Construire le présent avec des vrais projets

projet

Il ne reste qu’une semaine avant le retour à l’école de Charmante Ado. Nous sommes fins prêts, les livres, les fournitures scolaires, les vêtements et même les chaussures de sport grandeur 12 (44 en Europe) sont achetés.  Notre fille semble contente de retourner en classe même si l’avouer ne serait pas « cool ».

Elle profite à fond de ses derniers jours de vacances car depuis une dizaine de jours c’est un véritable manège de copains et copines qui débarquent chez nous du matin au soir. En effet, une nouvelle famille a emménagé à quelques pas de chez nous et il y quatre filles entre 7 et 13 ans. Si on y ajoute les deux jumeaux avec lesquels Charmante Ado se tient habituellement, cela fait bien du monde.

Notre maison est privilégiée pour leurs activités parce qu’il y a une piscine, un trampoline, ainsi que tous les animaux, qui sont forts populaires. Nous avons presque toujours un groupe d’enfants prêts à faire l’activité sociale quotidienne avec les rats, ce qui nous laisse un peu de temps libre à Tendre Moitié et moi.

Charmante Ado est fort occupée et elle bouge beaucoup physiquement. Depuis quelques jours, elle va quotidiennement à l’école primaire du quartier, ce qui représente une marche de 40 minutes aller-retour pour y jouer à des jeux avec son groupe.

C’est agréable de la voir si entourée et ça me rappelle un peu mon enfance, alors que nous étions plus d’une dizaine à nous retrouver chaque matin pour passer la journée dehors ensemble. Jusqu’à présent, il n’y avait pas beaucoup d’enfants dans le quartier et l’ajout de quatre filles d’un seul coup est une amélioration majeure.

Nous poursuivons Charmante Ado et moi notre programme d’exercice, mais nous avons dû l’adapter car il était beaucoup trop difficile, même pour une jeune ado assez active. Toutefois, nous n’abandonnons pas et j’ai déjà trouvé des vidéos plus adaptées à notre condition physique actuelle. Le secret c’est de persévérer.

Nous avons aussi un nouveau but en tête,car nous allons probablement passer Noël et le Nouvel An en Europe, dans la famille de Tendre Moitié. Charmante Ado et moi  n’avons jamais rencontré la famille de Tendre Moitié qui habite en Europe, sauf pour une adorable cousine qui est venue nous visiter il y a deux ans. Nous prévoyons donc faire Bruxelles (lieu de naissance de Tendre Moitié); Paris et Cannes pour ces retrouvailles familiales.

Charmante Ado s’est ouvert un compte d’épargnes spécial où elle transfère environ 75% de son allocation, en vue du voyage. Nous avons décidé de couper les restaurants et les dépenses inutiles et pour y arriver, chacun a le mot d’ordre de rappeler à quiconque serait tenté de dilapider de l’argent de  « Penser à Cannes ».

C’est plutôt amusant et très motivant car nous nous encourageons l’un l’autre à économiser. Le but est quand même assez proche; 121 jours selon le compte à rebours que j’ai installé sur mon ordi, ce qui rend les efforts moins difficiles que si l’échéance était à plus long terme.

Inspirée peut-être par mon blogue, Charmante Ado a écrit au journal local pour offrir ses services en écrivant une chronique. Le journal est mensuel et est distribué par la poste dans tous les foyers de la municipalité (environ 10 000 habitants). Le journal a accepté son offre et elle a écrit sa première chronique la semaine dernière. Elle a décidé de faire une chronique animale et son premier sujet a été notre Tête de Mule adorée. Elle a pondu un texte, ajouté deux photos et créé une fiche descriptive sur le Montagne des Pyrénées. Elle gère cela toute seule comme une grande, en échangeant des courriels avec la rédaction du journal. Le tout est bénévole bien sûr mais c’est une très bonne expérience pour elle, je crois. Elle s’est engagée à le faire au moins un an. Sa première chronique paraîtra dans le journal la semaine prochaine.

Voilà comment se termine notre été; prêts pour la rentrée et avec de beaux projets en perspective.

 

Mon projet préféré ? C’est le prochain.     –   Frank Lloyd Wright
Je n’ai pas de regrets, seulement des projets.    –   Alfred Brendel
Dans le titre: Le futur, ça sert à ça: à construire le présent avec des vrais projets de vivants.
– Muriel Barbery

Vous aimerez peut-être:

Partagez!

Exprimez vous!

*