Ce n’est pas la destination mais la route qui compte

Le bonheur en chemin

Qu’est-ce qui fait qu’une vie peut être considérée comme satisfaisante? Y a-t-il des éléments qui nous aideront à avoir le sentiment ultime que notre vie en a valu la peine?

On dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, quoique beaucoup considèrent qu’il peut y contribuer.

L’argent permet d’avoir la liberté de poursuivre et rechercher le bonheur. Lorsqu’on a de l’argent, cela nous donne plus d’options, quoiqu’avoir une foule d’options peut devenir une source de tracas en soi. On peut se sentir incertain quant à la meilleure route à suivre, lorsque plusieurs choix s’offrent à nous.

Souvent, les gens se rappellent de leurs périodes les plus pauvres, comme ayant été leurs périodes les plus heureuses. Les temps plus difficiles financièrement sont aussi ceux où nos choix et options sont plus limités. Parfois, ces limitations nous ramènent à une vie plus simple, avec un chemin clair à suivre, sans autres voies pour nous distraire.

Lorsque nous poursuivons un but, que ce soit une promotion, la retraite ou l’achat d’une nouvelle voiture; nous nous imaginons souvent que sa réalisation nous rendra heureux pour toujours. Une fois le but atteint, nous nous apercevons que la satisfaction est de bien courte durée. Nous passons des décennies à travailler pour amasser assez d’argent pour notre retraite, sans nous soucier vraiment de ce que nous ferons de tout ce temps libre.

Le bonheur est dans le trajet, pas la destination. Le plaisir obtenu lorsque nous atteignons un but ou des objectifs est de courte durée. C’est le voyage qui compte, c’est la route elle-même qui nous apportera un bonheur durable. Il faut planifier cette route avec les activités qui nous apportent le plus de plaisir.

La poursuite du bonheur est la partie vraiment agréable et satisfaisante de notre quête. Lorsque nous obtenons ce que nous avions désiré, le plaisir n’est jamais aussi intense que nous l’avions imaginé et il ne dure jamais aussi longtemps que nous l’aurions souhaité.

C’et pourquoi il faut se concentrer sur la route et en retirer le plus de plaisir possible. Même avec tous nos efforts, nous ne finirons pas notre vie sur le podium, les bras levés en triomphe, comblés, heureux et satisfaits de tout ce que l’on aura accompli.

Nous pouvons par contre être satisfait et heureux au jour le jour, de l’itinéraire et du voyage que nous aurons choisi. Peu de gens réalisent tous leurs rêves, il n’y a rien de mal à essayer, mais il ne faut pas gaspiller une vie à attendre que tous nos buts se réalisent pour être heureux.

Je tombe souvent dans le piège de penser que ma vie sera mieux lorsque…

Puis je me rends compte que ma vie est actuellement très agréable, nous formons une famille solide et heureuse. Notre style de vie, quoique moins rémunérateur que possible nous permet de passer beaucoup de temps ensemble et cela tombe bien, nous adorons être ensemble! Charmante Ado deviendra éventuellement une Charmante Adulte autonome et elle quittera le nid familial. Nous profitons donc le plus possible du temps présent car tout passe si rapidement, surtout lorsqu’elle commence déjà à penser à la robe de bal de graduation qu’elle va se confectionner. Il me semble qu’hier encore, je l’amenais par la main à la maternelle.

Le bonheur n’est pas une destination, mais une façon de voyager.    –    Margaret Lee Runbeck
Dans le titre: Ce n’est pas la destination mais la route qui compte.   –   Proverbe gitan

 

Vous aimerez peut-être:

  • Lorsque l’on décide de poursuivre un but ou un objectif, il est inévitable que nous rencontrerons des difficultés. Il y aura des sommets, des cr ...

  • Je suis sur la route cette semaine, alors on va y aller avec une petite analogie sur le voyage pour illustrer mon texte. Nous ne partirions pas ...

  • La vie et notre travail serait beaucoup plus agréables si toutes les décisions prises par nos patrons ou nos dirigeants se conformaient parfaite ...

Partagez!

Exprimez vous!

*