Comparaison fatale

comparaison

Il est futile de se comparer aux autres, tout le monde ou presque est d’accord là dessus. Pourtant, nous allons souvent automatiquement comparer la grandeur de notre maison, notre voiture, nos vêtements, notre salaire ou notre physique avec ceux des autres.

Comparer notre vie aux autres implique quelques problèmes intrinsèques. Nous avons ainsi souvent tendance à comparer les mauvaises choses. Toute comparaison est plus aisée lorsque les choses sont mesurables objectivement. Lorsque nous essayons de décider qui a la meilleure vie en comparant des choses comme les vêtements, les voitures, les demeures ou les salaires, nous regardons seulement des biens externes à la personne, ce qui n’a aucun rapport avec la qualité de vie de cette personne. Oui, quelqu’un peut avoir plus de biens matériels ou une plus grande beauté que nous, mais est-ce vraiment ce qui détermine qu’elle a une meilleure vie?

Lors d’une comparaison, nous allons souvent comparer nos pires points avec les meilleurs chez les autres. Nous trouverons toujours quelqu’un qui semblera en meilleure position que nous. Nous voyons la vie des sujets de comparaison comme idyllique. Nous prenons ce que nous trouvons de moins bien chez nous et le comparons à ce que l’on assume être parfait chez les autres. La vie n’est pas aussi idyllique que ce que notre esprit projette chez l’autre. Les êtres humains sont simplement trop complexes pour être comparés à partir d’éléments superficiels.

Se comparer aux autres est une entreprise sans fin.  Il y a un nombre infini de personnes et de situations avec qui se comparer. Si nous jouons ce jeu, nous ne pourrons jamais cesser ce manège.

Dans le fond, comment on se compare aux autres n’a absolument aucune importance dans notre vie. Le but n’est pas d’arriver à être ‘’mieux’’ que le reste de la planète. Notre but devrait être d’être la meilleure personne possible.

Lorsque nous nous comparons, nous nous concentrons sur la mauvaise personne. Il n’y a qu’une vie que nous pouvons contrôler, la nôtre.  En se comparant constamment avec les autres, nous gaspillons notre énergie sur des choses incontrôlables, au lieu de nous concentrer sur ce que l’on peut changer dans notre vie.

Il y a très peu de satisfaction à retirer à se comparer sans cesse. Nous finissons toujours par regretter de ne pas être quelqu’un d’autre au lieu de travailler à être bien dans notre peau. Au lieu de profiter de notre vie, nous la passons à envier celle des autres. Nous n’éliminerons jamais complètement la tentation de nous comparer mais il est possible de se raisonner et de freiner notre élan.

La vie n’est pas une compétition et personne n’est parfait. La société valorise la perfection et Photoshop nous envoie une image corrigée et retouchée des célébrités. Nous perdons un temps fou à nous désoler de ne pas ressembler à des personnes qui n’existent même pas.

L’adolescence est l’âge où l’on a le plus tendance à se comparer aux autres. D’une part, il y a le désir de se conformer, d’être pareil aux autres. D’autre part, il y a l’envie de se faire remarquer et d’être unique. Ce n’est pas facile de balancer entre ces deux désirs, à la recherche d’un juste milieu  qui résultera en une personnalité équilibrée.

Tant que nous aurons besoin de valider notre estime de soi en nous comparant aux autres, nous en ressortirons perdants.

Les comparaisons sont illogiques. Prenons par exemple une personne introvertie qui se sent revigorée après des moments de solitude. Que gagnerait-elle à se comparer avec une personne extravertie qui s’embête après une heure passée seule avec elle-même? Toute conclusion résultant de cette comparaison serait nécessairement boîteuse.

Nous sommes tous différents. Ce n’est pas important de voir ce que les autres font avec leur vie. Ce qui compte, c’est ce que nous faisons de la nôtre, avec les cartes que nous avons en main.

Pourquoi se comparer aux autres? Il n’y a personne d’autre au monde qui peut faire un aussi bon travail à être vous que vous-même.     –     Auteur inconnu
L’homme s’appartient quand il ne se compare plus à aucun homme.    –   Georges Perros

Vous aimerez peut-être:

  • On dit souvent que l’argent n’apporte pas le bonheur mais nous agissons tout de même comme si c’était le cas. Cela pourrait sembler raisonnable ...

  • Charmante Ado alors qu'elle était Charmant Bébé et Grande Patronne. Si j ...

  • Comme j'ai promis plus d'articles personnels, commençons sur les chapeaux de roues et parlons du test médical que je serai en train de subir lor ...

Partagez!

Exprimez vous!

*