Chat noir ne porte pas malheur

Halloween

J’ai envoyé hier un manuscrit au concours littéraire de Radio Canada. Il fallait écrire une nouvelle comprenant entre 1200 et 1500 mots. J’avais un peu plus de 1900 mots et j’ai du travailler fort pour réduire le texte sans perdre quoi que ce soit d’essentiel à l’histoire. Je suis satisfaite du résultat final, à 1498 mots, l’histoire est serrée et sans temps mort, ce qui l’améliore je crois.

Les lauréats seront annoncés dans environ trois mois. Entretemps, il y a aussi un concours littéraire pour un récit, auquel je pense participer. Le dernier concours est pour la poésie, à laquelle je me suis un peu adonnée plus jeune, mais je n’ai pas grand talent de ce côté-là.

À part cela, aujourd’hui c’est Halloween, alors je vais vous parler de certaines particularités des chats, qu’ils soient noirs ou pas.

Comme je peux l’attester avec nos quatre chats et nos deux chiens, la cohabitation pacifique est définitivement possible entre chats et chiens. Une étude publiée en 2008 dans le journal Applied Animal Behavior Science a démontré que si l’on introduit ces animaux l’un à l’autre lorsque le chat a moins de six mois et le chien, moins d’un an, les deux espèces cohabiteront sans problème.

Les chercheurs croient que les conflits sont principalement causés par un bris de communication.  Les animaux qui se sont connus très jeunes semblent mieux comprendre les signaux de l’autre espèce, comme s’ils étaient en quelque sorte bilingues.

Même s’ils ont un maintien digne et fier, les chats sont probablement moins intelligents que les chiens. Une étude publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences en 2010 suggère que les espèces plus sociales comme le chien ont connu une plus grande croissance cérébrale sur une période de soixante millions d’années, que les animaux solitaires comme les chats.

Une autre étude, publiée en 2009 dans le New Scientist magazine a aussi démontré que l’intelligence des chiens serait supérieure à celle des chats. Les chiens étaient plus brillants dans certains domaines et les chats dans d’autres, mais les chercheurs ont jugés que les chiens remportaient la palme parce qu’ils étaient plus utiles que les chats. Un chien peut aider lors des sauvetages ou dénicher de la drogue avec son odorat par exemple. Les chats eux peuvent attraper de la vermine. Certains argumenteraient que le refus des chats à se soumettre à un dressage sérieux est en soit une marque d’intelligence.

Même si les chiens ont une vie sociale plus riche, les chats ont tout de même quelques atouts. Les chercheurs de la Wildlife Conservation Society ont enregistré en 2010, un chat sauvage, le margay,  qui imitait le cri de sa proie, un tamarin, qui est une espèce de petit singe, en essayant de l’attirer.

On a aussi découvert dans une étude publiée en 2009 dans Current Biolgy, que les chats possèdent un cri associé à un ronronnement qui est difficile à ignorer pour les humains. Les chats utilisent principalement ce cri lorsqu’ils veulent de la nourriture et leurs maîtres captent le message comme étant plus désagréable et plus urgent.

Un seul de nos quatre chats utilise ce genre de cri et c’est Grande Patronne, le Chat Numéro Un. Ce rappel à l’ordre est effectivement assez désagréable et semble vouloir dire : Je suis encore de bonne humeur mais ça ne saurait  durer si vous ne me donnez pas du lait immédiatement!

Pour ce qui est de l’intelligence, je crois qu’on ne peut pas vraiment comparer une espèce sociale avec une espèce plus indépendante et solitaire. Les chats sont plus autonomes et lorsqu’ils viennent nous voir pour quémander de l’affection, nous savons que c’est vraiment ce qu’ils désirent. Les chiens eux, voudraient être toujours avec nous et pourraient être caressés pendant des heures sans y trouver à redire. Un chat va battre de la queue pour signifier que ça suffit les caresses et si l’on ne comprend pas ce message, pourtant clair, nous aurons un coup de griffe ou il sautera par terre avec un air exaspéré.

Chat ou chien, chacun est différent et nous ne préférons pas l’un à l’autre. Ils font partie de la famille et leurs particularités sont sources d’anecdotes et d’histoires mémorables.

On ne choisit jamais un chat : c’est lui qui vous choisit.   –    Philippe Ragueneau                     
Un chat ne voit pas quelle raison il aurait d’obéir à un autre animal, fût-il sur deux pattes.    –   S. Thomson

Vous aimerez peut-être:

  • On dit souvent que les animaux n'ont pas conscience d'eux-mêmes et qu'il sont incapables de planification ou d'anticipation réfléchie. Chaton M ...

  • Chaton Mignon, le chat de Charmante Ado a maintenant 14 mois. Il n’est pas devenu le gros matou que nous anticipions. Il est même plutôt petit e ...

  • Je vais raconter aujourd'hui la naissance de chat Numéro Trois. C'est le seul animal de notre ménagerie qui soit né à la maison. L'histoire com ...

Partagez!

Commentaires

  1. Gabrielle a écrit:

    Bonjour,
    Je découvre votre blog et comment dire….. je suis sous hypnose lol
    Félicitations pour votre façon de penser

Exprimez vous!

*