Donner un sens au bonheur

bonheur

Deux des buts les plus importants de notre existence sont d’être heureux et de trouver un sens à notre vie.

Une étude à être publiée dans le Journal of Positive Psychology, examine ces deux objectifs, plus particulièrement à travers leurs différences.

Les 397 participants ont dû remplir un premier questionnaire, suivi d’un autre, une semaine plus tard et d’un troisième au bout d’un mois. Les données recueillies démontrent une nette corrélation entre le bonheur et un sens à la vie. Certains éléments vont contribuer à la fois au bonheur et à donner un sens à notre vie, mais d’autres seront très spécifiques à un seul objectif.

La santé par exemple est un désir de base et en général universel. Une bonne santé contribue positivement à notre sentiment de bonheur, mais n’apporte de rien en termes de sens à la vie. On peut avoir une vie tout aussi significative sans être en santé, mais les gens en santé sont en général plus heureux.

L’argent est un produit culturel plutôt que naturel et nous utilisons l’argent pour satisfaire beaucoup de nos désirs. Être capable d’acheter les choses dont on a besoin, influence positivement notre sensation de bonheur mais ne donne pas de sens à notre vie.

Une des théories principales de cette étude  est que le bonheur est seulement en fonction du moment présent, alors que la signification, ou le sens à la vie, est le lien que forment nos expériences et évènements au fil du temps, intégrant ainsi notre passé au présent et au futur.

Plus les participants déclaraient passer du temps à penser à leur passé et à leur futur, plus ils considéraient avoir une vie significative, mais moins ils étaient heureux. Il semblerait qu’on ne trouve pas le bonheur en contemplant le passé ou envisageant le futur.

Les participants qui indiquaient passer le plus de temps à penser au moment présent étaient ceux qui se déclaraient les plus heureux.

Pour confirmer les résultats de cette étude, une deuxième étude réunissant 124 étudiants fut réalisée. Les participants devaient évaluer une série d’adjectifs et de phrases et indiquer à quel point chacun était relié au bonheur ou à une vie significative.

Les résultats indiquent que la tendance à se concentrer sur le futur et le long terme est associée à une vie significative plutôt qu’au bonheur. Être plus orienté vers le court terme est plutôt relié au bonheur. Les participants ont aussi indiqué que la sensation de bonheur durait beaucoup moins longtemps que la sensation  ressentie lorsque l’on considère sa vie comme étant significative.

Le bonheur semble être une sensation située dans le présent. Il est souvent décrit comme étant un sentiment temporaire et non durable, mais cette étude ainsi que plusieurs autres indiquent que le bonheur serait un état plutôt stable. Contrairement à la vie significative, le bonheur ne lie pas les évènements de la vie entre eux, il est plutôt quelque chose que l’on apprécie dans le présent. C’est peut-être ce qui nous fait considérer qu’il est fugace et transitoire. La stabilité du bonheur dépendrait plus des aspects de la personnalité et du tempérament de la personne. Une personne qui est capable d’ignorer (au lieu de se tracasser)  ou d’éviter les problèmes et qui apprécie le moment présent, sera généralement plus heureuse que les personnes qui en sont incapables.

Le sentiment d’appartenance est un facteur qui est aussi important pour le bonheur que pour la vie significative. Être en relation avec les autres et avoir des échanges sociaux sont essentiels pour être heureux et la plupart des gens indiquent que leurs amis, famille et relations donnent un sens à leur vie.

Il y a tout de même quelques différences dans le type de rapports sociaux entre le bonheur et la vie significative. Le bonheur serait associé avec les bénéfices que nous retirons de nos relations avec les autres. Nous nous sentons heureux lorsque nous retirons quelque chose de positif de nos relations interpersonnelles. Une vie significative est plutôt orientée vers les bénéfices que nous apportons aux autres.

En résumé, une vie significative, est associée avec les choses que nous faisons pour les autres. Le bonheur est associé à faire des choses pour soi-même. Une implication sérieuse concentrée sur les choses en dehors de soi-même aurait un impact négatif sur notre bonheur personnel, mais augmenterait notre sentiment d’avoir une vie significative. La poursuite du bonheur ne serait pas le seul but que l’on puisse avoir dans la vie, la recherche d’une vie significative est aussi l’objectif de plusieurs personnes.

Les participants devaient indiquer le nombre d’expériences positives et négatives vécues au cours de leur vie. Plus il y avait d’évènements négatifs, moins les gens étaient heureux, Beaucoup d’expériences positives ou négatives augmentaient la sensation que la vie avait un sens.

On peut donc avoir une vie que l’on considère comme étant hautement significative, tout en n’étant pas particulièrement heureuse. Certains vont choisir de sacrifier les plaisirs personnels afin de contribuer de façon constructive à la société.

La poursuite du bonheur n’est pas la seule et unique voie dans la vie. Les gens ne recherchent habituellement pas seulement à être heureux, ils veulent aussi que tout cela ait un sens, une raison d’être plus profonde.

En apparence, la vie n’a aucun sens, et pourtant, il est impossible qu’il n’y en ait pas un !    –   Albert Einstein
On se demande parfois si la vie a un sens… et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.   –   Brassaï

Vous aimerez peut-être:

  • J'ai commencé depuis quelques mois à lire les grands philosophes car c'est un de mes buts dans ma Bucket List. La grande question que tous les p ...

  • Depuis l’Antiquité, nous nous soucions énormément de l’importance du bonheur dans notre vie. Les psychologues modernes suggèrent maintenant que ...

  • J’ai beaucoup lu sur la recherche du bonheur. J’ai aussi beaucoup songé à ma définition du bonheur et comment arriver à être heureuse. J’ai long ...

Partagez!

Exprimez vous!

*