Deux poids, deux mesures

santé

Aujourd’hui, je vais examiner l’aspect santé de ma vie, plus particulièrement le poids. Il y a un peu plus de trois ans, j’avais réussi à perdre 100 livres sur une période de dix-huit mois. Idéalement, j’aurais dû perdre un autre trente livres pour arriver à un poids santé en rapport avec ma grandeur.

J’ai réussi à maintenir cette perte de poids jusqu’à il y a dix mois. Depuis, au lieu de continuer sur ma lancée, j’ai repris près de 40 livres ce qui m’horripile complètement. Le problème avec toute perte de poids assez rapide est que la reprise est tout aussi rapide. Les changements ne sont pas permanents car les nouvelles habitudes ne sont pas ancrées dans notre routine quotidienne. L’être humain est capable de grandes choses pour un court laps de temps, mais pour la durabilité, il faut y aller plus en profondeur et vraiment changer son style de vie sur une période prolongée pour que le changement soit permanent.

Donc, je me retrouve maintenant à un point où je veux m’y remettre parce que je vois les livres qui reviennent et mes genoux qui en souffrent.

Je connais toutes les explications et le raisonnement pour une alimentation saine et une perte de poids durable. Il y a par contre plusieurs lignes de pensée quant à la diète parfaite.

Le gras et la viande ne semblent plus être les vilains que l’on nous enfonce dans la gorge depuis des années. J’ai lu les livres Protein Power, Good Calories, Bad Calories et Why we get fat (à ma connaissance, aucun de ces trois livres n’a été traduit en français). Je comprends la science derrière tout ça et j’y crois. Le problème est que j’ai essayé ce programme pendant plusieurs mois et cela m’a apporté un gain de 20 livres.

J’avais pourtant calculé le nombre de grammes de protéines requis selon les formules de Protein Power. Je restais dans les normes recommandées pour les hydrates de carbone mais ça ne fonctionnait pas. Étrangement, ce programme fonctionne très bien pour Tendre Moitié; pourtant  c’est moi qui cuisine et contrôle les portions. Incompréhensible.

Je continue à essayer de réduire ma consommation d’hydrates de carbone car ce sont souvent des aliments de remplissage qui n’apporte pas beaucoup du point de vue nutritionnel. J’essaie de privilégier les fruits et les légumes. Mon seul problème avec les hydrates de carbone est le pain le matin. J’aime bien manger du pain au déjeuner et j’affectionne particulièrement le beurre d’arachides qui est malheureusement plein de glucides.

Nous avons récemment réduit notre ‘’fenêtre’’ de nutrition afin de ne pas manger en soirée et éliminer le grignotage. Cette initiative fonctionne vraiment très bien et est sans douleur. Je remarque que je si nous retardons le moment de manger le matin, cela devient plus facile de manger autre chose qu’un vrai déjeuner. Je suis alors prête à manger des légumes, de la viande ou des fruits.

J’ai aussi développé un beau petit fichier Excel avec une base de données d’aliments et des pages pour le poids, les mesures, des graphiques, des recettes et un calculateur nutritionnel pour les recettes.

J’aimerais  être capable d’être plus active, de faire plus de choses physiques et de voir mon corps réagir adéquatement à la demande. En ce moment, j’arrive à faire la plupart des activités mais mon corps me laisse clairement savoir qu’il est rouillé et pas assez entraîné pour la performance et l’endurance.

Voilà en toute honnêteté où j’en suis dans ma quête d’une bonne santé. Je vous tiendrai au courant de mes progrès vu qu’ils font partie de ma Bucket List aux points 27 et 28 et par ricochet aux points 20,21,22 et 30. À suivre…

Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester. – Proverbe indien

 »Un régime, c’est la courte période de privations qui précède une augmentation de poids »

Vous aimerez peut-être:

  • < Quelque chose de léger par une si chaude journée. Aux États-Unis, certains centres commerciaux ont commencé à utiliser des scanneurs co ...

  • Une étude publiée aujourd’hui dans le Journal of the American Medical Association suggère qu’une diète Méditerranéenne ou à faible indice glycém ...

  • La perte de poids n’est pas l’étape la plus difficile lorsque l’on désire maigrir. C’est plutôt de maintenir cette perte qui est ardu. La plupar ...

Partagez!

Exprimez vous!

*