Chaque langue voit le monde d’une manière différente

apprendre une langue

J’ai eu une conversation intéressante avec Charmante Ado ce soir. Elle m’a ramené un résultat d’examen de 48% en anglais. La maman n’était pas contente. À sa décharge, cet examen a eu lieu à son retour d’une absence de trois jours lorsqu’elle a été malade le mois dernier.

Disons que je peux accepter les circonstances atténuantes cette fois-ci mais nous avons discuté de la grande importance d’apprendre l’anglais pour une meilleure ouverture sur le monde. Elle apprend aussi l’espagnol et elle s’améliore constamment dans cette matière alors j’espère que ce sera la même chose pour l’anglais

Je me souviens de mon apprentissage de l’anglais et à quel point je trouvais cela gênant de parler car je n’étais pas certaine de ma prononciation. Je crois que ce n’est qu’à partir du moment où cette gêne disparaît qu’une réelle progression est possible.

J’ai insisté beaucoup sur le fait  qu’une connaissance de plusieurs langues  ouvrira bien des portes. J’ai comparé cela à une maison. Actuellement, en ne connaissant qu’une seule langue, Charmante Ado est confinée à une seule pièce de la maison. Si elle apprend d’autres langues, elle aura accès à toutes les pièces.

J’aurais beaucoup de difficultés à me résigner à ne pouvoir lire, connaître ou voir que les choses qui sont en français. Je devrais toujours attendre que le matériel étranger soit traduit en français pour en prendre connaissance et beaucoup de choses ne sont tout simplement pas traduites, elles resteraient donc hors de ma portée.

Je suis aussi consciente de l’importance du français pour nous Québécois, entourés d’ une mer anglophone. J’ai hésité pour un court instant à créer ce blogue en anglais pour avoir une chance d’obtenir un plus grand auditoire. J’ai finalement décidé de rester fidèle à ma langue maternelle car il n’y a pas beaucoup de blogues en français.

Être fier de sa langue n’empêche pas de vouloir s’ouvrir au reste du monde. Je crois même que je suis plus protectrice du français depuis que j’ai vécu et travaillé dans des milieux anglophones au Canada et ailleurs. Il y a plus que la langue qui nous différencie, la culture est particulière aussi. Le français et la culture des Québécois forment un tout qu’il faut préserver, mais cela ne doit pas nous amener à nous refermer sur nous mêmes.

Nous venons de terminer d’écouter une émission en anglais à la télé, Touch, une série avec Kiefer Sutherland. Charmante Ado a bien aimé. Elle est d’accord pour suivre cette émission et écouter un film en anglais par semaine. Nous allons aussi lire un livre anglais ensemble. Elle a choisi Morley and me, un livre sur les aventures d’un chien et de son maître journaliste.

Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde.
–   Ludwig Wittgenstein
Qui apprend une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme.   –  Juan Ramon Jimenez
Dans le titre: Chaque langue voit le monde d’une manière différente.   –  Federico Fellini>

Vous aimerez peut-être:

  • J’ai lu dernièrement sur un sujet fascinant, un concept appelé ‘’umwelt’’. Ce terme allemand signifie ‘’monde environnant’’. Un biologiste, Jak ...

  • Une manière différente d'obtenir des biens matériels est d'utiliser le réseau Freecycle. Actuellement, il y a plus de cinq mille groupes locaux ...

  • J’ai lu un article intéressant récemment dans le New York Times.  Selon cet article, il semblerait que le fait d’être bilingue nous rendrait plu ...

Partagez!

Exprimez vous!

*