C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore

Effort

Le tournoi de basketball s’est terminé hier. L’équipe de ma fille n’a pas gagné le tournoi, mais la dernière partie a été chaudement disputée. Charmante Ado a passé le dernier quart de huit minutes sur le terrain et elle a marqué le but égalisateur qui a provoqué une période supplémentaire. Elle a aussi joué les quatre minutes de cette période et son équipe s’est finalement inclinée 25 à 23.

Après le match, un des arbitres a dit à Charmante Ado qu’elle avait un superbe style et un excellent lancer, mais qu’elle devrait lancer plus souvent. Son instructeur était aussi très fier d’elle, surtout qu’il l’a pris dans son équipe, malgré l’opinion de son assistant, parce que Charmante Ado n’avait pas fait montre d’efforts et de constance lors du camp d’entraînement. Il lui avait dit qu’elle possédait un grand potentiel et qu’il allait la pousser à se surpasser, en autant qu’elle accepte de suivre ses conseils.

Je crois qu’elle commence à réaliser qu’elle peut réellement devenir très bonne au basketball si elle y met du sérieux et de l’effort. Elle n’en était pas convaincue auparavant, mais avec un instructeur qui croit en elle et un pur étranger, comme un arbitre qui la complimente pour son jeu, elle se dit que c’est peut être vrai. Elle a décidé d’aller s’entraîner en semaine, au gymnase de l’école, sur l’heure du midi, pour pratiquer ses lancers.

Elle réalise aussi que ce qu’elle mange a un effet sur ses performances. Durant le tournoi, il y avait une cantine qui vendait de la pizza, des beignes, des croustilles, du chocolat et des bonbons.  Charmante Ado a choisi de venir avec nous au restaurant afin de manger des protéines au lieu de toutes ces cochonneries. C’est un peu étrange qu’un tournoi de sport n’offre que des aliments vides de nutrition aux athlètes.

Ils amassent des fonds pour leur équipe avec la vente de nourriture, peut-être croit-ils qu’ils ne vendraient pas autant s’ils offraient de la nourriture santé. J’imagine qu’il en est de même dans toutes les écoles et les arénas. Heureusement, Charmante Ado commence à comprendre que la performance physique requiert une bonne nutrition.

Le fait que cet instructeur croit en elle l’a fortement impressionnée. Elle ne veut pas le décevoir et elle fournit maintenant des efforts soutenus, alors qu’auparavant, elle prenait les choses un peu trop à la légère, il lui arrivait même de marcher durant le jeu au lieu de courir, même lors des moments cruciaux. Cette année, on réalise qu’elle peut courir vite elle aussi.

Pour en revenir à Gazelle, dont je parlais hier, elle a un petit ami. Je suis peut-être vieux jeu, mais une fille de treize ans qui sort avec un garçon de seize ans, je trouve cela un peu jeune. Charmante Ado m’assure qu’il est très gentil et doux. Elle dit que Gazelle trouve chez son copain, l’attention qui lui manque à la maison.

La fille de l’instructeur a aussi un petit copain, de quinze ans celui-là, mais les deux familles sont amies depuis des années et ils ont établi des conditions très claires quant aux fréquentations de leur fille, absolument aucune sortie en semaine et le reste du temps, seulement si il n’y a pas d’activités familiales.

J’espère avoir encore quelques années avant que Charmante Ado fréquente des garçons sérieusement. Pour le moment, elle aurait de la difficulté à en trouver un de sa grandeur. D’ailleurs, elle regarde plus les garçons de seize ans que ceux de son âge.Comme elle est assez réservée, je ne la crois pas encore prête à des fréquentations assidues. Ses deux copines sont toutes deux assez extraverties et extrêmement sociables.

Le moment viendra, c’est certain, elle écrit déjà des noms de garçons avec des petits coeurs à côté en griffonnant, , mais, pour le moment, elle préfère encore son chat Chaton Mignon et tous les animaux qu’elle réussit à me convaincre d’intégrer à la maisonnée.

Dans le titre:  C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore.   –    Anatole France
Croyez que vous pouvez le faire et vous aurez déjà fait la moitié du chemin pour y arriver.   –   Franklin Delano Roosevelt

Vous aimerez peut-être:

  • Lorsque j'avais sept ou huit ans, la directrice de mon école (une religieuse) m'a fait remarqué que j'avais de très longs doigts et elle m'a suggé ...

  • Bronnie Ware, une infirmière australienne, a travaillé plusieurs années dans le domaine des soins palliatifs. Ses patients étaient ceux qui reto ...

  • Livre de Lionel Schwenke et Anaïs Valente, 2008

    Dans quelques ...

Partagez!

Exprimez vous!

*