Course contre la montre

courseVous avez sûrement remarqué à quel point certaines personnes adorent se déclarer ‘’occupées’ ou ‘’stressées’’. Il semble même parfois y avoir une hiérarchie du stress, où certaines occupations sont déclarées plus importantes parce que plus stressantes. J’ai moi-même œuvré pendant dix-sept ans dans un domaine considéré comme très stressant, le contrôle aérien et je peux honnêtement affirmer que mon plus haut niveau de stress n’a été atteint que lorsque j’ai délaissé les opérations, le travail dans la tour, pour devenir gestionnaire.

Dans mon cas, je ne vivais pas de stress lorsque je faisais quelque chose que j’adorais, qui m’inspirais et que je croyais utile. La gestion, pour moi, a été une magistrale erreur et c’est ce qui m’a amené à quitter le domaine plus tôt que prévu, car un retour aux opérations (domaine syndiqué), n’était pas possible une fois qu’on accédait à un poste de cadre.

J’ai donc beaucoup de difficultés à voir le stress comme une glorification de l’importance ou de la valeur d’une personne, alors que ma période la plus malheureuse dans le domaine du travail correspond aussi à la plus stressante.

Vivre beaucoup de stress n’est pas selon moi un gage de valeur. Cela ne nous rend pas supérieur aux autres. L’absence de stress ne rend pas une personne moins importante pour autant. Chacun réagit au stress de façon différente et on ne peut pas en déduire grand-chose et surtout pas évaluer la valeur d’une personne sur cette base.

Nous avons tous entendu des gens nous confier qu’ils étaient tellement occupés qu’ils ne savaient plus où donner de la tête. C’est presque devenu la réponse par défaut lorsqu’on demande aux gens comment ils vont. Ce ne sont pas les gens qui doivent jongler avec deux emplois, le service de garde pour les enfants, les fins de mois difficiles ou les difficultés de la vie mono-parentale qui se plaignent d’être trop occupés, ces gens-là sont plus exténués qu’autre chose.

Non, les gens qui se déclarent super occupés le sont généralement par des choses qu’ils se sont imposées eux-mêmes volontairement. Ils enrôlent leurs enfants dans une foule d’activités, prennent des cours de perfectionnement pour leur travail en plus de  prendre un abonnement au gym et de s’imposer d’y aller cinq fois par semaine.

Personne ne veut réellement vivre comme ça, mais il y a une certaine pression sociale à se déclarer et à se montrer occupé. Être occupé constamment et surtout, aimer se déclarer débordé ou trop occupé nous convainc que ce que l’on fait est important, mais cela nous amène aussi à devenir anxieux et nous nous sentons coupables lorsque nous ne faisons rien de productif.

Tout le monde est occupé. Nous avons tous des choses que nous voulons accomplir dans une journée, un mois ou une année, mais si nous prenons sur nos épaules une charge trop lourde, ce n’est pas une raison pour en être fier.

En général, les gens trouveront du temps pour faire les choses qui sont importantes pour eux. J’aime écrire et c’est quelque chose de très important pour moi alors j’y consacre du temps. M’arrive-t-il d’être stressée par des échéanciers que je me suis imposée et de me retrouver à 23 heures sans aucune idée pour mon prochain article? Bien sûr, mais pas au point de perdre de vue que mes limites peuvent être modifiées sans que cela ait une grande importance.

Nous nous enfermons trop souvent dans la mentalité que nous devons tout faire et que nous devons performer à tout prix. Nous oublions que nous sommes en charge de notre temps et qu’il nous revient d’organiser notre vie selon ce qui nous convient le mieux.

Nous choisissons où mettre notre énergie et nos efforts. Ce qui vaut la peine et même le stress pour l’un ne le vaudra pas pour l’autre. Chacun a un rôle et ses propres passions, certaines sont plus apparentes que d’autres et les personnes les plus occupées ne sont pas nécessairement celles qui se vantent d’être débordées.

Être occupé peut vouloir dire que nous accomplissons des choses et que le travail se fait. Être trop occupé signale quelque chose de beaucoup moins positif, un certain déficit dans l’établissement des priorités. Toutes les tâches ou activités ne sont pas d’une égale importance, il faut être capable de trier ce que l’on a à faire et d’y aller avec le plus important d’abord.

Nous avons tous les mêmes 168 heures par semaine. Les heures passeront qu’on leur prête attention ou non, nous devrions peut être examiner ce que nous faisons de notre temps.

Nous vivons dans une société compétitive et se lamenter sur notre somme de travail ou notre manque de sommeil, peut nous sembler une preuve de notre dévouement envers notre travail et notre famille, mais nous apportera peu de satisfaction personnelle. Mettre nos priorités sur ce qui nous importe vraiment nous donnera plus de contrôle sur notre temps et ultimement sur notre vie.

Sur une note plus légère, parce que la vie ne doit pas être prise trop sérieusement, voici une vidéo qui m’a fait sourire.

 

Il vaut mieux ne rien faire que de s’occuper mal à propos.   –   Baltasar Gracian y Morales
Je dois m’occuper d’être heureux.   –   Albert Camus

Partagez!

Jouer pour devenir sérieux

ado studieuse

Tout d’abord, j’ai le plaisir de vous annoncer que mon professeur de cinquième année m’a répondu et que nous reprenons notre correspondance. Je réalise qu’au fond, ce qui m’a fait laisser tomber nos échanges de courriels, était ma peur qu’une rencontre en personne soit décevante de part et d’autre. Plus précisément, quel malaise si nous découvrions que nous n’avons rien à nous dire en personne! Elle suggère de commencer par nous connaître un peu plus par la correspondance avant de nous rencontrer et je suis bien d’accord avec cela. Il nous faut d’abord sortir de la relation professeur-adulte versus élève-enfant et nous connaître en tant qu’adultes. Je ne vous raconterai pas nos échanges à venir, mais je tenais à vous donner cette nouvelle fort heureuse.

Ces jours-ci, je redécouvre le plaisir de faire des listes. Je devrais plutôt dire le plaisir de biffer des items sur ma liste de choses à faire. J’avais plus ou moins abandonné cette procédure car mon emploi du temps est plutôt relax et je suis assez libre de mes journées. Par contre, je laissais certaines choses empiéter sur d’autres activités essentielles, comme le piano par exemple.

J’ai donc ressorti mon carnet et un crayon et je fais une liste chaque soir pour le lendemain, avec des choses à faire, dans un certain ordre et à telle heure. Ce n’est pas un horaire rigide, une tâche peut être permutée avec une autre et la durée peut être différente de ce que j’avais prévu, mais dans les grandes lignes, j’essaie de m’y tenir.

Je crois que ce système est nécessaire surtout parce que j’ai beaucoup d’activités que je considère importantes mais qui ne sont pas vitales ou exigeant un horaire strict. Je ne dois pas être au travail de telle  heure  à telle heure,  mon horaire est extrêmement flexible, ce qui m’amène parfois à passer beaucoup trop de temps sur les tâches qui ne demandent pas trop d’efforts, mais qui sont aussi celles qui habituellement  »rapportent » le moins, en terme de satisfaction ou d’efficacité.

La satisfaction de voir ma liste se remplir tout au long de la journée est de beaucoup profitable au vague sentiment de culpabilité que je ressens parfois à toujours remettre certaines choses à plus tard. J’ai donc décidé que la pratique de piano aurait lieu chaque jour, dès que Charmante Ado franchit la porte pour aller à l’école. C’est le meilleur moment; Tendre Moitié descend à son bureau et j’ai tout l’étage pour moi, sans distraction, si ce n’est les commentaires élogieux de ma Tendre Moitié, qui jaillissent à la fin de chaque morceau, peu importe ma manière de jouer. Il n’a tellement pas l’oreille musicale qu’il est émerveillé de voir qui que ce soit jouer d’un instrument. Même les exercices de gammes le ravissent, c’est tout dire! Enfin, je ne me plaindrai pas d’être appréciée!

Je réalise que la vie de Charmante Ado s’élargit rapidement. Nous avons rencontré dimanche dernier, une famille qui se cherche une nouvelle gardienne d’enfants et la dame a donné le nom de Charmante Ado à trois autres familles. Ma fille a aussi sa petite entreprise de gardiennage d’animaux domestiques qui va bon train, avec deux clientes dès les premiers jours. Un bénéfice non négligeable est que nos deux chiens plutôt pantouflards reçoivent plus de stimulation avec ces pensionnaires temporaires et ils ont l’air d’apprécier la variété et le changement.

Charmante Ado a notre bénédiction pour ses entreprises entrepreneuriales et sa chronique mensuelle dans le journal, en autant que ses résultats scolaires n’en souffrent pas. Elle est bien avertie que ces activités sont secondaires et ne doivent pas nuire à sa tâche principale qui est l’école.

Elle a toujours été très sérieuse, même bébé. Je me souviens de son ton ferme lorsqu’elle tentait de descendre l’escalier sans notre aide à l’âge de quinze mois. Elle déclarait avec entêtement:  »Non, moi toute seule » si elle nous voyait faire mine de la tenir pour l’aider. Elle n’a jamais eu aucun trouble de comportement, que ce soit à l’école, à la garderie ou même à la maison, se couchant sans histoire lorsque nous lui disions d’aller au lit et attendant bien sagement que l’on vienne la chercher dans sa chambre chaque matin. Il ne lui serait pas venu à l’idée de nous réveiller, elle attendait tout simplement, jouant avec ses toutous dans son lit.

Je la vois depuis quelques semaines s’orienter vers un nouveau groupe d’amies. Ces filles (dont Gazelle) sont extraverties, exubérantes et parfois un peu indisciplinées. La mère d’une fille qui avait fréquenté Gazelle l’an dernier, m’a confié son soulagement lorsqu’elles ont cessé de se tenir ensemble. Sa fille est tout aussi exubérante et semble encore plus difficile à contrôler, car la mère relate qu’elle doit établir des règles très strictes avec elle.

Je n’ai vraiment pas ce type de problème avec Charmante Ado et je crois au contraire que la fréquentation de filles plus décontractées et désinvoltes lui fera du bien, vu son sérieux naturel. Je ne crains pas vraiment leur influence sur son attitude et comportement car Charmante Ado a une bonne tête sur les épaules, et peut-être même que son calme et sa pondération déteindront un peu sur les autres. Je garde tout de même un oeil sur ses fréquentations et nous aviserons s’il y a lieu d’intervenir, mais j’ai bonne confiance que ces deux personnalités différentes peuvent bénéficier l’une de l’autre.

J’étais très sérieuse aussi dans ma jeunesse et j’aurais parfois aimé avoir cette légèreté que j’observais chez les autres. Je ne me suis allégée que plus tard dans ma vie alors que Charmante Ado semble actuellement capable d’être à la fois sérieuse et légère et elle apprécie la compagnie des deux types de personnalité.

Je le dis souvent  mais il est fascinant de voir une enfant grandir. Elle me ressemble beaucoup mais ce sont les différences qui me fascinent le plus. Je crois qu’elle évitera bien des écueils que je n’ai pu esquiver, avec notre amour, notre attention et l’heureuse influence de la personnalité de Tendre Moitié sur ses gènes. Elle a son sens de l’humour, la même confiance solide en elle-même et un tempérament égal. C’est je crois, ce qui lui permet d’être à l’aise avec des gens complètements différents.

 

Dans le titre: Il faut jouer pour devenir sérieux.   –  Aristote
On peut faire très sérieusement ce qui vous amuse, les enfants nous le prouvent tous les jours… – Georges Bernanos

Quand le moteur familial a des ratés

doueur lombaire

On ne peut pas dire que je sois très chanceuse coté santé depuis un mois. Tout a commencé par la grippe du siècle qui a duré deux bonnes semaines. J’ai par la suite eu trois ou quatre jours de répit avant d’attraper un gros rhume, qui dure encore. Pour couronner le tout, il y a deux jours, alors que nous entrions nos plantes de la terrasse pour les mettre à l’intérieur, je me suis fait mal au dos en soulevant le ficus. Le ficus se porte bien, je ne l’ai pas échappé. Étrangement, c’est la première fois qu’il ne perd pas ses feuilles lorsqu’on le déplace.

Mon dos lui, va moins bien et j’ai passé les deux derniers jours allongée ou assise, à ne pas faire grand chose. Les anti-inflammatoires font effet ce qui me donne bon espoir d’être rétablie assez rapidement et pouvoir me consacrer à autre chose que mes bobos.

Je dois être le moteur de cette maisonnée car j’ai remarqué que lorsque je ralentis ou m’arrête, toute la maisonnée fait de même. Tendre Moitié et Charmante Ado végètent en surfant sur le Web, la lessive, l’aspirateur et les courses ne se font pas, pas plus que les lits. Je vais prendre cela comme un compliment.

Sérieusement. Tendre Moitié a déjà eu à prendre soin de la maisonnée pour plusieurs périodes d’une semaine, lorsque je devais voyager pour mon travail et il s’en sortait très bien. Il était habituellement en train de passer l’aspirateur à mon retour ou à faire la lessive, mais en général, je n’avais rien à dire de sa gestion domestique.

Je m’aperçois que je suis un peu la gardienne de l’horaire de la maisonnée. Je rappelle à Charmante Ado de me donner ses vêtements de basket pour que je puisse les laver, je lui souligne que l’échéancier pour son article dans le journal local approche à grand pas et que les devoirs passent avant l’internet. Je lui indique où elle a laissé traîner ses affaires lorsqu’elle ne les retrouvent pas et lui rappelle que le lave-vaisselle est incapable d’attraper la vaisselle qu’elle laisse sur le comptoir.

Tendre Moitié se fait rappeler que ce serait bien que la piscine soit fermée avant la première neige et qu’appuyer sur le bouton d’arrêt de la Roomba chaque fois qu’elle se met en route, ( le bruit de cette machine l’indispose) ne signifie pas que le ménage a été fait. De plus, Roomba ne nettoie malheureusement pas les cuvettes, les bains, ni les éviers. Le gazon est devenu assez haut pour qu’on y perde nos chiens, mais il a finalement été coupé dernièrement.

J’ai l’impression que lorsque je suis malade, ce qui est très rare, malgré les apparences actuelles, mes deux amours attendent simplement que je sois de nouveau sur pied. Par contre, ils sont très attentifs à mes besoins et viennent fréquemment jeter un coup d’oeil pour voir si j’ai besoin de quelque chose.

Je n’ai pas à me plaindre, j’ose à peine m’imaginer comment un parent seul peut y arriver lorsqu’il est malade, à moins d’avoir des amis très disponibles et serviables.

Lorsque je vais mieux et que je descend au rez-de chaussée, je retrouve habituellement la vaisselle dans l’évier ou sur le comptoir, le salon en désordre et mes deux trésors assis béatement. Ils sont tout à fait réjouis de me voir et ils s’activent gaiement, comme si avec ma présence, tout redevenait normal.

En ce moment même, je suis au salon depuis trente minutes et Tendre Moitié est parti chercher le voisin pour l’aider avec la piscine et Charmante Ado vient de terminer son article mensuel pour sa chronique d’animaux. Elle commence maintenant ses devoirs.

Maman va mieux, la vie recommence!

On ne peut bien gouverner sa famille qu’en donnant l’exemple.    –   Conficius
Si la théorie de l’évolution est vraie, comment se fait-il que les mères de famille n’aient toujours que deux mains?    –   E. Dussault

Faire deux choses à la fois c’est n’en faire aucune

pieuvre

J’ai tendance à croire que je peux faire plusieurs choses en même temps tout en étant convaincue que Tendre Moitié en est incapable. En vérité, il semble que je sois dans l’erreur et que l’humain n’est pas très doué pour faire plusieurs choses  simultanément.

Earl Miller, professeur de neurosciences à MIT, explique que plusieurs raisons nous empêchent de faire plus d’une chose à la fois. Une de ces raisons est que certaines tâches exigent la participation d’une même région du cerveau. On ne peut donc pas faire deux choses qui demandent l’apport de la même région cérébrale au même moment,

Toute la recherche psychologique démontre que les gens peuvent se concentrer seulement sur une tâche cognitive à la fois. Nous sommes capables de penser à une seule chose à la fois, nous pouvons parler ou nous pouvons lire, mais pas les deux à la fois.

Ce qui nous amène à croire que nous pouvons être des champions des multitâches, c’est que nous pouvons alterner très rapidement entre différentes activités. Cela nous donne l’illusion de mener plusieurs tâches à la fois.

En passant rapidement d’une tâche à l’autre, nous croyons que nous portons une attention constante  à tout ce qui nous entoure, mais ce n’est pas le cas.

Écrire un courriel et parler au téléphone en même temps est virtuellement impossible. Nous ne sommes pas capables de nous concentrer sur une de ces tâches en faisant l’autre. Ces deux activités impliquent la communication, via l’écriture ou la parole, ce qui génère un conflit dans notre cerveau. On peut aussi penser aux gens qui envoient ou lisent des textos tout en conduisant leur voiture. Il y a là un net conflit quant à la vision. On ne peut regarder deux choses à la fois.

Il semble que les chercheurs peuvent voir notre cerveau peiner à tenter de gérer ces deux tâches de front avec l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).

À l’université du Michigan, des chercheurs ont étudié le cerveau des gens, via l’IRM, alors qu’ils accomplissaient différentes tâches.

Un participant à qui l’on montrait deux numéros, devait décider lequel était le plus élevé numériquement, mais ceci, seulement si les chiffres étaient rouges. Si les chiffres étaient verts, il devait plutôt indiquer lequel était  imprimé dans une taille plus grande sur l’image.

L’IRM  montrait clairement le cerveau faire une pause à la vue de la couleur verte, pour regrouper l’information nécessaire pour accomplir la tâche reliée à cette couleur.

Lorsque le participant voyait des chiffres rouges, le cerveau devait aussi faire une pause pour écarter l’information reliée au vert et la remplacer par les données en rapport avec le rouge.

Une tâche plus simple ne nécessiterait pas une pause si évidente, mais le cerveau a tout de même du mal à mener plusieurs tâches en même temps.

Si l’on essaie par exemple de retrouver un ami portant un foulard rouge sur un coin de rue parmi un groupe de gens, nous pourrons probablement le cibler assez facilement.  Par contre, si l’on tente en même de temps de trouver un autre ami portant un foulard bleu sur le coin de rue opposé et un troisième ami portant un foulard jaune au milieu de la rue, cela devient impossible. Nous ne pouvons pas diviser notre attention à ce point.

Notre cerveau se met alors à alterner entre les trois tâches. Il balaie l’espace en cherchant du rouge, puis il recommence en cherchant du vert, puis du jaune. La partie du cerveau qui accomplit cette tâche est notre système exécutif qui se loge dans le lobe frontal. Cela nous permet de planifier nos comportements futurs et d’exercer un certain contrôle sur notre comportement. Ce système exécutif nous aide aussi à atteindre notre but en nous faisant ignorer les distractions

Nous pouvons par exemple, regarder une émission de télévision tout en ignorant les bruits environnants de nos enfants qui jouent. Notre lobe frontal diminue l’importance de l’information auditive et accorde la priorité à l’information visuelle. Nous pourrons maintenir notre concentration tant que les données ne changeront pas, un enfant qui crie nous fera perdre notre concentration par exemple.

Notre cerveau n’est donc pas vraiment capable de gérer plusieurs tâches à la fois, contrairement à notre conviction. Nous sommes moins efficaces lorsque nous essayons de gérer plus d’une chose.

Il y a pourtant une exception où il nous arrive de faire deux choses simultanément. Si nous faisons une tâche physique que nous maîtrisons parfaitement, alors nous pouvons en même temps accomplir une tâche mentale. Un adulte maîtrise habituellement la marche, il peut donc parler et marcher en même temps.

Cela ne fonctionne pas toujours cependant. Une étude a démontré que les personnes qui parlent avec leur téléphone cellulaire tout en marchant, foncent plus souvent sur les gens et remarquent moins ce qui les entoure.

Même les jeunes qui ont été élevé dans l’ère technologique n’arrivent pas à faire plusieurs tâches à la fois. Une étude de l’université Stanford réalisée par Clifford Nass  et publiée en 2009 dans le Proceedings of the National Academy of Sciences a démontré que lorsque l’on demande aux jeunes de gérer plusieurs flux d’information; ils n’arrivent pas à suivre, ne peuvent pas se rappeler de l’information et ne parviennent pas à passer d’une tâche à l’autre aussi facilement qu’ils l’auraient crû.

C’est vrai que si je regarde honnêtement les circonstances où je suis convaincue que je fais plusieurs choses de front, ce que je fais en réalité, c’est d’alterner très rapidement entre les différentes tâches. Je n’en fais qu’un à la fois cependant. Ce n’est pas si mal, et je suis toujours convaincue que j’y arrive mieux que Tendre Moitié, qui lui, préfère faire une seule chose à la fois. Ceci explique peut-être pourquoi il est beaucoup plus décontracté que moi.

Faire deux choses à la fois c’est n’en faire aucune.   –    Publius Syrus
Tout homme qui peut conduire de façon sécuritaire tout en embrassant une jolie fille, n’accorde tout simplement pas à ce baiser l’attention qu’il mérite.   –   Albert Einstein

 

Sur-ménage?

maniaque du ménage

Dans notre famille, chacun a une vision bien particulière de l’entretien d’une maison. Tendre Moitié favorise tout ce qui est à l’état naturel, la pelouse ne souffre pas d’un excès de zèle avec la tondeuse, les arbres et arbustes sont encouragés à pousser dans tous les sens et les mauvaises herbes n’existent tout simplement pas; chaque plante a le droit d’exister et qui sommes-nous pour décréter qu’une telle espèce est  »mauvaise »?

À l’intérieur, il ne remarque jamais la poussière ou que les planchers auraient besoin de l’aspirateur ou d’un nettoyage. Par contre, il garde un oeil sur une des deux salles de bains et la nettoie de lui-même périodiquement. Il ignore complètement la deuxième, je crois qu’il considère que c’est la salle de bains des filles. Du côté de la cuisine, il a pris le contrôle du lave-vaisselle et tout doit être placé à sa manière, que ni Charmante Ado ni moi, ne comprenons, alors il a de facto hérité de cette tâche.

Il pense assez  souvent à faire le lit, mais il ne lui viendrait jamais à l’idée de changer les draps, pour la simple raison qu’il ne se souvient pas de la date du dernier changement et qu’il considère cela comme des informations superflues qui ne valent pas la peine d’être retenues. Il garde en tête toutefois les dates des changements d’huile pour les voitures, sans aucun problème.

Je l’ai déjà vu faire la lessive quelques fois durant nos 14 ans de mariage, mais il refuse de la plier. Voir Tendre Moitié tenter de plier un drap est complètement hilarant. Il doit y avoir un gène pour cela et il est absent chez lui.

Charmante Ado elle, est… une ado. Tout ses vêtements sont attirés comme des aimants par le plancher de sa chambre. Parfois, après son départ, je rentre dans sa chambre pour déposer quelque chose et je vois une pile de vêtements  sur son lit ou dans un coin. Ils ne sont pas sales, elle les a tous essayés avant de choisir ce qu’elle porterait cette journée-là et ce qui n’a pas été retenu se ramasse dans la pile.

Elle utilise une quantité incroyable de serviettes lorsqu’elle prend une douche et elle les sème de la salle de bains jusqu’à sa chambre, comme le Petit Poucet. Elle n’ a pas encore l’instinct de décréter (ou l’envie de réaliser) que quelque chose devrait être nettoyé et rangé mais elle est capable de remarquer lorsque c’est propre et en ordre. C’est seulement, qu’elle n’a jamais envie de le faire à ce stage-ci de son adolescence.

Je ne m’en fais pas trop avec ça car je crois bien que j’étais pire qu’elle à son âge. Selon mes deux amours, je serais un tantinet maniaque sur le ménage. Il est vrai que j’ai une petite frénésie de nettoyage lorsque quelqu’un vient à la maison (comme aujourd’hui, alors que l’instructeur de basketball de Charmante Ado venait nous rencontrer), mais j’ai beaucoup relâché mes critères ces dernières années.

D’abord avec quatre chats et deux chiens, ça ne peut pas ressembler à un décor de magazine. Même avec la Roomba qui est programmée pour patrouiller quotidiennement, il y a du poil. De plus, avec la chatière, les chats vont et viennent à leur guise et ramènent de la poussière, du sable et des feuilles mortes, qu’ils s’empressent de répandre sur trois étages.

Cette semaine, avec Tendre Moitié et moi sur le carreau à cause de la grippe, il n’y a pas grand entretien qui s’est fait. J’avais déjà suggéré il y a quelques semaines d’établir une liste de tâches pour chacun afin de répartir le tout plus équitablement. Ce ne fût pas l’enthousiasme délirant, mais ce n’était pas un refus non plus.

Le problème est d’en arriver à un accord sur le minimum qui doit être fait chaque semaine. Mon idée d’un minimum est beaucoup plus élaborée que celui de Tendre Moitié et Charmante Ado. J’essaie d’être plus zen, mais il y a quand même certaines choses qui sont incontournables . Ça va nous prendre une petite réunion de famille pour qu’on se mette d’accord sur la fréquence et la profondeur de chaque tâche, sinon les draps ne seront jamais changés.

Ce que j’espère accomplir, c’est de leur faire comprendre la quantité de travail que l’entretien d’une maison implique et peut-être en arriver à ce que chacun fasse sa part pour que le résultat soit potable pour tous, même pour la maman un peu trop exigeante mais qui se soigne.

 

L’homme n’est que poussière, c’est dire l’importance du plumeau.   –   Alexandre Vialatte
Ma femme est tellement méticuleuse qu’elle est capable de ranger la poussière par ordre alphabétique!   –    Brad Weltzer