Déficit d’attention

Antilope

Nous sommes en plein milieu d’un tournoi de basketball ces jours-ci. Hier, trois matchs avaient lieu. Le premier débutait à huit heures le matin, ce qui est vraiment trop tôt, mais les filles ont bien joué et elles ont gagné assez facilement, malgré l’absence d’une joueuse.

Cette jeune fille, que tout le monde surnomme Gazelle, car elle court très vite, habite avec son père qui en a la garde légale. Je crois qu’elle ne voit pas sa mère très souvent. Le père habitait avec une institutrice depuis un bon bout de temps et c’est cette femme qui avait poussé pour que la jeune fille aille au Collège privé, car elle y avait elle-même étudié. Gazelle appréciait beaucoup cette femme. Malheureusement, la relation s’est terminée et le père fréquente maintenant une autre femme qui a deux petits garçons.

La semaine dernière, Gazelle avait invité une dizaine de copines et trois garçons à une fête d’Halloween chez elle. Charmante Ado y est allé. Le père était censé être présent en tout temps, mais Charmante Ado m’a appris en revenant à la maison, qu’il était allé passer la soirée et la nuit chez sa petite amie, laissant les jeunes seuls avec le colocataire d’une trentaine d’années, qui est semble-t-il, un membre de la famille.

Charmante Ado a trouvé tout cet arrangement quelque peu anormal et extrêmement désorganisé. Même Gazelle ne semblait pas au courant que son père allait les laisser seuls. En fin de compte, il ne s’est rien passé, car ce sont des jeunes assez sérieux et responsables, mais je m’attendais à ce que le père soit là, car c’est ce qui avait été entendu. Nous n’étions pas très heureux, comme parents, d’apprendre que le père n’avait pas jugé bon de demeurer sur place pour superviser la fête.

Lorsque Charmante Ado a finalement rejoint Gazelle au téléphone, après le premier match hier, celle-ci a mentionné qu’elle ne s’était pas réveillée à temps. Je ne sais pas si son père était là ou pas, mais il avait pourtant garanti avoir noté l’heure et l’endroit dans son téléphone. Il ne semble pas s’occuper beaucoup de sa fille. L’an dernier, durant l’hiver, Gazelle arrivait souvent aux parties, déjà vêtue de son uniforme de basketball, ce qui veut dire qu’elle se promenait en culottes courtes dehors, à des températures sous zéro. Lors des tournois où nous devions passer la journée sur place, son père ne faisait que la déposer et la reprendre à la fin, sans lui laisser d’argent ou de lunch. Charmante Ado me demandait alors de lui donner un peu plus de sous pour acheter quelque chose à manger pour Gazelle.

Il est impossible de rejoindre Gazelle si son père n’est pas à la maison car il n’y a pas de ligne téléphonique fixe. Gazelle a un téléphone cellulaire prépayé, mais son père oublie fréquemment de lui acheter des cartes de minutes, alors son cellulaire est inutilisable.

Selon Charmante Ado, Gazelle est laissée à elle-même et elle n’est pas très organisée. Elle oublie fréquemment ses choses et ses devoirs. Malgré le peu d’attention qu’elle semble recevoir, c’est une jeune fille très polie et agréable. Charmante Ado l’aime bien, même si elle n’ont pas le même tempérament, Gazelle étant plus exubérante. Elle vient parfois avec nous au cinéma, ou à la maison pour passer du temps avec Charmante Ado et jouer avec les animaux.

Les ados ont beau vouloir leur indépendance, ma fille réalise tout de même que ce ne doit pas être agréable d’être si peu guidée, supportée et supervisée. L’implication des parents est encore importante pour eux, même si parfois les jeunes prétendent être capables de se débrouiller seuls. Laisser un jeune à lui-même, c’est comme lui donner le message qu’il n’est pas important.

Pour ce qui est du basketball, l’équipe a perdu le deuxième match et gagné le troisième. Aujourd’hui, un dernier match déterminera si nous allons en finale. Cinq matchs en deux jours, c’est bon pour la forme physique et nos jeunes pratiquent une activité qui bâtit l’esprit d’équipe, la responsabilité et l’effort. Nous voyons souvent des jeunes traîner dans les centres commerciaux, désœuvrer et sans intérêt pour rien. Nous préférons passer nos weekends dans des gymnases.

Négliger les enfants, c’est nous détruire nous-mêmes. Nous n’existons dans le présent que dans la mesure où nous mettons notre foi dans le futur.    –   Paul Auster

 

 

 

Vous aimerez peut-être:

  • Le tournoi de basketball s'est terminé hier. L'équipe de ma fille n'a pas gagné le tournoi, mais la dernière partie a été chaudement disputée. C ...

  • Vous avez sûrement remarqué à quel point certaines personnes adorent se déclarer ‘’occupées’ ou ‘’stressées’’. Il semble même parfois y avoir une ...

  • La clé pour avoir un esprit ‘’organisé’’ dépend de notre habileté à diriger notre attention et à demeurer concentré lorsque nous sommes sous pre ...

Partagez!

Exprimez vous!

*