encore tout à fait certain que la chirurgie aura lieu. Le jour de l’opération, ils vont d’abord l’anesthésier puis faire des radiographies des hanches et des genoux. Il faut qu’il y ait un bon potentiel de récupération, ce qui veut dire pas trop d’arthrite. Sinon, nous aurons une décision à prendre pour la suite des choses. Il y a toujours la possibilité d’une attelle qui est portée sur la jambe pour la soutenir et qui pourrait faire l’affaire si l’opération n’est pas souhaitable, mais ce n’est pas l’idéal.

Ce ne fût pas une très bonne semaine financièrement; d’abord les visites chez le vétérinaire et ensuite un problème assez sérieux avec la voiture. Tout cela se chiffre à quelques milliers de dollars. Ce n’est pas la fin du monde mais ça nous amène à remettre encore une fois à plus tard le voyage en Europe, que nous voulions faire en février, le temps de remplumer le fonds d’urgence.

Nous avons eu une petite discussion familiale très courte pour décider de l’allocation d’argent: chirurgie pour Toutou Parfait ou voyage? Toutou Parfait a remporté le vote à l’unanimité.

Connaissant ma famille, je n’avais pas vraiment de doute sur la décision, mais je trouve vraiment inconfortable d’avoir la possibilité de décider de la vie ou de la mort d’un animal de compagnie.  Oui, Toutou Parfait est dans la force de l’âge, mais ce n’est qu’un problème mécanique qui peut être réparé. Comment la regarder dans les yeux  et choisir un voyage au lieu de la chirurgie? On me taxera d’hyper -sensiblerie mais j’ai vécu quelques expériences traumatisantes qui m’ont amenée à penser comme cela.

Lorsque j’étais enfant, à plusieurs reprises, quatre fois sur une période de dix ans, pour être exacte, mes parents ont fait euthanasier notre chat ou notre chien sans raison. Je partais pour l’école et  à mon retour  l’animal avait disparu. Lorsque je demandais pourquoi on l’avait fait tuer, on me répondait qu’ils n’en voulaient plus ou que c’était trop accaparant. C’est arrivé avec trois chats et un chien et je me suis jurée que jamais je ne ferais tuer un animal parce que je m’en étais lassée ou autre raison futile. Un animal n’est pas un bien de consommation jetable.

 Je n’ai fait euthanasié un animal qu’une seule fois. J’avais une chatte de 19 ans et demi, Cassie, qui est décédée paisiblement dans son sommeil. Un autre de nos chats, Kenny, avait alors 18 ans et demi et n’avait jamais vécu une seule journée sans elle. Il a arrêté de manger et de boire. Je l’ai amené chez la vétérinaire qui lui a fait plusieurs tests et m’a dit que ses reins ne fonctionnaient plus et qu’il n’y avait rien à faire. Elle lui a donné une injection qui prenait vingt minutes à faire complètement effet, il s’est endormi tout doucement dans mes bras et je lui ai parlé jusqu’au bout, en pleurant à chaudes larmes.

Je vais couper bien des choses plutôt que de négliger les soins d’un animal malade. J’ai choisis de le prendre chez moi et j’assume la responsabilité d’en prendre soin. Je n’irais pas jusqu’à l’acharnement thérapeutique, mais si sa qualité de vie peut être maintenue, les voyages et autres gâteries humaines vont céder leurs places pour les soins médicaux d’un animal.

On n’a pas deux cœurs, l’un pour l’homme, l’autre pour l’animal… On a du cœur ou on n’en a pas.      –  Alphonse de Lamartine

Vous aimerez peut-être:

  • Steven Cave, un philosophe britannique vient de publier un livre intitulé : Immortality: The Quest to Live Forever and How it Drives Civilizatio ...

  • Certains personnes semblent considérer  que la courtoisie et la politesse sont des signes d'infériorité et  préfèrent être carrément grossiers p ...

  • J'ai été étonnée en lisant une étude récente d'apprendre que seulement 10% des gens sont gauchers. Je croyais ce pourcentage beaucoup plus élevé. ...

Partagez!

Commentaires

  1. Toute une histoire… et toute une leçon. Je dois dire que vos parents ne s’embarrassaient pas vraiment sur les sentiments. Je ne suis pas certaine de pouvoir comprendre pourquoi ils ont fait euthanasier leurs animaux plus d’une fois… Je veux dire, à la limite je peux comprendre que l’on considère avoir « fait une erreur » en prenant un animal de compagnie, mais 4?! C’est étrange.

    D’un autre côté ils ont eu la « décence » de les faire euthanasier plutôt que de les abandonner dans la rue comme on voit trop souvent, un acte que je trouve absolument affreux.

    De mon côté il serait absolument impensable de dépenser un montant, quel qu’il soit, pour la chirurgie d’un animal, et comme je le sais très bien c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas d’animaux à la maison. J’aime les animaux mais je ne suis pas prête à ce genre de sacrifice, par conséquent je ne veux pas me retrouver dans la situation où je devrais faire un jour ce genre de choix. Devenir famille d’accueil pour animaux en détresse/abandonnés est une belle alternative, nous l’avons fait pendant un an. Avoir un animal à demeure à la maison est simplement hors de question dans notre cas, ne serait-ce que pour le fait que nous prenons un mois de vacances à l’extérieur tous les ans.

    Quoiqu’il en soit, Bravo pour votre détermination et pour votre choix commun de préférer le bien-être de Toutou Parfait au lieu d’aller en vacances. Je commence à vous connaître un peu et je dois dire que j’aurais du mal à vous imaginer prendre du bon temps en Europe, sachant que Toutou Parfait ne sera pas là pour vous accueillir à votre retour.

    • Nous avons effectivement l’âme en paix face à cette décision. Par contre, si cette chirurgie plus simple ne peut se faire, nous n’irons pas plus loin, considérant l’âge de Toutou Parfait. J’ai certaines craintes quant à la faisabilité de l’opération, mais nous serons fixé dans huit jours.

      Avoir des animaux est effectivement très restreignant côté voyages. Nous rêvons du jour où nous pourrons voyager librement, mais d’un autre côté nous sommes tous passionnés des animaux, alors c’est notre choix actuel.

      Ce matin, je regarde Toutou Parfait, paisible au pied du sapin de Noël, qui suit Tendre moitié comme son ombre car il cuisine des rillettes; elle a eu droit à un petit os de l’épaule de porc et elle en espère davantage. Les médicaments font effet, elle va bien, pour le moment.

      Nous sommes tous conscients qu’il n’y aura pas de  »renouvellement » et que ces animaux sont les derniers que nous aurons en famille, justement pour pouvoir faire de plus longs voyages. Cela coïncidera aussi avec un retour vers la ville, une maison ou un condo plus petit et l’entrée à l’université de Charmante Ado.

Répondre à Opus Annuler la réponse.

*