Ce qui est important

priorités

En l’honneur de Stephen R. Covey, décédé le mois dernier, (auteur de Les sept habitudes des gens efficaces),voici une petite réflexion sur les priorités.

Parfois, nous prenons conscience sur le tard de ce qui est important pour nous. Nos priorités  s’imposent à nous lorsque nous risquons de les perdre. Il arrive même que cette réalisation nous parvienne trop tard pour modifier le cap.

Cela peut être le conjoint qui réalise que sa femme a trouvé quelqu’un d’autre pour l’aimer, ou la mère qui prend conscience qu’elle n’a pas passé autant de temps qu’elle l’aurait souhaité avec ses enfants, alors qu’ils se préparent à voler de leurs propres ailes.

Afin d’éviter les regrets, il faut prendre conscience de ce qui compte vraiment pour nous et agir selon ces valeurs. Il ne suffit pas d’annoncer et d’insister qu’une personne ou une chose compte plus que tout à nos yeux, si tout démontre que nous ne trouvons jamais de temps à lui consacrer. Si l’on se retrouve devant cette contradiction, c’est qu’une des deux possibilités suivantes est pertinente. Soit, nous nous mentons à nous même  au sujet de nos priorités, soit, nous ne vivons pas notre vie selon ce que l’on déclare pourtant être primordial à nos yeux.

Les actions sont plus éloquentes que les paroles. Lorsque notre entourage examine notre comportement, il se fait une opinion sur nos vraies priorités et peut ainsi évaluer à quel point nous vivons en congruence avec nos paroles.

Un bon exemple de notre inconstance entre nos paroles et nos gestes survient lorsque l’on prétend accorder une grande importance à quelqu’un ou à quelque chose, alors que dans les faits, lorsque nous sommes en relation avec cette priorité, nous n’avons qu’une hâte, c’est que ça se termine, pour être ailleurs à faire autre chose. Nous sommes convaincus de l’importance de cette personne ou de cette chose, mais nos gestes et notre façon d’être démontrent clairement que c’est faux.

Nous trouvons aussi des excuses pour expliquer pourquoi nous ne pouvons passer plus de temps sur notre priorité. Il y a ici, le stéréotype du père, bourreau de travail, qui déclare travailler si dur pour le bonheur de sa famille. La famille en général, ne se sent pas importante aux yeux du père absent, elle préférerait souvent un père et un conjoint plus présent pour partager la vie familiale.

Nous trouvons des excuses, mais ce ne sont que cela, des excuses. La manière dont nous vivons notre vie ne ment pas elle.

Les décisions sont plus faciles lorsque nous prenons réellement conscience de nos priorités. Par exemple, en ce moment, j’ai beaucoup de douleurs arthritiques, au point où m’asseoir, me lever et rester assise est assez douloureux. J’ai rarement de la douleur aux hanches, une ou deux fois par année au plus, mais cela dure une semaine ou deux. Chaque fois, je prends conscience qu’un excès de poids rend tout cela encore pire. Je veux être en forme et en santé et j’en parle fréquemment, mais je n’agis pas en accord avec ces paroles. Les Américains appellent cela ‘’Walk the Talk’’. Je dois absolument prendre les moyens pour que ma santé et ma forme physique soient une priorité autant en paroles qu’en actions.

Souvent, nous réagissons à ce qui nous semble urgent alors que nous devrions nous concentrer sur ce qui est important. Un autre écueil fréquent est que nous nous laissons distraire par ce qui nous entoure, particulièrement avec tous les gadgets électroniques qui peuplent notre vie. Si notre conjoint et nos enfants sont nos premières priorités, alors il faut le montrer, pas juste le dire. Il faut lâcher le iPad, le cellulaire ou l’ordinateur lorsqu’une personne nous parle, faire des activités plutôt que de se promener sans but sur Facebook ou le Web, passer réellement du temps ensemble plutôt qu’être une présence absente, un corps absorbé par les gadgets.

Pour agir conformément avec nos valeurs et priorités, il faut joindre le geste à la parole.

La plupart d’entre nous passons trop de temps sur ce qui est urgent et trop eu de temps sur ce qui est important.    –   Stephen R. Covey

Vous aimerez peut-être:

  • Il semblerait que la technique suivante soit la meilleure pour augmenter notre bonheur à long terme. Elle a été suggérée pour la première fois par ...

  • Les Canadiens ont une expérience de vie moyenne de 81 ans et nous savons tous qu’une bonne hygiène de vie pourrait contribuer à la prolonger un ...

  • Tendre Moitié a rencontré aujourd'hui un client de 93 ans. Ce monsieur est en pleine forme, conduit toujours sa voiture et sa jeune femme de 82 ...

Partagez!

Exprimez vous!

*